Applications de type Seesaw, Je valide, Klassroom


#40

@guiguitte
Je ne sais pas trop…
Ce que je crois, c’est que nos ien, dasen et compagnie outrepassent leurs prérogatives en ne nous autorisant pas à utiliser cette application qui respecte le droit français et dont l’utilisation a même été impulsée par l’Education Nationale l’an dernier dans des classes dites “pilotes”… En réalité on n’a même pas besoin de le leur signaler, et encore moins de demander la permission…
Mais tu n’es pas la première à recevoir ce genre de réponse, d’autres sur ce site ont eu l’interdiction pure et simple de le faire…
Peut-être que si on arrêtait de demander des autorisations quand on en n’a pas besoin, nos supérieurs arrêteraient de croire qu’ils peuvent nous interdire ce qu’ils ne connaissent pas ou ce qui n’est pas explicitement autorisé dans leurs manuels à eux…


#41

Bonjour,

L’ouverture de la classe par le biais d’images est presque aussi vieille que la photographie elle-même. La maternelle et son bon vieux cahier de vie plein de photos illisibles en nuances de gris… Je vois Seesaw comme un cahier de vie en couleurs qui sauve quelques arbres chaque année. Les photos ne sont pas partagées puisque seul le parent concerné y a accès. Et évidemment, les enfants n’y sont pas contraints.
De là, l’école comme espace préservé de quoi? Des photos? Des écrans, je pourrais en convenir…
Je ne ressens aucun besoin d’ordinateurs,de tablettes, de vidéo-projecteur ou de connexion internet dans ma classe mais Seesaw (en attendant un truc labellisé EN qui fonctionne) est devenu un outil pertinent pour ma pratique. Notamment,pour introduire de la familiarité entre les parents et les enseignants… Les absences, les soucis, les rendez-vous, les parents peuvent me joindre directement sans passer par le répondeur de l’école (que personne n’écoute!). (Et malgré ce qu’en pensent certains, les parents, même en rep+, sont des gens biens, qui ne vous sollicitent pas à toute heure du jour ou de la nuit…)
Enfin, Seesaw ne m’empêche pas, comme toi, de recevoir les parents une ou deux demi-journée en classe. Je ne renoncerai ni à l’un ni à l’autre.
Pour répondre à @isa1 :pour ma part, les invitations sont lancées (un petit carton d’invitation papier) après les vacances de la Toussaint, histoire que j’ai eu le temps de présenter pas mal de choses à chacun. J’invite 2 parents à la fois à passer la matinée entière. Je donne la priorité aux parents des PS dans un premier temps puis vient qui veut quand ça l’arrange.

Sinon, @Florian, c’est quoi le rapport/problème avec ton âge, c’est le même que Mario Bross! :wink:


#42

J’ai eu le même genre de réponse que @guiguitte, j’attends donc toujours… Comme l’IEN n’arrive pas à se décider, ma question sur l’utilisation de seesaw est remontée jusqu’à la rectrice. On verra ce que cela donne… Mais elle n’est pas pressée de me répondre… Dans notre académie, ils voudraient que tout le monde utilise l’ENT.


#43

Bonsoir @isa1
Je réponds à toutes tes questions sur l"opération" Petites souris en classe
Je mets un mot simple dans les cahiers, du genre :slight_smile:

_Petites souris _
Je vous proposerai après les vacances de rester dans la classe pour
assister à un début de matinée à l’école. Pour ceux qui le
peuvent et le souhaitent, veuillez inscrire vos disponibilités dans
le tableau ci-dessous, je validerai en surlignant.

C’est tout. Ca s’est passé en fin d’année, une seule fois. Mais cette année je vais le proposer aussi en deuxième période. Vu que c’est pendant le temps de classe, les gens travaillent, je n’ai pas eu tous les parents, juste 4 ou 5 personnes intéressées. Un parent à la fois. Et généralement jusqu’à la récré pour le café, une ou deux fois toute la matinée.

Certains pourraient venir mais ne sont pas curieux. Après, c’est une question de confiance. Je suis dans une école de petit village, depuis 5 ans déjà, la situation n’est pas la même pour tous. Mais même avec des parents qui semble à l’aise avec l’école, ils sont parfois surpris de comment cela se passe vraiment avec leur enfant dans la classe. Et c’est très constructifs pour la relation de co-éducation que l’on peut construire avec eux.


#44

Merci Florian, je vais m’inspirer de ton idée…


#45

Je me pose une question à propos de l’opération petites souris: les enfants ont ils le meme comportement quand leur parent est dans la classe ?


#46

Bonjour,

Je relance le sujet…J’ai besoin d’aide de votre part HELLLLPPPP

L’année dernière j’ai utilisé seesaw et effectivement je me suis mise les parents dans la poche! Donc je continue! Par contre c’est l’inspection que je ne me pas mise dans la poche…J’ai fait toutes les démarches de protection des données privées que je pouvais et demandé l’approbation de mon inspecteur. Ce dernier ne m’a jamais répondu, ma directrice l’a rencontré, lui a demandé pourquoi et il lui a répondu qu’il n’avait pas eu lui même de réponse de la rectrice sur ma question donc il n’approuve pas mon appli, ne me soutiendra pas si il m’arrive quelque chose,… mais il ne me l’a jamais écrit je pense donc ne pas être “hors la loi” :-):wink:

Tout ça pour dire que jeudi et vendredi je suis convoquée pour une formation classe mobile et la conseillère péda m’a dit qu’on en profiterait pour parler de la législation autour de mon autorisation d’utiliser l’appli car les textes sont flous…J’ai donc vraiment envie de lui ramener un dossier béton, alors est-ce que quelqu’un a trouvé un texte où il est clairement écrit que je suis dans mes droits à utiliser une appli de ce type?

Merci d’avance


#47

Complètement. Les parents sont très vite oubliés. Et les parents “petites souris” peuvent vraiment observer leur enfant et le fonctionnement de la classe normal. Cela vaut toutes les explications, rendez-vous, vidéos ou photos que l’on pourrait faire. Et permet de construire une relation de confiance et un meilleur dialogue avec les parents.

Je n’ai pas le réflexe portable, et filmer sans cesse les enfants me gênerait je pense dans le travail. Mais c’est un avis tout personnel, et je comprends bien que cela devienne vite une aide à la communication et à l’observation.


#48

J’ai pour ma part pensé utiliser l’ENT (Environnement numérique de Travail) pour mettre des photos et même des vidéos des enfants à dispo des parents. Je pense que ce serait vraiment top pour les parents et encourageant pour les enfants.
Cependant, j’ai finalement renoncé après une réflexion assez longue et une observationdes enfants dans la classe:
J’ai en effet constaté que certains enfants “réclament” qu’on les prennent en photo très regulièrement, pas uniquement parce qu’ils sont fiers de leur travail (ça c’est chouette) mais probablement aussi parce qu’ils prennent l’habitude de se mettre en scène…
A l’époque que nous vivons, vie privée et vie publique se mélangent joyeusement sur les réseaux sociaux, je pense que nous avons un devoir d’éducation des enfants sur ce point. Un enfant de maternelle peut il choisir si la photo prise relève de sa vie privée? N’est ce pas important que sa vie à l’école soit un peu secrête pour ses parents? Il y a probablement des choses qu’ils ne souhaite pas raconter ou montrer…
A-t-il vraiment le choix quand on le prend en photo et que l’on l’envoie à ses parents? Ne prend il pas l’habitude de ne pas contrôler ce qu’on fait de son image?

Je préfère quant à moi, prendre quelques photos choisies et les mettre sur le cahier de vie ou sur le livret de suivi des apprentissages…(.et les regrouper en fin d’année pour les donner sous forme numérique aux parents via une clé USB).
J’ai aussi fait le choix d’inviter les parents à venir en classe (une fois la classe bien lancée bien sûr :wink:) pour observer directement, je trouve ça plus clair pour l’enfant, même s’il “oublie” la présence de son parent assez vite, ce n’est pas comme un film ou une photo qui finalement a rarement un destinataire précis et explicité…

Je me complique probablement un peu l’existence…mais c’est mon ressenti… celà dit, je vois aussi parfaitment les avantages d’un autre type de fonctionnement. C’est juste un choix que j’ai fait!


#51

J’ai utilisé sans problème SeeSaw l’année dernière. C’était top! Mais cette année je tente la nouvelle version de Klassroom qui est approuvée par l’Éducation nationale et qui répond à la nouvelle loi concernant la protection des données. En plus c’est en français. On verra bien si c’est aussi intuitif que SeeSaw.
Regarde sur FB il y a un groupe sur l’utilisation de SeeSaw et il me semble avoir vu passer un post sur la nouvelle réglementation.
Bonne journée et bon courage!


#52

Est-ce que tu pourras me dire après quelques temps si l’utilisation de Klassroom est équivalente à celle de seesaw? Ce sera plus simple et je ne m’embêterais plus avec l’administration si cette appli est approuvée par l’education nationale!


#53

Oui bien sûr. Je commence tout juste à l’utiliser. Je te tiens au courant.


#54

Des pistes pour utiliser seesaw légalement.


#55

Bonjour. Finalement, j’ai opté pour l’application “PhotoBook” qui est superbe, hyper simple et très facile à prendre en main côté élève et prof.


#56

Oui ça y est j’ai envoyé ce lien depuis un moment à mon inspection mais ils me disent que chaque académie à ses propres règles…

et oulala, c’est compliqué, j’ai voulu en reparlé à des conseillères TICE lors de ma formation péda qui m’ont dit clairement qu’elles ne voulaient même pas regarder mes arguments de protection des données et que je n’avais pas à en parler tout court, il fallait seulement parlé de l’ENT…et qu’il fallait que j’en réfère à l’IEN. J’ai eu beau leur dire que c’était déjà fait et qu’il ne m’avait jamais répondu, j’ai fait face à un mur. Mais moins on me répond plus j’ai envie de creuser :wink:… et j’ai trouvé un lien sur le site de l’académie de Montpellier : https://estore.ac-montpellier.fr/seesaw.
Je l’ai envoyé aux conseillers péda, toujours pas de réponses.
J’en suis donc à l’étape où je pose la question de mes droits d’utilisation à la DANE (délégué académique au numérique), qui m’a envoyée poser la question à la DPD ( délégué à la protection des données). Ce que j’ai fait et au moins on m’a répondu rapidement et ils prennent des renseignements auprès de la CNIL, on verra bien.
J’ai l’impression d’être dans l’épisode d’Asterix où l’envoie de bureau en bureau pour récupérer un document :joy:


#57

Bonjour, il y a un an, presque jour pour jour, j’ai fait la demande au service tice de l’IA concernant Klassroom. En octobre, ils m’ont répondu qu’ils n’avaient pas assez de données , que les avis divergeaient.encore mais qu’ils continuaient les recherches. (voir post plus haut octobre 17).
Là, je viens de recevoir la réponse: problème résolu: pas assez de données pour répondre à ma demande!!!


#58

Oui je l’ai eu ça aussi comme réponse…c’est très fort! Voilà le message de la délégué à la protection des données du rectorat que j’ai reçu hier, cela me donne un petit espoir. C’est la première fois que l’on ne m’écrit pas d’utiliser l’ENT car c’est “la même chose”…Et au moins elle a l’air de vraiment vouloir se renseigner…

"Bonjour Madame,

compte tenu de la spécificité de votre questionnement, je prends attache auprès de la CNIL et reviens vers vous dès que j’ai de plus amples renseignements.

Cordialement."

Je vous tiens au courant dès que j’ai des nouvelles


#59

Suite, une nouvelle réponse.

Sachez d’abord que l’assistance de seesaw me confirme, et a même proposé de contacter directement mon inspecteur :slight_smile: (je ne l’ai pas fait bien sûr), qu’ils sont en conformité avec le RGPD.

"Bonjour Madame,

je reviens vers vous comme convenu.

Malheureusement, l’utilisation de cette application n’est pas conforme au RGPD (règlement général sur la protection des données) à ce jour.

Pour cela, il faut au préalable:

-avoir l’accord du responsable de traitement (le DASEN en ce qui concerne le 1er degré)
-le cas échéant, vous aurez à remplir une fiche de registre d’activité(modèle en cours de réalisation)
-informer les parents d’élèves de l’objet de l’utilisation de leurs données personnelles et avoir leur accord
-les informer également du lieu d’hébergement de leurs données
-le responsable de traitement (le DASEN) doit pouvoir réaliser des analyses d’impact (mesurer les risques encourus) et s’assurer des mesures de sécurisation des données mises en place par la société
-enfin, vous aurez à passez une contractualisation avec le prestataire vous garantissant de sa conformité au RGPD (en français)

Restant à votre disposition.

Cordialement."

snif, snif, que faire?


#60

Bonjour,
Je lui ai répondu en posant des questions, et sa réponse est plutôt … administrative, je vous copie colle les courriers si quelqu’un est prêt à me donner son avis, je prends :slight_smile: car je me sens un peu seule sur ce coup. En tout cas j’ai pris maintenant le parti de continuer de l’utiliser tant que l’on ne m’écrit pas noir sur blanc “nous vous interdisons officiellement de continuer” et de rester dans mon petit coin d’instit de campagne… J’ai tout de même fait part de mes difficultés au service administratif de seesaw…

Mon dernier mail

"Bonjour Madame,

Tout d’abord merci d’avoir pris le temps de me répondre.

Je reviens vers vous car je ne comprends pas bien le fonctionnement du RGPD. Le site de seesaw affirme le respecter mais cela concerne l’Etat Français dans sa globalité et pas l’Education Nationale ?

Et si il y a encore une fiche de registre d’activité en cours de réalisation, cela veut dire qu’il n’y a aucune application qui pour l’instant ne respecte le RGDP ?

Que dois je donc faire au niveau des voies hiérarchiques? Une demande directement au DASEN ? Mais j’ai bien l’impression qu’elle sera vaine car on m’a fait comprendre (et j’espère me tromper) que la position politique du Rectorat de Montpellier est de cloisonner les enseignants à utiliser l’ENT…et à ne pas approuver d’autres outils numériques de communication.

Encore une fois, je suis désolée de poser toutes ces questions, mais les parents, les élèves et moi-même serions tellement déçus de revenir au format papier, de photocopier, de coller, de ne plus pouvoir envoyer autant de vidéos et photos de réussites, ne plus pouvoir communiquer librement et régulièrement sans prise de rdv contraignantes. Personne ne comprend pourquoi il est si compliqué, alors que les 44 parents de ma classe ont donné leur accord dès le premier jour de classe, de pouvoir utiliser cette application.

Par ailleurs, pourquoi trouve-t-on seesaw sur le e-store du site de notre Académie si les enseignants ne peuvent pas l’utiliser?

Bien Cordialement,"

Réponse :

"Bonjour Madame,

comme vous le savez, le RGPD est entré en vigueur le 25 mai 2018.
La mise en conformité est en cours de finalisation avec des directives nationales.
Je pourrai donc vous renseigner plus précisément très prochainement.
Je n’ai peut être pas été assez précise concernant la fiche d’activité: elle est en cours de réalisation dans la mesure où je souhaite l’adapter à l’Education nationale. A ce jour, il existe effectivement une fiche d’activité type.

En ce qui concerne l’application seesaw, le souci réside dans le fait que l’éditeur est basé aux Etats Unis.
Aussi, en plus de la procédure détaillée dans mon précédent mail:
-le DASEN, responsable de traitement (ou bien encore une autre personne si délégation); s’il autorise l’utilisation de cette application, doit demander à l’éditeur de lui fournir toutes les mesures organisationnelles et techniques mises en place par sa société démontrant le respect au RGPD.

Ainsi, l’utilisation de cette application ne sera possible qu’une fois toutes ces formalités respectées.

Espérant avoir répondu à vos questionnements.

Cordialement.
LogoAcademieMontpellier"


#61

J’aimerais utiliser une application informatique pour le carnet de suivi, car notre carnet actuel demande énormément de manipulations. Avez-vous tester l’une de ces applications, qu’en pensez-vous ? Quels sont leurs points forts et leurs points faibles ?
Je ne suis pas très douée en informatique. Quel support utilisez-vous ? (tel portable, tablette, autre …)
J’espère que vous pourrez m’éclairer. Merci beaucoup et bonnes vacances à tous !!