Fil de discussion pour ceux qui se lancent à la rentrée 2018 (maternelle)


#72

Alors, tu peux imaginer que vous êtes dans les premiers temps toutes les deux à veiller au bon fonctionnement de l’utilisation individuelle des plateaux, puis lorsque ça commence à aller, l’ATSEM présente à un petit groupe d’enfants comment utiliser la colle… tandis que tu es dispo pour veiller au respect des règles des enfants en ateliers autonomes (surtout l’après midi où les petits sont à la sieste), puis présentation par l’ATSEM ou toi des ateliers de vie pratique (lorsque tout ce qui a trait à l’utilisation des ateliers d’arts visuels autonomes du moment aura été présenté). Lorsque (au bout du temps qu’il faudra), les enfants sont suffisamment autonomes, tu peux commencer à présenter le langage et les maths aux plus dégourdis et demandeurs. Mais vraiment, au début, il faut qu’il y ait au moins un adulte dévolu au respect des règles de la classe (toujours avec fermeté et bienveillance).


#73

Qu’elle est belle ta classe gwen0la!.. super lumineuse avec ses porte-fenêtres, aérée et spacieuse (ou en tout cas on le dirait)…
Moi je serai dans des préfabriqués avec barreaux aux fenêtres (de suite ça fait moins rêver :wink:). Je me lancerai dans cette longue installation de classe après le 15 août!
Bon courage pour celles et ceux qui ont déjà la tête (et pas que!) à l’année prochaine et bonnes vacances aux autres!


#74

Je suis bien d’accord ; elle n’est pas triste du tout cette classe ! Claire, spacieuse, aux couleurs harmonieuses. Et l’extérieur aussi a l’air sympa !


#75

Avant d’enlever 2 tables rondes, des bancs de regroupement et 8 tables individuelles je la trouvais petite mais en fait elle est assez grande (aucune idée précise de la taille). Et j’ai la chance d’avoir une salle de sieste attenante ou je compte mettre un atelier construction dans le champ de vision et une bibliothèque attenante ou les atsem avaient déjà l’habitude de faire l’atelier peinture (il y a un point d’eau dans cette salle).
On a vraiment de super locaux pour seulement 3 classes, et étant à la campagne on voit même parfois les vaches de la classe ! On se dit souvent avec mes collègues que ce ne sont pas nos élèves qui ont besoin de ce genre d’école mais plutôt ceux des zep enfermés dans des cours entourées de tours en béton… Je ne vois pas comment l’école peut être égalitaire rien qu’en comptant les différences de locaux et d’extérieurs… On a même accès à un immense terrain vert ou les élèves peuvent courir comme bon leur semble, ramasser des petites fleurs, observer des insectes … Ce dont auraient besoin n’importe quel enfant…

Bref c’est idéal pour se lancer dans une approche des “lois naturelles de l’enfant”, mais ça me met encore plus de “pression” car je me dis que j’ai absolument tout ce qu’il faut donc à moi de bosser à fond pour que ça marche.

Mais là malgré mes heures passées à l’école (voire journées déjà) , je n’avance pas trop.
La classe est à peu près aménagée, les immenses placards plein de choses non triées sont enfin rangés, j’ai commencé à installer des ateliers libres et de vie pratique mais c’est tout. Aucun projet, thème, pas encore d’emploi du temps ni d’idée précise sur ma façon réelle de fonctionner sur une journée. Je m’éparpille encore pas mal car trop de choses me paraissent essentielles … Et je suis quelqu’un qui stresse facilement en général et là il me reste seulement jusqu’au 19 juillet pour bosser (mais avec ma petite de 2 ans donc pas facile) (car après vraies vacances) + la dernière semaine d’aout où ma fille sera chez la nounou, je vais jamais être prête :grimacing:
Désolée pour ce roman, je me paralyse et m’angoisse devant l’ampleur de la tâche !!


#76

Si cela peut te rassurer, je n’en suis pas du tout là ! Arrivant dans l’école avec une ouverture de classe, je récupère la salle qui était la garderie. Pour l’instant ma classe est vide. Donc je n’ai rien pu faire ! J’ai repéré les quelques jeux de construction et perles laissés par une collègue, mais c’est tout !!! Je ferai tout donc à partir du 27 août (je n’ai pas encore de clés, donc impossible pour moi d’aller à l’école avant). Les ateliers pratiques… sont dans des bacs à la maison. Je suis en train de fabriquer beaucoup de matériel à la maison (lettres mobiles et rugueuses, barres rouges et rouge et bleu, triangles constructeurs et leurs boîtes, pochettes de vocabulaire…). A l’école, il y a beaucoup de jeux type boîtes à compter, l’atelier des syllabes, etc… en commun, mais ils n’étaient pas encore rangés lors de mon dernier passage à l’école, dont difficile de faire un inventaire. Bref, ça va être la course la semaine avant la rentrée ! Il va falloir que je trouve aussi à faire garder mes filles cette semaine-là.


#77

Je vais avoir du mal aussi à partir en vacances en sachant que la classe n’est pas prête (grand ménage oblige) et en même temps il m’est souvent arrivé de faire des choses dans la précipitation (“la tête dans le guidon”) et puis de revenir en arrière ensuite ou de remodifier. Donc soyons positives : un break nous permettra d’y voir plus clair, de bien réfléchir à ce que nous voulons mettre en place et d’être plus efficaces fin août ! :wink:


#78

Bonjour, je ne sais pas si c’est le cas mais par exemple, en Belgique nous avons rarement une aide. Parfois dans les PS, une puéricultrice mais pas toujours…


#79

et il y a combien d’enfants par classe ? Vous faites comment ?


#80

en général aux alentours de 24… et… on se débrouille (pour un fonctionnement traditionnel), je testerai le fonctionnement de Céline Alvarez à la rentrée prochaine (en espérant avoir l’autorisation de la direction)… :wink:


#81

Je ne sais pas si c’est rassurant mais en tout cas on se sent moins seul ! En même temps c’est bien aussi ça permet de vraiment couper avec l’école quelques temps aussi !

Vraie coupure de 3 semaines pour moi à partir de ce soir (enfin je me fais livrer les perles sur mon lieu de vacances pour fabriquer le matériel de la banque etc et j’emporte quand même mes livres pour bosser un peu)

Bon courage à toi et à tous et surtout bonnes vacances !


#82

Bonsoir!
Après 16 ans d’enseignement en maternelle dans des classes à un seul niveau, à la rentrée j’ai choisi d’être pour la première fois dans une classe à 3 niveaux : ps, ms gs. Il y a dans l’école également 2 autres classes avec ces 3 niveaux. Je serai à mi temps et complétée par un PES.
Les activités individuelles autonomes sont une pratique quotidienne écrite dans le projet d’école.
J’ai choisi de travailler dès l’accueil du matin et cependant 1h en activités autonomes, pareil l’après-midi. Le reste du temps, en projets collectifs.
J’aurai GS, 9MS et 7 PS. Les MS et les GS(donc les PS et les MS de l’année 2017-18)ont eu l’habitude cette année de fonctionner en activités individualisées avec des plateaux
J’ ai pas mal d’interrogations.

  • Dans les premiers temps, quelles activités proposer afin que ça tourne?
  • Pour les MS et GS, mettez-vous des activités déjà connues en attendant plusieurs présentations?
  • Comment faire pour que les petits ne touchent pas les plateaux adaptés aux plus grands avant d’avoir intégré le protocole?
  • A chaque période, est- ce que certains de vos plateaux évoluent?En supprimez vous?
  • Pour ceux qui pratiquent les frises pour le suivi des élèves avec une auto-inscription par les élèves eux-mêmes, comment faire quand je ne peux pas coller la frise au-dessus des étagères?
    Pour les 3 niveaux, combien de plateaux à prévoir dans les domaines vie pratique, sensorielle, maths,oral et écrit, explorer le monde?
    Merci d’avance pour ceux qui vont prendre le temps de me répondre?

#83

Je pars aussi pour 3 semaines et j’emporte de quoi découper mes lettres mobiles et les figures superposées. Ca va occuper quelques soirées. Et bien sûr de quoi lire !
bonnes vacances !


#84

Bonjour à tous,

Me voilà totalement chamboulée suite à la lecture du livre des lois naturelles de l’enfant (et je n’en suis qu’à la moitié ;-)).
Plusieurs questions me trottent dans la tête… A savoir, je n’ai qu’un niveau de maternelle mais je suis les enfants de leur première année à leur troisième, pensez-vous qu’il est tout de même possible de mettre en place tout ce que Mme Alvarez propose?

Vous ne ‘travaillez’ donc plus jamais par thème?
Merci à vous de me conseiller


#85

Je te conseille de lire ce fil de discussion, ton livre, de visionner les vidéos du site en commençant par l’accompagnement théorique de l’été 2015.

De te laisser le temps de mûrir tout cela, de te rapprocher du groupe local le plus proche de chez toi.
Pour répondre à une de tes questions, je fonctionne par ateliers autonomes et j’ai des temps consacrés à la motricité, aux projets (l’année dernière notre projet sciences sur les oiseaux nous a bien embarqués.)…pose toi la question ; aimes tu travailler par thèmes, il y a t-il des thèmes, des sujets qui te tiennent à cœur, qui te passionnent ? Pourquoi sous cette forme là le thème serait incompatible avec cette démarche ? Surtout si le “thème” fait entrer la vie dans la classe, ou mieux, sortir la classe vers la vie.


#86

je suis un peu comme toi elzouille 11 ans de Cm puis la maternelle pendant 3 ans et…lecture du livre de Céline et alors …plongeon dedans avec joie et enthousiasme l’année dernière, je redémarre en septembre avec plus de matériel et des ateliers autonomes toutes la journée sauf sans doute un peu d’apprentissage de l’écriture plus traditionnel sauf si j’arrive à faire des ateliers autonomes dans ce domaine…à voir…
bon courage aussi Kristou, on peut échanger quand tu veux


#87

utilise des jeux bien connus et faciles en autonomie(jeux de construction,jeux d’imitation, puzzles , coloriages de mandalas…)pour avoir assez d’activités qui occupent tout le monde au début, mais en limitant le nombre de places dans chaque activité(1 ou 2), cela permet de démarrer les présentations que tu proposes au fur et à mesure que les enfants sont libres ou inoccupés;
au début on patauge mais en quelques jours il ya déjà pas mal d’ateliers qui commencent à fonctionner, les jeux de "verser " “semoule” sont très appréciés on peut les doubler au début je pense…
bons préparatifs


#88

Bonjour
Je me pose pas mal de questions sur “les activités complémentaires”. D’un côté c’est vrai que cela facilite la mise en route en indiquant aux enfants que pour ces activités ils n’ont pas besoin d’attendre une présentation et en même temps, étant donné que cela comprend des activités de différents domaines je trouve que cela fait un peu “fourre’-tout” et occupationnel.
Qu’en pensez vous ?


#89

À toi de mettre en place des activités intéressantes :slight_smile: et permettant de viser des objectifs sans pour autant nécessiter ta présence ou ta présentation. C’est la qualité de la proposition qui compte et qu’elle soit en autonomie ne doit pas faire d’elle une activité occupationnelle. Un puzzle est toujours intéressant mais tu peux t’en servir aussi pour la géographie, les sciences, l’art… Les bûchettes de bois, les geomag, attrimaths sont intéressants pour la représentation dans l’espace, la géométrie et peuvent être détournés. L’activité circuit peut elle aussi être enrichie par des voitures identiques mais de couleurs différentes, ou numérotées, ou encore avec des lettres dessus… Un circuit customisé…
Un mode d’emploi audio serait une bonne idée :bulb: Tu pourrais faire un CD avec une piste par explication, utiliser un casque pour éviter le bruit.
Bon préparatifs :slight_smile: et bonnes vacances !


#90

L’objectif premier de ces ateliers est d’apprendre aux enfants à être autonomes dans le choix, l’utilisation et le rangement des ateliers de la classe. Pour moi, ils doivent correspondre à cette exigence d’isoler un concept et ne travailler que ce concept. En l’occurrence ; " travailler en ateliers autonomes".
Et cela implique de respecter tellement de règles d’utilisations : choisir un atelier, savoir où aller le chercher, accepter d’attendre s’il est pris, saisir correctement le plateau, choisir où l’on va s’installer, si c’est au sol avoir d’abord été chercher un tapis l’avoir déroulé, se déplacer en marchant et en évitant les tapis, respecter les limites de son espace de travail, réaliser l’atelier sans papillonner et sans déranger les autres, ranger le matériel sur le plateau, ranger sa chaise ou son tapis, se déplacer à nouveau dans la classe en respectant les règles, retrouver l’emplacement du plateau, le ranger et choisir un autre atelier.
Libre à toi, lorsque la classe tourne, d’enlever certains de ces ateliers.


#91

Merci pour vos conseils !
En fait, ce qui me dérange c’est de mettre dans un même meuble ou même espace des ateliers qui renvoient à des domaines différents d’apprentissage