Penser l'organisation de l'espace en "école" plutôt qu'en "classes"


#23

Bonjour SuperMireille

Je suis exactement dans la même situation que toi, et je me pose exactement les mêmes questions (les grands esprits, tout ça) !
Je suis directeur d’une petite école à deux classes, et je souhaite moi aussi casser les classes afin de passer d’un mode de fonctionnement “classes” à un mode de fonctionnement “école” dès la rentrée prochaine.

J’ai découvert au congrès AGEEM l’an dernier le livre Aménager les espaces, et j’ai moi aussi le soutien de ma circonscription pour mettre tout cela en place. Par contre, mon collègue partant en retraite à la fin de l’année, le projet va beaucoup dépendre de la bonne volonté de ma/mon futur(e) collègue… Je dois avouer que ça me stresse pas mal.

Cette année nous avons commencé par investir les différents lieux de l’école, et modifié les missions des ATSEM afin qu’elles puissent être beaucoup plus présentes avec les enfants.

Je rentrerai plus en avant dans les explications si ça intéresse quelqu’un… en attendant, je vais suivre ton aventure de très très près, et je vous remercie tous et toutes pour votre participation à ce sujet, qui va me permettre d’avancer beaucoup plus vite que prévu (qu’il est bon de découvrir qu’on n’est pas seul à se lancer !).


#24

La modification de la mission des ATSEM m’intéresse beaucoup.
Vous êtes vous basés sur le bo définissant la mission des ATSEM ? Avez vous rédigé une charte avec la municipalité ou seuls ? Avez vous un ATSEM par classe ?
J’ai mis en lien un document issu du site de l’éducation nationale qui clarifie beaucoup de choses sur la position officielle au sujet des ATSEM.
http://cache.media.education.gouv.fr/file/ATSEM/54/0/atsem_409540.pdf


#25

nous avons deux ATSEM le matin et une seule l’après-midi.

Ce qui change c’est que nous demandons aux ATSEM (qui en sont ravies) de “gérer” un groupe d’élèves sur des activités préparées par les enseignants (bien entendu).
J’entends par là que pendant un temps variant de 1h à 1h45, l’ATSEM se retrouve seule dans une pièce avec 8 à 12 enfants. J’en prends la responsabilité en tant que directeur. Elle a un rôle de surveillance, d’animation, elle relance l’activité, etc

Nous sommes une petite école dans une petite commune. Pas de charte pour les ATSEM avec la municipalité. Les ATSEM sont sous la responsabilité du directeur, et font parties de l’équipe éducative… à partir de là, on l’interprète comme on veut (comme cela est bien dit dans ton document).

La contrepartie, c’est qu’elles ont beaucoup moins de temps de préparation matérielle, donc c’est à nous enseignants de nous adapter.

Le matin, mes élèves peuvent aller dans ma classe et/ou dans la salle annexe, avec l’ATSEM.
Les activités et le matériel change tout au long de l’année. En ce moment, il y a TOUS les jeux de construction de l’école : au lieu d’avoir chacun dans sa classe un petit coin construction, nous mettons en place une pièce dédiée aux constructions. L’intérêt est que les enfants peuvent rester plus d’une heure sur place pour réellement mener leur projet de construction, puis le laisser sur place. La construction servira pour les élèves suivant, notamment les PS qui arrivent après.

C’est le premier volet du projet d’école : aménager les espaces de l’école, et aménager les emplois du temps et les missions des ATSEM pour que chaque classe puisse bénéficier de nouvelles activités.
Dans un deuxième temps, je voudrais faire comme SuperMireille et ouvrir en plus les deux classes. L’idée serait d’avoir 1 adulte par espace, et les 55 enfants qui peuvent se déplacer et choisir là où ils veulent aller… mais ça, ça va dépendre de la personne qui sera nommée !


#26

Merci @Julienvasko
Tout d’abord concernant ta ou ton futur collègue, s’il n’est pas trop tard ( car les dates des mouvements varient d’un département à l’autre) je saisirais l’occasion de mettre un commentaire sur la page Facebook des lois naturelles de l’enfant. On voit très souvent des commentaires de collègues qui souhaitent trouver une école qui soit ouverte au changement mais jamais un collègue qui propose d’en intégrer une. Je te conseille plutôt le site Facebook car il y pus de 12000 abonnés dont beaucoup sont enseignants. Et tu peux également ouvrir un sujet sur le forum avec la localisation de ton école en titre : “Ecole maternelle Blanche Neige à Coeur-de-Biche (47600) cherche sa princesse ou son prince” :sunny:
Voici quelques pistes qui pourront peut-être convaincre vos ATSEM : je pense que la préparation matérielle diminue dans ce genre de fonctionnement car ce sont les enfants qui vont découper, coller, assembler. Si comme certaines de mes collègues, la plupart des réalisations des enfants partent à la maison, elle n’a plus besoin de compléter autant les dossiers qu’auparavant. De plus, il n’y a plus de photocopies à préparer. Avec les activités pratiques, comme le balayage, la poussière et le nettoyage des tables, les enfants finissent par laisser une classe propre et bien rangée, ce qui n’était pas le cas avant cela. Le soir venu, si l’ATSEM fait également le ménage, il peut ne lui rester qu’à veiller à ce que le matériel soit bien rangé à sa place et laver les sols dans une classe où nombre de chaises et de tables ont disparus.
Je note ton idée de salle dédiée temporairement aux jeux de construction, on pourrait l’instaurer pendant une période dans notre grand espace des arts visuels.
Merci @zartine Je vois que tu te préoccupes beaucoup du problème de l’enseignante référante mais peut-être faut-il prendre ce problème à l’envers. J’ai fonctionné pendant de nombreuses années dans une école avec une classe PS MS GS et je me préoccupais du fait que les enfants ne voyaient que moi pendant 3 ans. Pour sur, ils avaient une maitresse référante car il n’y avait que moi. Je suis depuis toujours persuadée qu’il est impossible, qu’une seule enseignante, puisse transmettre toute la diversité des compétences, savoir faire, sentiments, passions … Je me suis sentie un peu rassurée pendant les années où j’ai travaillé à mi-temps, car je me disais que ce que je ne leur montrais pas, ma collègue, par son vécu, son caractère, son expérience, tous bien différents de moi, leur ouvrirait les portes de bien d’autres connaissances. Dans notre fonctionnement actuel, je retrouve ce sentiment de pouvoir élargir les possibilités d’expériences des enfants et en même temps, je me réjouis de pouvoir atteindre les élèves de ma collègue, par ce que je peux leur apporter. Cette diversité de personnalités, vaut également pour les ATSEM.


#27

Les ATSEM sont plus que convaincues, elles trouvent vraiment leur compte dans le fait d’avoir à gérer des petits groupes, ça e pose aucun problème ! Mon collègue et moi acceptons de faire un peu plus de préparation matérielle qu’avant pour compenser (mais le volume de préparation est évidemment moindre !)… Il faut juste trouver un ajustement qui convienne à tout le monde.

A lire ta description (et ton message sur facebook), ton projet est exactement l’idée que j’ai en tête ! Je suivrai avec grand intérêt tes retours sur votre expérimentation.

Garder un espace qui évolue au fil des périodes nous convient parfaitement. Ravi que tu trouves l’idée intéressante, tu nous diras ce que ça donne à moyen terme !

Pour le mouvement, le bouche à oreille fonctionne, il y a pas mal de collègues (et d’amies) intéressés par le poste… Le problème c’est que le poste apparaîtra vacant et est très attractif d’un point de vue position (à 3 km de DIjon, dans une petit école, avec un public “facile”) et que je risque de me retrouver avec une personne qui vient là en “préretraite”, alors que j’ai besoin de quelqu’un qui remette en question ses pratiques, et qui accepte de chambouler totalement ses habitudes de travail… Mais bon, sait-on jamais !


#28

Vous pouvez vous faire une idée en image de notre open space en consultant ce tableau sur ma page pinterest avec les photos de notre nouvelle organisation de l’espace. https://de.pinterest.com/mireillewenner/open-space-et-espaces-dédiés/


#29

@SuperMireille Merci Mireille pour les photos !!! :sparkles:


Répartitions des niveaux, quand ça se passe mal... que faire ?
#31

Bonjour @SuperMireille , peut-on accéder à tes photos sur pinterest.de par l’intermédiaire d’une inscription à pinterest.fr?


#32

Non c’est bon j’ai trouvé ma réponse; oui, on tombe automatiquement sur tes photos si on est inscrit sur pinterest.fr.
Dans tous les cas, je trouve cette initiative super intéressante; le plus diffficile, c’est de convaincre les collègues; j’ai commencé à aborder le sujet, mais ça leur semble tellement utopique! Je vais leur montrer tes photos:wink: cela contribuera peut-être à faire bouger les esprits!


#33

Bonsoir
je voulais savoir @SuperMireille comment vous avez décidé de regrouper certains pôles dans la même pièce? Est-ce pour faire en sorte qu’il y ait toujours un nombre équilibré d’enfants dans chaque pièce?
J’aurais voulu savoir , avec un peu de recul, maintenant, comment les enfants évoluent dans cet environnement et la complexité (ou pas!) de gérer les déplacements, les ATSEM.
Merci pour ton retour.


#34

Nos deux classes avant l’open space offraient des espaces pour la plupart déjà assez différents, tout en ayant du matériel en double. Ma classe rassemblait beaucoup de matériel Montessori ( activités pratiques, sensorielles, géographie et mathématiques ) mais également du matériel de dessin, un coin lecture et une table de sciences; Chez ma collègue, il y avait un peu de matériel Montessori , des jeux de société, un coin sciences, du matériel de dessin et un coin lecture avec un coin écoute. Au mois de janvier, nous avons laissé la possibilité aux grands et aux moyens d’aller dans l’une ou l’autre classe sans avoir d’activité précise en tête. Il restait généralement la matinée dans la classe choisie. Au retour des vacances de février, nous avons constaté que nous manquions chacune de place pour pouvoir agrandir nos espaces. Les enfants ayant déjà pris l’habitude de ne pas avoir qu’une seule classe, nous avons pris la décision de regrouper les doublons et ainsi libérer de la place dans les classes pour mettre en place des espaces dédies plus importants. Il a été facile de changer le matériel de classe, car comme je l’ai écrit, nous n’avions finalement pas trop d’activités communes. Le matériel de dessin, de mathématiques, de géographie de ma collègue, a été transféré dans ma classe. Les activités pratiques, la table de sciences et le coin lecture de ma classe, ont été installés dans la classe de ma collègue. Le choix des espaces dans l’une ou l’autre classe, s’est donc fait par économie de déplacement de matériel et non en tentant d’avoir un nombre équilibré d’enfants dans chaque classe. On pourrait y réfléchir plus longuement et surement trouver une meilleure répartition. J’ai l’impression qu’il y a toujours plus d’élèves dans la classe de ma collègue. La classe de ma collègue est la première dans le couloir en arrivant, est-ce que cela joue un rôle dans le choix des enfants , surtout des petits ? Nous avons une AVS qui ne s’occupe pas a temps complet d’un enfant, elle va donc dans la classe où se trouvent de nombreux petits. Quand dans ma classe, je vois que les enfants sont autonomes, je demande a mon ATSEM, d’aller faire des présentations dans la classe d’a coté. Pour les déplacements d’une classe a l’autre, presque tous les élèves ont intégré, le fait qu’il n’avait pas a changer de classe trop souvent, ni même a errer dans le couloir: Pour les quelques autres, nous sommes attentifs a leur sortie de la classe a veiller a ce qu’ils aillent bien dans l’autre salle.


#35

Merci beaucoup pour ta réponse rapide. En effet, je réfléchis de mon côté à un fonctionnement à 3 classes alignées dans un couloir donnant sur les sanitaires, avec une porte chacune donnant sur le couloir et une porte intérieure donnant sur la classe d’à-côté, plus une porte donnant sur une cour d’entrée; nous sommes de plain pied. Nous avons des TPS, PS, MS et GS.


#36

Nous avons une troisième salle de classe, vide suite à une fermeture de classe, et dans laquelle on a installé les ateliers autonomes d’arts visuels, un grand tableau pour faire du dessin ou du graphisme, le chevalet de peinture, les jeux de construction, les ordinateurs et les jeux d’imitation ( cuisine, garage, coin poupées) Vous pourriez très bien organiser vos trois classes avec tous ces espaces mais en modifiant leur répartition dans les trois classes.


#37

oui, c’est ce à quoi j’avais pensé, mais comme nous avons, nous, beaucoup de doublons (bibliothèque, peinture,…) je souhaitais aménager les espaces de façon cohérente tout en essayant d’équilibrer le nombre d’enfants, sachant que beaucoup peuvent être attirés par les jeux et en même temps par les arts plastiques par exemple; et encore tout cela est fonction du nombre de GS et MS par rapport aux TPS/PS, car leurs préoccupations ne sont pas (toujours) les mêmes.


#38

Avant de songer a ouvrir l’espace des enfants, il va falloir faire un travail parfois pénible pour certains enseignants, faire une croix sur des années de pratiques et d’habitudes :
Il vous faut tous et toutes, renoncer a posséder votre matériel de classe. Il n’y aura plus de jeux pour une classe, de matériel acheté avec la coopérative d’une classe. J’ai même trouvé récemment dans mon école , un marteau, ou il était écrit MOYENS :smile: Pour cela, je peux vous dire comment nous avons procédé :

  • Mobiliser tout un mur de la salle d’arts visuels, avec l’ensemble des armoires de rangement de vos classes ( nous avons un mur avec 6 armoires) Dans et sur ces armoires, on trouve les feuilles, le carton, les pinceaux, les réserves de matériel crayons, peinture, feutres, les journaux, le matériel de bricolage, le matériel pour les fêtes scolaires, … Dans cette même pièce, nous avons rapatrié deux bahuts avec beaucoup de tiroir et rassemblé tout le petit matériel de bricolage en inscrivant sur le tiroir son contenu ( pinces, paille, bouchons, fil de fer, boites,… )
  • Dans chaque classe, prévoir un bureau pour l’ATSEM qui soit près d’une prise de courant pour la plastifeuse, le pistolet a colle, … Le bureau de la maitresse n’a pas besoin d’être dans la classe car on ne s´y assoit jamais par contre, si dans ces trois enseignants, il y a également la directrice, pourquoi pas trois bureaux dans son bureau.
  • dans la salle de sieste, mobiliser un mur avec des grandes étagères et des tours de rangement pour tous les jeux de l’école qui seront moins utilisés du fait du changement de pratiques et y mettre également un bureau pour l’atsem qui pourra s’occuper pendant qu’elle surveille les dormeurs.
    Nous avons fait venir, le camion de la commune a plusieurs reprises pour enlever des bureaux, des tables, des chaises, du matériel informatique datant de Mathusalem et que personne n’ose jeter, … ( pensez a garder les claviers les souris, et tout objet avec des touches pour votre boite a jouer en recréation :wink:)

Pour tout réaménager, en vue de l’open space, il faut faire un cahier des charges :

  • activités pratiques, arts visuels et sciences au plus près d’un point d’eau, on peut y ajouter l’atelier cuisine ( préparation des fruits du regroupement, préparations culinaires a partir de la lecture autonome de recettes = c’est mon projet pour le retour des vacances)
  • graphisme et écriture a proximité d’un tableau a hauteur d’enfant si vous n’avez pas un tableau mobile
  • les étagères basses, peu profondes, et dont les rayonnages sont peu écartés en hauteur serviront a ranger le matériel sensoriel et les activités pratiques qui ne peut être empilé.
  • les étagères pouvant être un peu plus hautes et plus profondes et dont les rayonnages sont plus écartés en hauteur serviront pour les jeux de société, les puzzles, qui peuvent être empilés
  • le coin bibliothèque dans un coin de classe et délimité par deux meubles bibliothèques récupérés dans vos classe.Si vous en avez d’autres, ils pourront être placés au coin géographie et au coin sciences, pour y placer les livres documentaires.
  • Quelques tables rectangulaires seront mises cote a cote, contre un mur pour y aménager une table de dessin et de petit bricolage, en y mettant une étagère de cd couchée ou des très petites étagères , on peut disposer plus de matériel a disposition des artistes.
  • Deux grandes tables ovales ou rondes seront placées près des jeux de société.
  • Les bancs n’auront plus leur place dans les classes, car ils sont remplacés par le trait en forme d’ellipse, et pourront être mis dans les couloirs pour s’habiller ou dans la salle de jeux pour faire de la motricité. Si vous possédez des petits bancs, ils peuvent servir de surmeuble sur les tables de sciences, géographie et dessin.

Voila, si je pense encore a d’autres choses, je modifierai la publication.


#39

MERCI @SuperMireille ces conseils sont vraiment très précieux. En fait, si je cherche à mettre au clair tout cela, c’est aussi pour convaincre les deux collègues, qui ne sont pas contre les activités autonomes mais qui ont un fonctionnement de classe classique niveau par niveau. Et si j’arrive avec la bouche en coeur mais des gros sabots, je crains qu’elles trouvent ce projet au mieux irréalisable! Pour ma part je suis en ateliers autonomes avec 3 niveaux (même 4 si je compte les TPS) et ça ne se passe pas si mal. en tous cas, je suis persuadée de la pertinence de ce fonctionnement. Mais si on veut être suivi par des gens un peu sceptiques ou frileux, il faut éclaircir le chemin et proposer un projet bien avancé. J’espère pouvoir y parvenir, même si ça n’est pas pour la rentrée 2017; sinon, je continuerai seule dans ma classe,
Merci pour ton partage et ton aide.


#40

Bonjour
Je tiens à faire part d’une expérience que nous menons dans notre école de 3 classes maternelle depuis le changement des rythmes scolaires.
Ne sachant que faire le mercredi matin, matinée qui venait désorganiser notre fonctionnement d’ateliers, nous avons opté pour l’ouverture de nos classes et le décloisonnement…structuré.
Les éleves ont le choix entre des activités musicales, graphiques ou des jeux de société menés par les maîtresses dans les différentes classes. Par ailleurs ils profitent des coins jeux, des ateliers autonomes et des différentes activités proposées dans les classes.
Nous avons géré le flux d’élèves par un système de colliers disponibles dans chacune de nos classes.
Avec du recul nous nous rendons compte à quel point ce système est profitable à chaque âge. Cela permet également aux petits et moyens de prendre connaissance avec la classe et la maîtresse qu’ils auront l’année d’après et les rentrées se font dorénavant sans pb…
Mes propres filles ont vécu cela en élémentaire ( une école de 5 classes, donc une classe par niveau). Les maîtresses décloisonnaient les après midi et chacune était en charge d’un matière, les élevés circulaient librement, avec bien sur obligation de plan de travail( montessori ). Et cela les a rendues très autonomes!! Il y’a avait même une après midi dédiée uniquement aux activités artistiques et manuelles.
Comme quoi lorsque l’on veut s’en donner les moyens…


#41

Bonjour
je ne suis pas enseignant, juste une grand parent de 2 enfants en maternelle montéssori
Juste 2 remarques:
les classes milti-niveaux ont très fortement existés dans les campagnes pendant longtemps et existent encore
donc ça fonctionne et je pense que cela permet à ceux qui à moment donné s’interessent à un sujet de bénéficier de ce qui se fait aux niveaux supérieurs, à ceux qui ont n’ont pas suffisamment d’acquis de se rattraper
et autre point qui me semble important les possibilités de collaboration des élèves de niveaux différents : les plus avancés peuvent aider ceux qui suivent cela me parait capital en terme de solidarité et de partage


#42

@Cookie, peux-tu nous dire où se trouve ton école ainsi que l’école élémentaire de tes filles. merci


#43

En Alsace!!
Bon week end