Petites victoires petits bonheurs au quotidien


#156

Ma petite contribution à ce sujet qui fait du bien !
Une petite fille qui n’a pas dit un mot les 2 premiers mois de l’année (timidité maladive), qui ne prenait pas particulièrement d’ateliers mais qui observait beaucoup. Et maintenant, ça y est ! La confiance est installée ! Elle arrive à l’école avec un sourire qui fait plaisir à voir. Toujours aussi discrète, elle fait ses ateliers dans son coin et vient me chercher par moment. Et elle progresse à une vitesse déconcertante ! Comme quoi, inutile de s’inquiéter : tout vient à point à qui sait attendre !


#157

Je n’ai jamais écrit dans ce sujet, mais je lis vos posts avec plaisir. Aujourd’hui j’ose, je pose ma pierre sur cet édifice de petits bonheurs.
Un petit, souvent dans la provocation, et la confrontation aux autres, s’est pris de passion aujourd’hui pour la guitare et a passé un grand moment à jouer délicatement de la musique, dans le calme. Un beau moment de détente.


#158

Je suis enseignante en PS. Mon petit dernier aura 3 ans fin février. Il est dans une école Montessori en ambiance 2-3 ans depuis qu’il a deux ans exactement (février 2018). Il a passé au moins 4 mois à observer très calmement, sans que personne ne vienne le brusquer. Depuis septembre il est on ne peut plus heureux d’aller à l’école, enchaîne les plateaux avec le sourire, rit beaucoup et progresse à une vitesse considérable. Ce n’est pas magique, ça!!!


#159

Bonjour
Aujourd’hui j’ai passé mon entretien professionnel avec mon inspectrice de circonscription. Et je suis très heureuse de voir qu’elle est tout à fait réceptive à cette pédagogie de l autonomie que j essaie de mettre en place depuis 2 ans. Elle a même prôné les classes multi âges ! Je suis heureuse de voir que même au sein de notre institution mes choses évoluent et qu’il y ait un début de remise en question de notre manière d enseigner. :blush:


#160

Ici dans le Rhône les classes multi âges sont largement préconisées. Ainsi que les ateliers autonomes. Et oui, ça bouge ! Même s’il y a toujours des IEN ici ou là pour remettre en doute tout ça…


#161

Je suis dans le rhone aussi ( circonscription Neuville val de saone ) et mon ien n’aime pas ca…:disappointed:. Tu as de la chance !!!


#162

@Colorinne: Pourtant ton IEN devrait écouter les recommandation que l’Inspecteur maternelle du Rhône qui prône le multi-niveau et a été enchanté par ce qu’il a vu dans ma classe !:stuck_out_tongue_winking_eye:


#164

Après un mois de janvier très éprouvant, dû notamment à l’arrivée de deux tout-petits qui ont monopolisé mon attention et entrainé une partie de la classe dans un chaos passager, je vois enfin la lumière au bout du tunnel avec l’arrivée du mois de février. La plupart des élèves se posent sur des activités et travaillent plus calmement. Un MS, qui papillonne et a du mal à intégrer les règles de la classe depuis septembre, se passionne enfin pour des activités et réclame des présentations. Deux GS, qui ont mis longtemps à s’intéresser aux apprentissages, entrent avec plaisir dans leurs premières lectures de mots.
Quant à moi, je respire ! :blush::sunny:


#165

Je suis inspectée l’année prochaine et au besoin je reviendrai vers toi… je suis régulièrement tes posts ( j’ai repéré les plus proches) et ta classe me fait rêver, tant par l’espace que par l’ambiance qui semble s’y trouver. J’ai l’impression que ça fonctionne du tonnerre alors que de mon côté je pointe encore beaucoup de difficulté ( beaucoup dues je pense au fait que je n’arrive pas à ma lâcher et à y aller à fond…a cause de l’inspectrice…) et je n’ai qu’un double niveau ps/ms, mais je garde mes eleves.
Merci de ton retour en tout cas!


#166

Sous les conseils de @loulotte je vous fais lire ceci !

(J’ai fait le test durant cette dernière période de passer une go-pro autour du cou de trois de mes élèves : une élève de GS, un élève de CP et une élève de CE1. J’ai délibérément choisi des élèves “moyens”, agités, rêveurs, en difficulté, parce que c’est ce qui nous intéresse, finalement, voir comment réagiraient différents types d’élèves face à un système entièrement basé sur l’autonomie, l’individuel et les ceintures de compétences. Je ne peux décemment pas vous montrer la vidéo à cause des visages, évidemment, mais je retransmets par écrit tout ce que j’ai eu.)

Je m’appelle Nathan, je suis au CP dans la classe de Maitresse Elisabeth. C’était également ma maitresse l’année dernière. Quand je suis arrivé dans sa classe, j’étais persuadé d’être le nul des nuls : je n’entendais pas les sons, j’étais mauvais en graphisme, j’avais du mal à me concentrer et j’étais tout le temps puni parce que je n’étais pas sage. Depuis l’année dernière, j’ai découvert plein de choses : que j’étais très bon en maths, que j’étais capable d’avoir une écriture soignée…

8h40, j’arrive à l’école. Il reste 5 minutes avant le début de la classe. J’ai le temps. Je dis bonjour à mes copains et copines, j’enlève mon sac, mon blouson, et mes chaussures. Je range tout ça et je mets mes chaussons. Puis je vais aux toilettes : la maitresse nous laisse aller faire pipi sur le temps de classe mais nous demande de passer aux toilettes avant quand même. Je me lave les mains, je récupère mon cahier de liaison et “L’ouragan”, le livre de la bibliothèque que j’avais emprunté et fini de lire.
Je pose mon cahier de liaison dans la caisse, je sors l’étiquette “l’ouragan” du panneau de la bibliothèque, je remets l’étiquette dans le livre et range le livre dans les étagères. Puis je vais m’installer au coin regroupement à côté d’Océane, ma meilleure copine.

8h45 : La maitresse arrive. On fait le regroupement du matin. Le jour de la semaine, le calendrier, la date, la météo (je lève la main mais cette satanée maitresse n’interroge que les grandes sections quand il s’agit de la météo !) Puis le chaque jour compte. Youpi, je suis envoyé au TBI pour faire l’échange de dizaines. Ensuite, on se sépare. Je finis rapidement ma page du jour du cahier du nombre, puis je récupère mes cahiers de ceinture. C’est l’heure de se mettre au travail.

9h : Je suis assis à la grande table, sur un ballon. Je feuillette mon cahier de ceintures à la recherche de quelque chose à faire jusqu’à tomber sur ma ceinture de géométrie. En géométrie, je suis ceinture vert clair, je dois apprendre à me déplacer sur le quadrillage. Je repère une activité qui me donne envie : la souris-robot ! Je l’ai déjà fait avec la maitresse hier. ça tombe bien, pour la souris-robot, il y a deux cases à cocher : une case avec la maitresse, une case sans la maitresse. Je recommence donc la souris-robot, tout seul cette fois. J’y arrive bien, je suis fier de moi. Tomy, un petit de la classe, vient me regarder. Je suis bavard, je ne peux pas m’empêcher de tout lui expliquer. Bizarrement, quand je parle à Tomy de mon travail, la maitresse ne me demande pas de me taire…

"Mais pourquoi t’as mis trois fois la flèche “avancer” ? "
“Parce qu’en fait, il faut que j’avance de trois cases, si je tourne maintenant la souris va se prendre le mur.”
"Ah ok et pourquoi t’as mis la flèche orange ?

9h35 : Je suis lassé de la souris robot. Après tout j’ai résolu une quinzaine de labyrinthes et ça fait 5 labyrinthes que j’ai tout juste du premier coup. Je range ma souris robot, je range mon tapis et je récupère mes cahiers de ceinture pour faire la croix sur la souris-robot. Je décide d’avancer un peu dans mes fiches. Il ne me manque plus que finir mes fiches de la ceinture bleu clair de numération pour passer le test. Alors je m’installe à table à côté d’Océane qui travaille sur la lecture et je m’attelle à mes fiches. Je sors une fiche de ma pochette, je la fais, je la colle dans mon cahier. Facile.

9h50 : J’EN PEUX PLUS ! J’ai besoin de bouger. Je n’y peux rien, je suis très actif, moi. J’ai envie de me balancer sur ma chaise, mais je ne peux pas, je risquerais d’écraser Coton-Tige, le lapin qui se promène en liberté dans la classe. A la place, je vais prendre un coussin d’équilibre. Voilà, ça va beaucoup mieux. Je peux me concentrer sur mes fiches.

10h : Julie, qui est en grande section, vient me voir.
“Nathan, tu peux venir m’aider à photocopier mes fiches s’il te plait ? Maitresse ne veut pas que j’y aille toute seule pour l’instant.”
“Avec plaisir.” (ça tombe bien, j’avais envie de me dégourdir les pattes.) “Quelles fiches ?”
“Lecture ceinture rose.”

J’ouvre le tiroir de la ceinture de lecture, je prends la pochette rose et je sors les fiches modèle. Julie et moi allons dans le couloir. Je mets les fiches dans la photocopieuse et je montre à Julie comment faire : c’est facile, il suffit de rentrer le code que je connais par coeur, cliquer sur connexion puis appuyer sur le bouton vert. Je touche les fiches qui sortent de la photocopieuse toutes chaudes, j’adore cette sensation. Je range les modèles dans la pochette, je rentre dans la classe et range la pochette dans le tiroir.

Je me remets à mes fiches pendant que Julie s’installe à côté de moi avec le massicot, coupe ses fiches en deux comme prévu, les range dans la pochette du cahier. Puis elle en sort une, et se lève, certainement pour aller demander la consigne à la maitresse. Maitresse est occupée, elle travaille avec Alexis, alors je dis à Julie :

"Trop facile ces fiches, je les ai faites quand j’étais petit. Tu veux que je t’explique ce qu’il faut faire ? Trop facile, là tu vois y’a un “a” beh tu colories tous les dessins où tu entends A."
Julie me remercie et je me remets au travail.

10h15 : J’ai fini toutes mes fiches. Je suis trop heureux. Je fais la croix sur mon cahier de ceinture. Ça y est j’ai fait TOUTES les activités demandées pour la ceinture bleu clair ! J’écris au tableau “Ramené le teste de sinture bleucler numérasyon Nathan” (et oui je ne suis qu’au CP).
J’ai encore envie de travailler à l’écrit. Je sors mon cahier d’écriture, mon stylo-plume, mon buvard et je m’applique. J’adore l’écriture, c’est le moment détente où je peux papoter avec Océane en même temps. Et papoter, moi, j’adore ça !

10h30 : C’est l’heure de la récréation, la maitresse nous fait ranger la classe. Une fois la classe rangée, je vais mettre mes chaussures, mon blouson, mon écharpe, et mon casque, pour aller faire du vélo ! Heureusement, la maitresse comprend qu’on est nombreux dans la classe à avoir besoin de se dépenser, alors dans la cour, on peut avoir accès aux vélos, tricycles, patins à roulette, pédalos, luges… Après tout il suffit de prendre les clés du local de sport, on sait faire ça depuis longtemps.

11h : on range la cour, on va aux toilettes, on remet les chaussons et on retourne travailler. Je vais voir la maitresse : “On peut travailler ensemble ?” J’ai un atelier dirigé de lecture à faire avec elle (en tête à tête). La maitresse accepte, on s’installe côte à côte.

Maitresse m’écrit des mots sur des petits morceaux de papier et m’aide à les lire. Elle sait que j’ai beaucoup de mal en lecture alors on y va doucement. J’y arrive et ça me fait plaisir.
“Table.” Je parviens à lire. Sacrée maitresse. Elle sait que les bl, tr ect m’embêtent beaucoup !

Maitresse me félicite, puis elle écrit “Frigo”, “fenêtre”, “arbre” ect. Une fois que j’ai tout lu, la maitresse me laisse et je vais scotcher chaque mot au bon endroit. J’adore cet exercice, je ne me suis même pas rendu compte que je travaillais sur ce qui me posait des difficultés. Je m’en fiche, j’ai réussi !

11h35 : J’ai fini, mais j’ai encore envie de lire. Je sors les cartes de nomenclature, je vais jouer avec Océane, elle est meilleure que moi en lecture. Je choisis les cartes des fruits. J’étale toutes les photos de fruits devant moi et prends une étiquette mot. “Banane.” Trop facile, je place l’étiquette sur le mot banane. Au tour d’Océane. Océane a pioché un mot compliqué. Finalement, elle essaye de le lire : “Frame… Frame… boisse. Oh ! Je sais ! FRAMBOISE !” A moi. Mon mot est compliqué, j’ai encore oublié ce que faisait “ai”. “ça ait èèèè” me dit Océane. Alors ce mot, c’est fraise ! Merci Océane.

11h45 : On a fini les fruits. On les range et on sort les insectes. J’arrive à lire “punaise”, je me souviens, grâce à Océane, je sais lire le son “ai” maintenant. Heureusement qu’elle est là, ma copine Océane. Promis, cet après-midi, je l’aide en maths !

11h55 : On range la classe. Je dépose mon cahier du jour dans la caisse à corriger : j’ai fait une vingtaine de fiches ce matin, j’aimerais bien que la maitresse corrige mon travail !

12h : Je mets mes chaussures et je vais manger.

13h45 : L’heure de rentrer en classe. Je pose la luge dans le local de sport, je le ferme, je range la clé, je vais faire pipi, me lave les mains, je mets mes chaussons et je viens au regroupement. Aujourd’hui, Léonie, une grande de CE1, nous lit une histoire. Je n’oublie pas de demander qui est l’auteur. Toute la classe sautille sur place : c’est un livre de Ponti, mon auteur chouchou ! Et celui de tout le monde. On connait l’île des Zertes par coeur, mais tant pis. L’important, c’est la façon dont Léonie le lit.

14h05 : Léonie a fini de lire le livre et on la félicite parce qu’elle s’est améliorée, elle met le ton maintenant. Tout le monde va récupérer ses cahiers de ceintures, mais pas moi. La maitresse m’appelle :

“Nathan, viens passer ton test de logique, tu me l’as demandé hier !”

Ah oui c’est vrai ! Je suis trop fort en logique maintenant. Du moins sur la ceinture vert foncé. La maitresse me donne mon test. Trop facile, juste deux petits problèmes de rien du tout. Je les résous, et je rends le test. Maitresse me corrige instantanément. J’ai réussi ! Youpi ! La maitresse le dit à toute la classe, toute la classe m’applaudis. Quelle fierté. Je lui donne mon cahier de ceinture, la maitresse met la date de validation sur la ceinture vert foncé et me colle ma nouvelle ceinture, la bleu clair.

14h10 : Je vais faire de l’orthographe. Des mots à écrire. Aïe aïe aïe, l’orthographe c’est très difficile pour moi. Même si c’est un atelier à faire seul normalement, là, je ne m’en sens pas capable. Je viens chercher la maitresse. J’ai le droit. Il s’agit de mots à écrire sans erreurs. Des dictées muettes.
La maitresse m’aide beaucoup. Quand elle estime que j’ai compris, elle me laisse tout seul. J’ai besoin de me concentrer tellement c’est dur, je me mets dans le couloir. Ah, du silence. C’est parti. Orthographe, à nous deux !

14h50 : J’EN PEUX PLUS ! Au secours. L’orthographe m’a retourné le cerveau. Je deviens fou. Je range les dictées muettes et l’alphabet mobile, puis je vais voir Maitresse.
« J’peux faire une pause maitresse ? J’en ai pas fait aujourd’hui. »
« Oui vas-y Nathan, tu as bien travaillé. »

Merci maitresse. Je sors un de mes jeux préférés : la carte des drapeaux du monde. Je m’installe sur le tapis, j’étale ma carte et je commence à placer les drapeaux en me servant du guide, tout en bavardant avec Maël, ça je ne peux pas m’en empêcher. Je m’éclate avec mes petits drapeaux.

15h05 : J’avais déjà fini l’Europe et l’Asie, je travaillais sur l’Afrique quand Hugo, un petit de Grande Section, renverse ma carte ! L’année dernière, j’aurais pété un plomb de frustration. Mais bon… J’ai appris à me contrôler. Je sais que ce sont des choses qui arrivent, mais je ne peux pas m’empêcher d’être triste. Hugo me demande pardon, mais mon menton se met malgré tout à trembler. Me voyant malheureux, mon copain Maël se propose de venir m’aider à reconstruire mon puzzle. Gaspard, Océane et Léonie se joignent à moi, et en 5 minutes, la carte est finie.

15h10 : La maitresse nous fait tout ranger. On récupère nos cahiers de liaisons, on va les mettre dans le sac, on met les chaussures et on va à la récréation. Chouette ! Comme souvent l’après-midi, la maitresse nous prépare dans la cour un grand parcours de motricité pour se défouler. Je passe 15 minutes à ramper, grimper, me défouler.

15h25 : Fin de la récréation. C’est l’heure du sport. Je vais voir la maitresse :
« On fait sport aujourd’hui ? »
« Non, Nathan, pas le jeudi… On a pas la salle. Aujourd’hui, c’est anglais. »

Je suis déçu mais ce n’est pas grave. La dernière heure de la journée, on fait toujours un travail en classe entière. Du chant, du sport, de l’anglais, de la sciences… ça change souvent et c’est sympa.

16h30 : Fin de la journée. J’emprunte à la bibliothèque un livre de Sami et Julie pour m’entrainer à lire ce soir avec mon père et ma belle-mère. Je récupère mon cartable et je file à la garderie.

Je n’ai pas eu une seule leçon frontale aujourd’hui. Pourtant, en une journée, j’ai fait plein de choses : du codage de déplacements en géométrie, puis une vingtaine de fiches de numération, une page d’écriture, de la lecture de mots avec des doubles consonnes, de la lecture sur les cartes de nomenclature où j’ai appris un nouveau son dans le dos de la maitresse, une évaluation de problèmes, de l’orthographe, de la géographie… Sans parler d’innombrables moments humains qui ne rentrent pas dans le programme.

Je m’appelle Nathan, j’aurais dû être un élève perturbateur, problématique et en difficulté. Mais j’ai passé une super journée à apprendre dans ma classe de CP, tout en respectant mon rythme et mes besoins particuliers…


#167

MA-GNI-FI-QUE!:heart_eyes::star_struck::sob:


#168

Bravo Babeth…et Nathan ! Belle journée bien remplie.
Je vais peut-être paraître ignare mais tant pis, vous êtes bienveillants, qu’est-ce qu’une go-pro ? :thinking:


#169

C’est une caméra ! Les sportifs l’utilisent pour filmer ce qu’ils vivent. On la place souvent sur la tête pour filmer comme si on voyait à la place des yeux de la personne…


#170

Oh quelle bonne idée !
Merci pour l’éclairage technologique :wink:


#171

Merci Babetterave. J’en ai les larmes aux yeux… Je pense à tous ces “Nathan” qui souffrent chaque jour à l’école, alors qu’ils ne demandent qu’à apprendre…
Ton témoignage me remplit de joie et d’espoir. Continuons à semer des graines !


#172

Petit bonheur ce matin: voir ma petite “furie” du début de l’année enlacer une GS pour un gros câlin à l’arrivée à l’école. Puis l’observer s’asseoir en face de ladite GS et avoir des étoiles dans les yeux en regardant son aînée scotcher des tickets de lecture sur divers objets (ou personnes !) de la classe.


#173

le début d’une histoire d’amour?


#174

Le début de la motivation pour apprendre à lire… et beaucoup d’apaisement pour une petite fille si survoltée à son arrivée en septembre !


#175

Un nouvel élève arrive suite à un déménagement (encore un PS !!!). J’invite les parents à passer la première matinée dans la classe avec nous, pour que l’enfant prenne confiance (et eux aussi :wink:).
La maman est ravie. elle est en congé maternité et curieuse de découvrir la classe. Sans doute aussi un peu anxieuse à l’idée de laisser son enfant dans un nouvel environnement, ce qui est bien compréhensible je trouve…
Après quelques heures dans la classe, elle n’en revient pas du calme et de l’autonomie des enfants. Ben oui, moi non plus je n’en reviens encore pas !!!:rofl:


#176

Génial, ton fonctionnement en ceinture m’intéresse beaucoup!