Démarrer des ateliers autonomes en CP/CE, des conseils ?


#1

Bonjour à tous, je n’ai jamais fait de maternelle. A la rentrée 2018, j’ai pour la 2ème année un cp/ce1. Cette année, j’ai pu utiliser et manipuler avec les élèves du matériel Montessori en math. Mais la mise en atelier fut dur et malheureusement j’ai dû abandonner une partie de ce fonctionnement car ma classe n’arrivait pas à être autonome. Je n’ai pas su les amener à être autonome. J’aimerai des conseils, des idées pour mettre en partie ma classe en atelier. Il est vrai qu’en primaire, je trouve plus compliqué (certainement à tort) de fonctionner en atelier. L’espace et les notions sont très différentes. Mais je constate que le système traditionnel est de moins en moins efficace. Je précise que je ne peux pas compter sur mes collègues… Ils ne connaissent pas les mots ateliers, Montessori… Merci d’avance pour toutes vos idées.


#2

Moi aussi j’aurai des CP CE1, après plusieurs années de maternelle. J’aimerai faire quelques ateliers en maths aussi. J’imagine que ce sera difficile. J’aurai aimé expliquer les ateliers pendant les APC, mais il n’y en aura plus dans mon école (problème d’école en RPI). J’ai pensé aux plans de travail, pour être plus directif au départ.
Je suis en recherche de méthode de maths et lecture pour le moment…
Je suis en recherche de conseils aussi, merci d’avoir lancé la discussion.


#3

Bonjour,
Je pense qu’il est difficile de faire quelques activités libres autonomes tout en contrôlant le choix des enfants ; ils ne sont pas dupes et prennent vite goût à leur liberté de travail une fois qu’ils y ont goûté. Il faut alors leur faire entièrement confiance.

Mes essais en début d’après-midi avec des GS de leur proposer des activités “libres mais quand même un peu dirigées” se sont toutes soldées par des échecs. Je voulait profiter un maximum de ce temps privilégié avec eux pendant la sieste des plus petits. Et je leur mettais la pression pour choisir pendant ce temps des activités “de grands” plus scolaires que je pourrais leur présenter. J’ai vite compris que c’était contre productif, ça les faisait plutôt fuir des apprentissages que j’aurais aimé justement qu’ils investissent.

Du coup, pour des CP/CE1, peut-être leur proposer une gamme d’activités libres qui couvrent tous les domaines, leur faire confiance même s’ils vont commencer par se ruer sur les activités pratiques avant de goûter aux maths. Cibler plus dans un premier temps l’ambiance de travail, le calme, le rangement, la précision des gestes. Ca peut être un temps limité dans la journée.

Cependant je trouve cela difficile de concilier deux fonctionnement qui sont bien différents dans leur fondement. Les quelques fois où j’ai du imposer un travail cette année à un enfant, il est arrivé qu’il me réponde le plus naturellement du monde “Je n’ai pas envie” ; et il faut alors soit l’accepter, soit lui proposer à nouveau comme un choix qu’il peut refuser mais qu’il serait bien pour lui de faire maintenant avec moi, soit lui dire que exceptionnellement il n’avait pas le choix pour cette activités mais qu’après il pourrait de nouveau choisir son travail. Il faut que ce soit bien clair pour eux comme pour nous.

Car ils prennent vite goût à leur liberté de travail, et nous aussi. Avec en contrepartie des règles très strictes de respect du calme et du travail des autres, du rangement du matériel… qui sont acceptées par les enfants quand ils comprennent que ces règles garantissent leur liberté. Acceptées ne veut pas toujours dire respectées, mais au moins ils y mettent de la bonne volonté.

Je suis curieux en tout cas moi aussi de voir la mise en place de ce fonctionnement avec des CP-CE1. Merci de partager vos expériences.


#4

Bonjour,
Je suis tout à fait d’accord.
Les enfants ne sont pas dupes et finissent par ne plus croire à nos bonnes intentions.
Il faut leur faire confiance et, si il le faut, jouer sur l’offre, c’est à dire ôter puis remettre une activité qu’on a assez vue.

La règle qui tient tout est “on a le droit de tout faire sauf les bêtises(chahut, détérioration)”, suivie de "tu dois choisir quelque chose dans le temps d’activités"
Nous ne forçons plus jamais, et la liberté fait des miracles.

De toutes façons, et on en revient toujours là,je pense contraindre au travail ou gaver est contre productif.


#5

J’ai fonctionné cette année en ateliers autonomes en CP-CE1 et je remets ça avec grand plaisir l’année prochaine.
Après avoir tâtonné et essayé diverses techniques pour les orienter et équilibrer au mieux les domaines d’activité (plans de travail, fiches rituelles sur la semaine, ateliers sortis à l’avance en classe etc…), c’est la mise en place d’un contrat qui a le mieux fonctionné. Je réalise un tableau avec chaque jour de la semaine et les différents domaines. Les élèves cochent simplement dès qu’ils réalisent un atelier (par exemple, lecture). Ils essaient de réaliser un atelier dans chaque domaine du contrat et si ce n’est pas fait sur la journée, ils le font le lendemain pour essayer d’équilibrer sur la semaine. Ils adorent et réclament leur contrat dès qu’ils arrivent en classe en début de semaine. Ils sont libres quant à l’ordre, le choix de l’atelier etc… la seule contrainte étant d’avoir pratiqué dans tous les domaines sur la semaine.


#6

Merci pour ton témoignage, le système de contrat a l’air intéressant en effet.
Je voulais savoir si tu avais déjà enseigné dans ce niveau et sur quels supports tu te basais pour le travail des enfants (manuels, fichiers, sites internet, matériel de manipulation Montessori ou autre…).
Merci beaucoup.


#7

J’ai déjà eu des ce1 mais c’était ma 1ère année de CP.
Je travaille avec du matériel Montessori mais aussi un grand nombre d’ateliers piochés ici et là sur internet (Crevette, Recreatisse, Nurvero etc…) et d’autres que je fais moi-même. Je me sers aussi énormément des idées et partages trouvés sur ce forum.
J’utilisais cette année le cahier de calculs Jocatop et un petit cahier d’écriture prérempli mais je ne renouvellerai pas l’année prochaine.
À la rentrée prochaine, je vais peut être m’appuyer sur la méthode heuristique en mathématiques apparemment compatible avec la manipulation de matériel Montessorien (je viens de commander le guide pour voir ça de plus près…).
Je valide les compétences par un système d’étoiles de compétences (équivalent des ceintures) dans les domaines de français et mathématiques pour le moment. J’ai emprunté le terme d’étoiles à Charivari mais je crée mes documents moi-même. Les élèves adorent le principe. L’année prochaine, je rajouterai peut-être un petit livret avec les photos des ateliers à manipuler correspondant à une étoile de compétences à valider. Je ne sais pas si c’est très clair :thinking: et si j’ai répondu à tes questions.
N’hésite pas à me redire si tu veux d’autres explications.


#8

Merci.
Et pour la lecture, tu utilises seulement des ateliers sur le net?
Je voulais savoir si tu réutilisais des ateliers que tu avais fabriqués les années précédentes ou si tu avais tout construit cette année?


#9

J’ai tout construit cette année.
En lecture-encodage, j’utilise les lettres rugueuses, l’alphabet mobile, les dictées muettes, les petits secrets, les tickets d’action etc… et des petits livres Premières lectures de chez Nathan (lecture à 2 voix avec des bulles faciles à lire par un lecteur débutant et le reste du texte par un adulte ou même un ce1). Il y a un post très complet sur le forum sur la lecture plaisir en maternelle mais qui reprend ce qu’on peut faire en cp.


#10

Bonjour Belibule, je voulais savoir si tu avais un outil de suivi des élèves autre que ton contrat hebdomadaire ? Je te remercie.


#11

Bonjour à tous

Je vais avoir également un CP/CE1 à la rentrée, ce sera une première pour moi. J’ai déjà eu ces niveaux il y a longtemps, mais “c’était avant” !!!

Je vais pouvoir expérimenter la mise en place d’ateliers autonomes avec des élèves plus grands et je suis ravie que nous soyons plusieurs à nous lancer en même temps : cela promet des échanges passionnants !

:star_struck: Grand merci à ceux qui pratiquent déjà pour les pistes qu’ils ont laissées ici.


#12

Bonjour, oui j’ai un suivi pour les compétences (j’ai créé un livret d’étoiles de compétences par élève que je remplis au fur et à mesure). Ça marche bien.
J’ai aussi un carnet de suivi comme Babetterave (carnet de notes à l’origine) dans lequel je note tous les ateliers (participations - réussites etc…) mais j’ai du mal à le compléter régulièrement. Du coup je pense faire un suivi avec des photos des ateliers que les élèves rempliraient au fur et mesure. J’y réfléchis encore…


#13

Bonjour,
Je voulais savoir au niveau du fonctionnement, est-ce que tu présentes les activités à un petit groupe d’enfants ou en individuel? As-tu un rythme de présentation en français/maths par semaine?
Merci pour toutes tes réponses, ça permet d’y voir plus clair.


#14

Ça dépend des ateliers en fait. La plupart du temps j’ai fait par petits groupes. En début d’année je faisais davantage de présentations en individuel mais ça n’a pas duré sur l’année. J’essaierai de m’y tenir davantage l’année prochaine.
Du coup, non je n’avais pas particulièrement de rythme de présentations. Je faisais une liste du matériel que je voulais présenter sur la semaine mais après ça s’est fait progressivement, en fonction de l’avancée de chacun.


#15

Du coup, ton suivi de compétences se base sur leur réussite aux tests des étoiles, c’est ça ? Je t’avoue que je butte un peu sur cette histoire de suivi. J’aurai voulu que ce soit eux qui notent eux-mêmes leur participation aux différents ateliers et leur réussite ou pas, mais j’ai peur que ça soit difficile pour des CE1. Si d’autres peuvent me dire comment elles procèdent cela m’aiderait !


#16

Oui, le suivi de compétences est rempli par moi-même en fonction de leur réussite au test écrit mais je le fais avec eux et ce sont eux qui colorient les étoiles au fur et à mesure de leur validation.
Pour les ateliers (j’en parle un peu plus haut dans la discussion), je pense mettre en place l’année prochaine un carnet avec des photos de tous les ateliers et rempli par l’élève justement, pour que chacun sache plus précisément ce qu’il peut faire. J’ai trouvé trop compliqué cette année de remplir moi-même leur suivi individuel de passage aux ateliers. Je m’y perdais, c’est pour ça que je vais modifier cette partie du fonctionnement. La partie suivi, c’est comme toi ce qui me posait beaucoup question et de fait, c’est ce que j’ai trouvé le plus difficile cette année.
Je pense que c’est jouable qu’ils remplissent eux-mêmes ce suivi (avec photos) même s’il faudra sûrement être très présent au début et pendant plus longtemps pour certains.


#17

Je t’ai répondu juste au-dessus :slight_smile:


#18

Merci Belibule pour ta réponse; je sens moi aussi que le suivi par les élèves eux-mêmes va être compliqué entre les erreurs d’atelier et ceux qui noteront tous les ateliers comme réalisés correctement même s’il y a eu des erreurs, cela va nécessiter beaucoup d’accompagnement en début d’année.