Classe bilingue en langue régionale


#1

Bonjour, je viens d’ouvrir une petite école alternative bilingue français/occitan à Soustons dans les Landes et nous pratiquons la pédagogie Montessori (à tendance Céline Alvarez plus qu’AMI). 20 enfants de 2ans 1/2 à 6 ans. Nous sommes actuellement 2 maîtresses, l’une parlant en français et l’autre en oc. Notre point de départ philosophique par rapport à ce choix linguistique, c’est bien le lien à la réalité et à la proximité. La langue régionale est celle qui parle de tout notre environnement (nom de personnes, de lieux, de pratiques culturelles). Je souhaite échanger autour de cela et connaître comment vous faîtes vivre le bilinguisme dans la classe. @dishatz


#2

Bonjour dans une ecole AEFE a l etranger nous faisons un beau projet sur les expressions idiomatiques >> une expression de meme sens ayant un sens litteral identique ou different (c est pour l elemetaire mais a creuser pour la maternelle). Egalement coenseignement des mathematiques, sciences dans les 2 langues sur des temps differents). …


#3

Bonsorn,
Je suis enseignant en classe bilingue (mis en disponibilité actuellement), et m’être interrogé au Lois naturelles de l’enfant, je m’interroge sur la mise en pratique dans une classe bilingue.
Comment fonctionnez vous dans votre école ? Avez vous deux classes à mi-temps ? Travaillez vous toutes les deux dans la même classe ?
Je suis curieux d’en savoir plus.
Merci
Al reveire
Lo_Pèire


#4

Adiu Peire, encatada !
Nous fonctionnons en deux langues simultanée, je parle en òc, et mes collègues en fr. Je ne parle qu’en òc toute la journée. Lorsque je présente une leçon j’adapte en fonction de la notion et de la capacité à l’enfant à gérer le bilinguisme. Exemple, lorsque je sais que l’enfant est à l’aise avec la comptine numérique je l’aborde en òc. Tout le vocabulaire du matériel des plateaux de vie pratique lui est directement abordé en òc. Le travail de langage est plutôt fait en fr (lettres rugueuses, boites à mots). Tous les moments de regroupement que j’anime sont en òc. C’est ma première année et pour les enfants également. Nous considérons qu’il faut y aller progressivement et plutôt donner envie de pratiquer cette langue que de l’imposer strictement. Notre école est hors contrat, nous avons donc une certaine liberté. Je reste à votre disposition pour plus d’infos et venir voir chez nous si vous en avez l’occasion.