Comment aider un enfant gaucher ?


#1

Je suis la grand-mère d’un petit garçon qui va avoir 4 ans. Ma fille et moi sommes très intéressées par l’expérience de Céline Alvarez.
Notre petit est gaucher depuis … toujours, il prenait systématiquement ses couverts avec sa main gauche dès qu’il mangeait seul. Mais c’est à l’école que cela pose problème car le sujet n’est pas du tout abordée par les institutrices. Il est donc seul face aux autres. Après un an d’école (il est maintenant en moyenne section), il se trouve très maladroit et ne veut plus ni dessiner ni écrire car il est en échec ; et cette année, il dit même qu’il est “nul” ! C’est un enfant qui s’exprime très clairement depuis longtemps, et qui a une très bonne mémoire.
Nous n’avons pas trouvé le sujet abordé dans votre livre.
Qu’en pensez-vous, comment peut-on aider l’enfant, à la maison, et à l’école ?
Merci de vos suggestions, et encore une fois, bravo pour votre travail et l’influence qu’il peut avoir auprès de plus en plus d’éducateurs (je l’espère !).
Ami


#2

Bonsoir,
Pourquoi son sentiment d’échec vous semble-t-il lié au fait qu’il soit gaucher?? Je suis enseignante en maternelle depuis de nombreuses années et j’ai tous les ans entre 1 et 3 enfants gauchers dans ma classe. Il est vrai que je n’aborde pas du tout le sujet…parce que pour moi c’est un non-sujet: ça ne pose à mon avis aucun problème dans les apprentissages. Les adaptations à faire sont minimes, surtout en maternelle ( avoir des ciseaux de gauchers par exemple)
Ensuite au CP dans le cas de modèles dans des cahiers d’écriture, il faut faire le modèle à droite pour qu’il soit visible quand l’enfant écrit…

Il me semble que votre petit fils n’est pas en réussite sur ce qui touche à la motricité fine. Cette habileté est très variable suivant les enfants, il va probablement progresser avec un peu d’encouragements et des petits jeux qui sollicite ces compétences…
Certains enfants se sentent également en échec dans ce domaine car très exigeants sur le résultat qu’ils souhaitent obtenir. Ce sont souvent d’ailleurs de enfants plutôt en avance. Ceux là doivent aussi être rassurés sur les progrès qu’ils vont faire, il faut leur expliquer que comme des champions, ils doivent s’entraîner avant d’être au top, que c’est normal et les encourager à faire des essais…


#3

En accord avec Nathalie, j’ajoute quelques remarques.
Mon épouse gauchère écrit bien mieux que nombres d’entre nous. C’est un gaucher qui lui a montré quelques trucs lorsqu’elle était enfant et rencontrait certaines difficultés. Trouver un gaucher qui écrit bien et heureux de transmettre son savoir est une solution. J’ai vu mon épouse agir: c’est magique !
Il existe des ouvrages, et peut-être des vidéos sur le net.
J’ai pu constater que pas mal de gauchers progressent moins vite et se trouvent en situation d’échec ; il me semble qu’il sont pénalisés par la pauvreté du nombre d’exemples: la grande majorité des camarades de classe sont droitiers. Il ne peut pas apprendre et trouver la solution en les observant.
Le gaucher doit donc être persévérant et patient, voire creatif. C’est comme la marche, tout le monde fini par y arriver.
Quelques astuces:
Tenir le crayon peu plus loin de la mine que le droitier. Permet de voir ce que l’on écrit et de ne pas baver.
Mettre la feuille un peu à gauche par rapport à son axe. Sinon il est coincé par son bras pour finir la ligne.(mécanique).
Ne pas toujours respecter le sens du tracé des lettres comme les droitiers, bien que contraire aux directives nationales. Pour faire un rond de la main gauche c’est plus facile de tourner à “l’envers”.
Le gaucher à souvent parfois besoin de repasser sur un trait pour finir une lettre cursive.
“même si cela n’est pas très académique, l’essentiel est de faire la lettre et d’être lu”.
Je vous conseillerais presque d’apprendre à écrire avec la main gauche. :wink:


#4

Je suis maman d’une gauchère et d’une droitière.
Ma petite gauchère est un peu maladroite et cela me parait normal elle doit transposer les gestes que nous lui montrons cela prend plus de temps à analyser et surtout à adapter. J’essaye de lui montrer de la main gauche comment. réaliser les gestes ce qui nous donne parfois de bons moments de rigolade car je deviens dès lors très maladroite.
Par contre ma petite droitière se sent souvent en échec alors que c’est une enfant très agile et intelligente mais extrêmement exigeante sur ce qu’elle entreprend.

Pour conclure essayez de l’accompagner en lui montrant les gestes de la main gauche et n’hésitez pas à l’encourager et à le féliciter dans ses accomplissements.
Dernière chose la pâte à modeler aide beaucoup à travailler la motricité fine alors profitez de vos moments de loisir pour en faire avec votre petit-fils.


#5

Bonjour,
Je suis maman de trois enfants : une droitière, une gauchère et un ambidextre (qui a choisi la main droite pour écrire).Moi même droitière je me suis posée pas mal de question lorsque j’ai découvert que ma fille était gauchère donc très tôt : la première année de sa vie …
Je vous conseille le livre ‘Gauchers Gauchères’ et vous pouvez le prêter à la maîtresse de votre enfant !
Ma fille a appris plein de choses toute seule, en motricité même plus tôt que ses frères et sœurs (faire des lacets par exemple, à 4 ans 1/2, en me regardant, j’étais face à elle, cela aide avec l’effet miroir, et ensuite avec du matériel bricolé type montessori). Sinon je pense qu’il faut surtout avoir une énorme confiance dans le potentiel de votre enfant et il aura la chance d’avoir encore plus de ‘plasticité’ entre les deux hémisphères cérébrales pour se
Côté matériel il faut penser aussi au taille-crayon pour gauchers qu’il n’y a peut être pas en classe. Ensuite tout est fait pour les droitiers (outils, instruments de musique …) mais cela permet aux gauchers de faire travailler plus le corps calleux pour relier les deux hémisphères cérébraux.

Concernant la lecture les gauchers balayent la page de droite à gauche et écrivent en miroir, c’est normal et il y a des astuces pour les aider à écrire à l’européenne (en arabe ce serait eux qui seraient privilégiés).
… bref je vous conseille de vous réjouir pour votre enfant, c’est aussi une chance car de grands potentiels ces gauchers !!

Si vous voulez vous pouvez me contacter pour que nous échangions sur ce sujet de la latéralité qui me passionne.


#6

Enseignante et maman gauchère, je me retrouve confrontée au problème inverse à la maison avec ma fille ainée qui est droitière.
Comme dit plus haut, le plus simple est de trouver quelqu’un qui écrit de la même main que votre enfant. Quand j’étais enfant, c’est en imitant ma professeure de dessin gauchère que j’ai appris à manier le crayon et tous les outils.
Lorsque votre enfant sera en primaire, si cela ne se fait pas d’office, vous pouvez demander d’avoir les modèles à droite, de veiller à le placer à la gauche du banc (éviter le coude-à-coude avec un enfant droitier). Les ciseaux pour gauchers sont bien sûr un outil à avoir. Pour l’apprentissage de l’écriture, s’il rencontre des difficultés, vous pouvez demander l’aide d’un enseignant gaucher ou d’une autre personne qui pourra le guider et lui montrer comment faire.
Enfin, je me souviens que le stylo m’a toujours posé problème (j’en avais toujours sur le bord de la main et mes feuilles étaient remplies de taches…). Très vite, je l’ai abandonné pour passer au bic qui sèche directement ou au crayon, cela a été aisément accepté à l’école.
Surtout, éviter de le stigmatiser et de lui en parler trop souvent. Quand j’étais petite, dès que j’arrivais dans un nouvel endroit, il y avait toujours quelqu’un pour me faire la réflexion que j’étais gauchère. Cela avait le don de m’énerver :wink:


#7

Je réponds globalement , ici , à tous les intervenants de ce forum ‘’ Comment aider un enfant gaucher ? ‘’ , pour leur dire , avec toute ma sympathie de gaucher , de garder toujours confiance, car la ‘’ normalité " de leur enfant restera à gauche ! C’est un bien précieux et non un handicap !

L’ avenir d’un enfant gaucher n’est pas l’ échec ! J’ en veux pour preuve l’ histoire de mon propre parcours , envers et contre tout ! Je ne suis pas une référence , ni un ‘’ animal ‘’ de cirque ! Je suis un vrai gaucher , gaucher de naissance , et fier de l’ être !

Tout petit, ‘’ on ‘’ ( c’était la norme à l’ Education nationale ! ) m’ a , à l’ époque ( ! ) , à l’ école primaire , attaché la main gauche dans le dos , pour m’ obliger à écrire de la droite ! Les parents n’ avaient pas droit au chapitre ! Personne ne criait au scandale ! Je suis ainsi devenu un gaucher ‘’ contrarié " !

J’ ai donc gardé de cette expérience et de ces épreuves …, uniquement la prise ‘’ porte-plume ‘’ du droitier ! Tous mes autres gestes ( tennis , marteau … ) , par la suite , sont restés , bien sûr , à gauche … pour mon plus grand plaisir ! Pour faire court , j’ ai poursuivi mes études … jusqu’ à mon diplôme de Docteur en Chirurgie dentaire !

Bien sûr , j’ ai gardé une certaine amertume par rapport à ce qui m’ a été imposé , dès le départ , tout petit ! Je n’ ai , cependant , aucun grief spécifique envers l’ instituteur , qui appliquait , pour sa part , les directives de l’ Education nationale du moment !

L’ Education nationale du moment pensait détenir la vérité , comme maintenant , d’ ailleurs ( ! ) , en ‘’ boudant ‘’ les expériences Montessori-Alvarez ! Cela est navrant et condamnable ( comme d’ attacher la main gauche d’ un gaucher ! ) .

Cela fait plusieurs années que je m’ intéresse à ces expériences d’ enseignement ( qui donnent envie d’ apprendre ! ) et aussi aux neurosciences sur le sujet !

Il y a là , je pense , pour tous les enfants , une immense opportunité pour eux , pour leur avenir , à bénéficier de ces pédagogies qui leur donneront l’ envie , le bonheur , le plaisir ( oui ! ) d’ apprendre et de découvrir !

Cela me donne de regrets ( j’ aurais aimé pouvoir en bénéficier ! ) , mais , surtout , aujourd’ hui , cela donne un immense espoir à tous les enfants ! L’Education nationale ne doit rester sectaire et doit évoluer …!