Devenir école pilote


#1

Bonjour,

Je suis AESH depuis 3 ans dans une école maternelle-primaire de la TPS au CE1.

Quand j’ai découvert il y a 3 ans lors de ma formation les travaux de @Celine j’ai adoré.

Quand je suis allée à l’école j’ai vu tout autre chose et j’ai pu observer que bien souvent ce qui est demandé aux enfants n’a pas de sens pour eux et ne leur apporte donc pas grand-chose.

Dans la classe de PS/MS dans laquelle j’ai travaillé l’année dernière ils passent beaucoup de temps à jouer à la cuisine et aux voitures alors qu’en début d’année quand ils arrivent ils sont très attirés par les ateliers plus constructifs comme les puzzles, les tableaux à double entrée, les jeux de motricité fine et les lettres. Si on présente des jeux intéressants, ce que je faisais dès que je pouvais, ils abandonnent cuisine et voiture pour venir autour de la table et ils demandent à participer. Donc je sais que @Celine à raison je l’ai vue.

J’ai passé l’année dernière en PS-MS. J’ai vu arriver des enfants de 2.5 ans-3 ans brillants, très éveillés qui connaissaient presque tous les lettres, les couleurs, les nombres. En fin d’année ils ne pensaient plus qu’à jouer à la cuisine et aux voitures et ils n’étaient même plus capable de se tenir correctement au coin regroupement parce que toute l’année ils avaient eu l’exemple des MS qui faisaient n’importe quoi sur ce temps-là tandis que la maîtresse laissait faire.

Dès la PS ils travaillent sur fiche. Les consignes sont compliquées. Ils passent plus de temps à écouter la consigne qu’à faire la fiche. En fin d’année ils ont bien assimilés une chose c’est que s’ils se dépêchent de finir la fiche ils pourront aller jouer. Donc le travail est de plus en plus bâclé et je ne vois pas très bien ce que ça leur apporte.

Il faut reconnaître que la maîtresse est particulière, ça se passe mieux dans les autres classes mais ceux qui ont passés deux ans avec elle sont un peu abîmés sans parler de ceux qui étaient déjà abîmes en arrivant. Comme dit @celine il faut les réparer.

En tant qu’AESH je ne peux qu’être spectateur impuissant. Je sais que @Celine a raison et quand j’observe les enfants je vois ce qu’elle écrit dans ses livres le bon comme le mauvais.

Comme en tant qu’AESH je ne peux rien faire pour changer quoi que ce soit, j’ai décidé de me présenter aux prochaines élections municipales. Ma liste est presque terminée et après 30 ans avec la même équipe les gens aspirent au changement donc j’ai de grande chance d’être élue.

Nous sommes dans un secteur en désert médical. Je suis persuadée qu’avec une école qui fonctionne comme le préconise @Celine on pourrait attirer des médecins pour occuper la maison de santé du village voisin qui se vide car l’ancienne génération prend sa retraite.

Si je suis élue je monterai un dossier pour demander à l’inspecteur d’académie d’être école pilote.

@Celine vient en conférence à Agen le 21 novembre et j’espère pouvoir lui parler pour lui demander si ce serait possible d’avoir un accompagnement comme elle a fait en Belgique. Je suis prête à payer personnellement ses interventions car comme elle je pense que c’est un vrai engagement politique et qu’il y a urgence.

Peut-être que si plus d’élus faisaient une telle démarche on pourrait finir par prouver qu’elle a raison. Si j’arrive à faire venir des médecins, je suis persuadée que d’autres petites communes en milieu rural suivront l’exemple et que l’éducation nationale ne pourra pas éternellement faire l’autruche. J’aimerai faire ma part de colibri.

N’oublions pas que les écoles maternelles et primaires appartiennent aux mairies et que le maire peut aussi s’investir autrement que matériellement, il y a aussi l’équipe municipale qui est très importante dans le fonctionnement de l’école et le bien-être des enfants.

Pas loin d’ci, deux maires (Gavaudun et Blanquefort sur Briolance) ont converti leur RPI en école Montessori après la sortie du premier livre de @Celine, le village croule sur les demandes et un gynécologue s’y est installé. Le maire de Gavaudun est Inspecteur d’académie et il n’en fait que des éloges. Vidéo de son témoignage :

J’ai l’intention d’aller le voir et de lui demander comment procéder et éventuellement avoir son soutien.

Pourquoi ne pas tenter l’expérience mais sans l’étiquette Montessori qui me dérange un peu ?

Je suis certaine que l’équipe enseignante adhèrera et j’aimerai que l’équipe municipale soit formée.

Je ne sais pas comment c’est ailleurs mais je trouve qu’il y a une fracture entre l’équipe enseignante et l’équipe municipale alors que les deux font parties de l’équipe éducative.

Les enfants et les adultes auraient tout à gagner s’il y avait une vraie cohésion, s’il y avait un vrai travail d’équipe. La mairie doit intervenir pour manager l’équipe municipale qui est livrée à elle-même.

J’aimerai prouver que ce n’est pas une question d’argent et de matériel Montessori mais bien une question de posture et de changement de façon de faire classe et de voir l’école maternelle.

Avez-vous des témoignages d’élus qui ont initiés ce type de projet ?

Merci et belle journée
Nadia


#2

Bravo!!! Mais quel élan positif!!! Je vote pour vous même de loin!!! Ça fait tellement de bien!!! Félicitations!


#3

Bonjour NadiaL et bravo pour ta démarche inspirante!

Je n’avais pas vu la question de la pédagogie Montessori sous l’angle de la désertification des écoles en zone rurale.

Je me permets de poster sur ce forum car j’ai l’idée depuis plusieurs années d’ un projet de classe expérimentale pour enfant à besoin particulier, basée sur la pédagogie Montessori et notamment les travaux de Céline Alvarez

Je profite d’une pause professionnelle pour essayer de le mettre en oeuvre. Je sais que cela parait sans doute utopique mais l’idée part du constat d’un réel besoin.

Si j’ai une idée assez précise du projet pédagogique, je ne sais pas par quel bout commencer les démarches, quand et comment interpeller les bons interlocuteurs.

Éducatrice de formation, je suis depuis le début de ma carrière passionnée par la pédagogie et les apprentissages. Quand j’ai découvert il y a quelques années les travaux de Céline,j’ai enfin trouvé quelqu’un dont les propositions faisaient échos à mes attentes.
Dans mon parcours professionnel j’ai travaillé auprès d’enfant en situation de handicap, que ce soit en clis ou en institution. Bien que gardant un excellent souvenir de la collaboration avec les enseignants, il m’a toujours semblé qu’il manquait des outils et un environnement favorable à l’épanouissement des enfants que nous accompagnions.

J’ai également été touché par le regard bienveillant et soutenant de Céline pour les êtres en devenir. La bienveillance est un mot très à la mode ces derniers temps mais pas assez appliquée sur le terrain.

A la lumière de mes recherches et expériences , je suis convaincu de la pertinence d’utiliser les leviers naturels de l’enfant avec une pédagogie adaptés et de ses résultats tant sur le plan cognitif que social .

Dans ma commune, il y a un vrai manque pour les enfants de maternelle en situation de handicap. Lors du conseil d’école à la maternelle où est scolarisé mon fils, l’inspecteur a fait part de sa demande d’ouverture d’une classe spécialisée. Demande qui a été refusé.

Croyant fermement au service publique, il est difficilement envisageable pour moi d’ouvrir une école privé réservé à une certaine classe sociale.
Si il n’y a que cette possibilité alors j’irais à la recherche de fondation ou de mécénat.
J’aimerais que cette classe soit composée d’un enseignant et d’n éducateur spécialisé.

Je sais que l’idée d’une classe spécialisé pour les petits peut déranger au regard de la loi de 2005 mais après plusieurs années à exercer auprès d’enfants et d’adolescents , si l’inclusion a été bénéfique pour certain, j’ai aussi pu voir les conséquence catastrophique d’une mauvaise intégration.

L’idée n’est pas de sortir des enfants du système scolaire ordinaire mais bien de leurs donner un enseignement spécifique adapté dans les premières années de sa scolarisation pour l’outiller et l’aider à développer au mieux ses capacités, à son rythme.

Je suis preneuse de toutes pistes de travail provenant de personnes familiarisées avec les rouages de l’éducation nationale.

Merci d’avance pour vos retours

Très belle journée à tous