Enfant sans tonus physique


#1

Bonjour,

Je viens de passer une semaine de vacances avec ma nièce de 6 ans. Une petite fille posée, intelligente. Un enfant qui ne pose pas vraiment de problème car très calme.

Toutefois ma sœur est exaspérée car elle la trouve “molle”. Je trouvais qu’elle exagérait mais en y regardant de plus près, je dois admettre que je m’interroge sur plusieurs points. Tout d’abord, elle ne court pas très vite et se fatigue facilement. Nous avons joué au basket. Il lui était impossible de taper fort la balle pour la faire rebondir. Durant les activités de neige, il fallait lui monter à chaque fois sa luge. Je l’ai même tractée à la fin car elle était fatiguée.

Pourtant, elle marche une vingtaine de minutes par jour pour se rendre à l’école. Ou m’accompagne en sortie sans jamais rechigner.

En maternelle, elle n’arrivait pas serrer une barre métallique pour la descendre comme un pompier. Lorsqu’elle grimpe sur quelque chose, elle ne s’accroche pas franchement pour se trouver des appuis. Dès qu’il y a une toute petite pente, elle descend de sa trottinette. Après avoir utilisé une draisienne entre 3 et 4 ans, elle n’a jamais réussis à pédaler assez fort sur son vélo avec ou sans roulettes.

En observant ma sœur, je n’ai pas l’impression qu’elle la gronde ou lui fait spécialement des remarques désobligeantes. Elle l’a même plutôt encouragée en valorisant ses microscopiques réussites. Mais je sens bien qu’elle est tannée car elle dit qu’une fois encore, ça ne va pas marcher et ne cherche plus forcément à la stimuler. Son sport c’est de la danse classique.

Pendant les vacances, je lui demandais comment était son école, ses amis. Elle m’a expliquée qu’elle se faisait parfois embêter dans la cour et comme elle ne court pas très vite, elle ne peut pas trop échapper aux enfants qui l’embêtent. Ce n’est pas très méchant ou de la grosse violence. Mais elle n’a pas l’énergie de se défendre seule et doit toujours faire intervenir une maîtresse. Idem pour la piscine. Elle a été assez vexée de se retrouver dan le groupe jugé le plus faible/peur de l’eau alors que considérée par ailleurs comme très bonne élève.

Je sais que j’ai réussi à la rassurer sur ce point en lui disant que c’était super car elle avait tout a apprendre. Que pour le coup c’était chouette puisqu’elle se débrouillait déjà très bien dans toutes les autres matières.

Je trouve cela tout de même très surprenant. Quel est votre avis svp? Rencontrez vous des enfants, dans votre pratique professionnelle, au profil similaire. Comment les accompagnez vous svp?

Belle journée :slight_smile:


#2

Bonsoir,
Certains enfants montrent peu d’intérêt pour les activités physiques sans que ce soit inquiétant. J’ai ainsi dans ma classe une petite fille qui a fait ses premiers pas à 2 ans!!! Elle a par contre eu très tôt un langage très élaboré et cette année en moyenne section, elle apprend à lire à une vitesse impressionnante… Côté activité physique, elle zappe souvent la motricité (dans ma classe on peut choisir d’y aller ou pas), court en récréation un peu moins vite que les autres (mais pas vraiment flagrant), n’a pas réellement de retard à mon avis sur ce plan, juste une motivation pas très importante.
Je sais pas contre que se parents ont été inquiets avant l’acquisition de la marche. Ils ont alors consulté plusieurs médecins qui ont trouvé que tout allait bien!
Dans le cas de votre nièce, est ce que tout problème médical a été écarté? Certains peuvent être peu visible et passer pour de la maladresse ou un manque d’énergie. (une autre petite fille de l’école a eu une semi paralysie d’un coté détectée en moyenne section seulement, du à un AVC in utero; elle avait trouvé comment compenser assez efficacement).
S’il n’y pas de souci médical, je pense qu’il faut continuer à l’encourager quand elle cherche à progresser dans un domaine un peu sportif, sans lui mettre par ailleurs de pression sur ce plan, elle a l’air de bien réussir dans les autres domaines et dans notre société, par chance pour elle, cela compte beaucoup!


#3

Bonjour @nathalie,
Merci pour votre réponse. Incroyable, l’histoire de votre élève avec un AVC in utero!! Je ne savais pas que c’était possible.

Je ne pense vraiment pas que ma nièce ait un problème médical. Elle est bien suivie toute l’année mais je conseillerai tout de même à ma soeur de poser cette question précisément au docteur.

Je sens bien que cela agace un peu ses parents de toujours essayer de motiver leur fille pour des résultats pas vraiment concluants. Cela m’embête un peu que ce pan soit délaissé. Même si effectivement, dans d’autres domaines, elle se débrouille très bien.Je profiterai des vacances d’été pour la motiver pour le vélo :wink: Belle journée


#4

Dans le cas de cette petite fille avec un AVC, les seuls signes qui pouvaient alerter étaient: un “manque de soin” au découpage et à écriture et le fait que cette enfant marchait en posant la pointe du pied avant le talon. Pour moi ,qui étais son enseignante, elle n’avait pas de problème moteur!!! Je suis tombée des nues en apprenant cette semi-paralysie, qui se manifeste concrètement par un manque de force d’un côté (difficulté à serrer quelque chose dans sa main, à résister à une poussée avec le bras ou la jambe).
Je pense que c’est très rare!!! Il y a effectivement peu de chances que votre nièce ait ce genre de souci! peut-être n’a elle pas encore trouvé d’activité motrice qui lui convienne et la motive! Ma fille n’a jamais trop voulu faire de vélo (ne voulait pas pédaler) mais s’est motivée ensuite pour le monocycle, qu’elle a appris à maîtriser vers 6 ans!
Bonne journée!