Enseignants Hypersensibles, HP, TDAH, Autistes


#23

Bonjour,

Ce que je peux vous dire en tant qu’enseignante hypersensible c’est que d’abord si l’enseignant de votre enfant ne comprend pas et n’identifie pas la particularité de votre enfant il y a peu de chance que vous puissiez lui faire comprendre…ce n’est pas optimiste je sais mais cela va avec une conception de l’enseignement vraiment : soit je m’adapte aux enfants grâce à une écoute bienveillante soit ce sont les enfants qui s’adaptent à moi grâce à une autorité convaincante…Mais vous pouvez quand même aider votre enfant (en tout cas c’est ce que je fais avec ma fille et avec les élèves que j’ai eu pour les préparer aux rencontres futures) il faut l’aider à se comprendre, lui expliquer en quoi il est différent des autres. Attention cette différence doit être perçue comme une différence parmi d’autres. Dans ma classe je travaille beaucoup ce thème de la différence car chaque enfant donne à voir un "caractère " , des réactions qui lui sont propres ainsi les éventuels hypersensibles de la classe ne se perçoivent plus comme des “extra-terrestres” (pour reprendre un post précédent qui pour moi révèle bien ce qu’on ressent quand on est hypersensible) mais comme des personnes avec leur propre perception du monde monde, leur propre sensibilité. Il faut ensuite lui expliquer que ses réactions ne seront donc pas forcement compris par tous car les autres ne vont pas ressentir la même chose (adultes et enfants). L’idée est qu’il soit préparé au fait que son comportement va engendrer des réactions peut-être injustes car pour lui sa réaction ou son commentaire est juste mais pas pour l’autre. Cela permet ensuite de revenir sur la situation plus facilement : “tu vois à ce moment la maitresse t’as dit ça parce que pour elle…même si pour toi c’était autre chose…” Perso je trouve que ça apaise alors si ça peut vous aider!


#24

Merci beaucoup pour ce message !


#25

Merci, pour ce poste.
Savoir mettre un mot, une explication sur ce qui nous rend différent c’est comme aller chez l’ophtalmo et avoir enfin un bonne paire de lunettes. Je me souviens des diagnostiques de HP quand ils sont arrivés. D’abord pour ma fille (qui est hypersensible aussi) et où elle a compris qu’elle n’était pas folle. C’était juste qu’il ne fallait pas ‘espérer’ des autres la même vision. Avec cette compréhension, on se comprend mieux et on comprend mieux les autres. On sait que parfois il faut être plus patient, ou qu’il faut être plus clair. On comprend pourquoi avec certain le courant passe tout de suite et pourquoi d’autre la communication est compliqué. Surtout quand tout passe par le coeur, tout est ressenti via les émotions.
On apprend à fonctionner d’abord avec soit et puis avec les autres.
Sensibiliser les parents (a qui ont demande d’avoir des enfants qui rentrent dans le moule de force)et les faire déculpabiliser, sensibiliser vos collègues qui sont confrontés à des enfants qui pensent de façon différentes, c’est tellement important.
je vous souhaite d’y arriver et de pouvoir retrouver le gout et la passion de ce métier si beau et puissant à tant d’égard.
Stephanie.


#26

Bonjour,
Je suis enseignante zébrée et hypersensible auprès d’élèves ayant des troubles des fonctions cognitives.
Mais c’est une année très perturbante et anxiogène pour mes élèves, sans les moyens adéquats, et je suis épuisée.
Je m’interroge sur la suite : me relier et faire équipe, ou partir et mettre ailleurs mon énergie…
J’ai aimé lire cette discussion, et je suis intéressée pour continuer à échanger…


#27

Bonjour à tous,
merci pour cette discussion qui m’enrichit énormément.
Serais je hyper sensible moi même? Je le pense.
Je me sens différente des collègues et très l’écoute, attentive des besoins des élèves.
Ma fille est elle même certainement hyper sensible.
J’enseigne actuellement en IME sans formation, espérant communiquer et faire un vrai travail d’équipe.
Horreur, pas de moyens, pas de communication, de la violence de la part des éducateurs et dans ma position, je suis jugée en permanence incompétente par manque de fermeté alors que je suis attentive et à l’écoute.
C’est hyper dur. J’étais limite burn out en décembre.
Je me fais violence pour aller au boulot. Avec les jeunes ça va . mais au sein de l’IME c’est juste insupportable.
je recherche à m’orienter dans l’horticulture.
La nature me fait tellement du bien .
je reste à l’écoute pour vos conseils.
Merci


#29

Bonjour,

Je découvre ce forum seulement maintenant et notamment cette discussion et je ne sais pas si qqn parmi vous me lira. J’espère en tout cas!

Je suis actuellement en formation afin de devenir enseignante et je commence tout fraîchement à prendre connaissance de ma sensibilité. Je ne me considère pas comme hyper sensible (du moins pour l’instant). Néanmoins, cette thématique m’intéresse énormément et me questionne pour la suite de ma formation et ma future vie professionnelle afin de vivre cela au mieux.

Par conséquent, je recherche des professeurs parmi vous qui seraient d’accord de témoigner, partager leurs expérience, pour un travail de recherche que je dois faire dans le cadre de mes études. Mon objectif étant de mettre en lumière les points positifs tout comme les défis que représentent le fait d’être un(e) enseignant(e) hypersensible.

Personnellement, à travers ce travail, j’ai à cœur d’apprendre des expériences des autres afin de pouvoir en bénéficier et “gagner du temps” comme on dit parfois.

Un grand merci pour votre retour!