Les inspirants travaux du Dr Emmi Pikler


#1

Pour ceux qui souhaitent s’informer ou se former pour l’accompagnement des 0-3 ans, il semble très précieux de se pencher sur les passionnants travaux du Dr Emmi Pikler.

Emmi Pikler, née le 9 janvier 1902 à Vienne et morte le 6 juin 1984 à Budapest, est une médecin pédiatre hongroise. Au début de sa vie professionnelle, Emmi Pikler travaille en chirurgie. C’est à partir de ses observations qu’elle est amenée à une constatation : il y a beaucoup moins d’accidents traumatiques graves chez les enfants de quartiers populaires. En effet, elle remarque que ceux-ci sont beaucoup moins hospitalisés. Au contraire, on trouve beaucoup plus d’enfants citadins hospitalisés. À partir de cette constatation, elle va fonder sa conviction : un enfant qui se déplace librement sans restriction est beaucoup plus prudent, à gérer ses activités, tomber sans risque, alors qu’un enfant limité dans ses mouvements, surprotégé se met plus facilement en danger : il n’a pas la capacité de connaître ses limites. Les enfants sous surveillance n’apprennent pas cette capacité motrice et se mettent plus danger. Emmi Pikler découvrit ainsi le nourrisson comme étant compétent.

En 1930, elle émigre à Budapest. (…) Elle partage ses connaissances du bébé avec les parents de son cabinet. Elle conseille ainsi aux parents de laisser une totale liberté aux enfants dans leurs mouvements et une attention particulière à l’épanouissement des capacités innées de leur enfant. C’est le principe de la libre motricité.

Diplômée de la faculté de médecine de Vienne, elle part s’installer à Budapest en 1947, où on lui propose de prendre la direction de la pouponnière de Lóczy, créée pour les orphelins de guerre. Elle met alors en place son approche éducative et médicale innovante, en posant comme principes la libre activité de l’enfant, son bien-être corporel, la qualité du soin et la relation privilégiée avec l’adulte qui s’en occupe, l’adulte référent. Très vite, la formidable réussite de Lóczy connaît une expansion phénoménale. Lire la suite sur Wikipédia.


#2

#3

Fondamental à mes yeux, et pas seulement si on s’intéresse à la tranche d’âge en question.
Une approche qui a bouleversé ma vie via le livre « Lóczy ou le maternage insolite ».
Je suis heureux de la voir mentionner ici.


#4

Bonjour,

Les travaux d’Emmi Pikler ont été repris par Chantal Truchis Leneveu dans un excellent livre qui m’a servi pour élever mes enfants. Depuis, je n’ai fait qu’approfondir le sujet et j’ai pu mettre tout cela en pratique en tant qu’assistante maternelle puis enseignante en TPS. Tout est affaire de bon sens et je trouve que ce travail est en parfaite harmonie avec celui de Maria Montessori. Les mêmes résultats sont observés : des enfants heureux, à l’aise dans leur corps, indépendants du regard des autres, gentils entre eux, curieux, intelligents… Comme céline Alvarez, les conditions de départ était pourtant très difficiles puisque E Pickler a travaillé avec des jeunes enfants abandonnés dans une pouponnière. La réponse est la même : une grande attention à l’enfant, un respect pour lui, une façon d’accompagner son intelligence et une posture de l’adulte très professionnelle, en retrait, plus comme une assistance aux besoins de l’enfant.


#5

Bonjour,
Merci de parler des moins de 3 ans et d’Emmi Pikler car cette tranche d’age est trop délaissée alors que c’est à cette période que se mettent en place les fondations essentielles pour que se développent des petits êtres humains heureux, épanouis et intelligents.
Belle journée
Nadia


#6

Bonjour
Puis-je vous demander le titre du livre ?
Merci beaucoup


#7

Bonsoir Sandrine,
Vraisemblablement « L’éveil de votre enfant ».
Peut-être @nioche n’a-t-elle pas vu passer ta question :slight_smile:


#8

Bonjour,
Oui, il s’agit bien de l’éveil de votre enfant. Bonne lecture :slight_smile:


#9

@LucE @nioche merci beaucoup


#10

Il y a des crèches-Kindergarten publiques en Allemagne qui combinent Freinet-plus et Emmi Pikler. Tranche d’age 1 à 6 ans.
J’en ai visité une il y a quelques semaine, lors des portes ouvertes. Je ne connais pas bien ces deux concepts, mais cela avait l’air d’être très respectueux de l’épanouissement de l’enfant.
On y trouve un espace cuisine à l’échelle des enfants, pour qu’ils puissent participer à la préparation de repas. Il y a aussi une salle de sport, un coin calme pour lire tranquillement un livre. J’y ai vu des puzzles et des jeux éducatifs.
Un tableau planning de la semaine permet aux enfants de plus de 3 ans de choisir leurs activités de la semaine et de les mettre dans le planning pour apprendre à s’organiser et s’y tenir. C’est un système de velcro qui permet de mettre sa photo dans la colonne choisie, si je m’en souviens bien (ex musique, poterie, peinture…).
L’enfant réalise au fur et à mesure de l’année le livre de son séjour à la crèche-Kindergarten, sorte de collection de dessins, photos et un peu tout ce qu’il considère représenter son parcours éducatif. A la fin, il emporte ce souvenir avec lui.