PES première année de stage, doit-on suivre nos convictions, ou rester formel(le) ?


#1

Bonsoir,

je vais avoir une classe pour la première fois cette année en binôme, en tant que professeurs des écoles stagiaire, en GS.

Pleine d’idées, de convictions, et d’idéaux, je crains qu’il faille que je me formate, reste plus classique, craignant les représailles de l’inspecteur académique…

Qu’en pensez-vous ?

Par ailleurs avez vous des conseils pour une première fois :wink: ?
Cahiers indispensables, organisations etc …

Merci beaucoup.


#2

Bonjour Marie,
Bravo pour la réussite au CRPE.
Rien ne dit que ton IEN n’appreciera pas ta façon de faire. Je crois que le mieux est de préparer ta rentrée sereinement, en cohérence avec la personne avec qui tu partageras la classe. Tu ne pars pas au combat, tu pars à la rencontre joyeuse de tes élèves.
Bonnes vacances et belle rentrée à toi :slightly_smiling_face:


#3

Je serai plus mitigé… :slight_smile: Alors oui, faire selon tes convictions (attention à pouvoir bien les argumenter par contre). Mais garde à l’esprit (je pense que tu t’en doutes) que la personne qui te visitera pourrait ne pas être du tout compréhensive, même face à des arguments solides. Dans ce cas… il ne reste malheureusement plus qu’à baisser la tête, acquiescer et attendre qu’il ou elle parte… pour refaire à ta sauce ensuite :wink:


#4

Je suis exactement dans la même situation que toi, mais j’ai fait mon choix il y a quelques jours, suite à une conversation avec une instit: je lui ai expliqué que j’hésitais, et elle a parue alarmée, me déconseillant totalement la méthode autonome, car je risquais de paraître “rebelle” ou “révolutionnaire” ce qui, selon elle, n’est pas du tout apprécié pour les PFSE, qu’il fallait que je garde en tête que le but c’est d’avoir mon année, et que je ferai ce que je veux plus tard…
Du coup, j’ai décidé de suivre les manuels classiques… (Et par la même occasion, j’ai choisi une classe d’élémentaires finalement…)

Peut-être que la première chose à faire est de contacter ton tuteur pour lui demander conseil, et te renseigner auprès de lui de l’état d’esprit des IEN et conseillers péda.
Parce que le véritable problème de cette manière d’enseigner c’est qu’il y a des chances qu’aucun de tes profs ne la connaissent vraiment (dans le sens où ils l’ont jamais testé eux-même), ni ton tuteur, ni ton inspecteur, ni ton conseiller pédagogique, du coup, ils auraient l’impression de ne rien t’apprendre, de ne pas t’être utiles (alors que c’est leur boulot), ils pourraient se vexer, et ils risqueraient de t’attendre au quart de tour… Ca veut dire que tu dois viser le sans faute.


#5

Bonjour,
Enseignante depuis 20 ans, à mi temps depuis qq années, je vais me lancer cette année et je travaillerai avec une PES, qui est très contente de s’orienter vers ce style de pédagogie. Elle sait qu’elle aura des impératifs à respecter vis à vis de l’espe mais nous essayerons de trouver des compromis !