Quel type d'autonomie en crèche ?


#21

@API
Bonjour,
Comment votre projet avec les touts petits évolue ? Vous êtes basés où ?
Merci !
Pilar J


#22

Bonjour
désolé pour la réponse tardive.
Au niveau de l’autonomie des enfant,s nous travaillons sur des propositions d’activités , les activités sont le plus souvent planifiées pour pouvoir proposer une diversité adaptée à tous les enfants quelque soit leurs ages, leurs besoins et leurs envies.
Le travail d’observation des enfants (en direct ou grâce au support vidéo) nous permet de réajuster les propositions en fonction des enfants.
Ces observations servent de base à la réflexion d’équipe pour analyser et ainsi améliorer les pratiques.
Nous sommes sur Rennes.
API


Fil de discussion pour nourrir les expériences de ce type en crèche
#23

Bonjour, maman d’un enfant en crèche en Allemagne, je saisis l’occasion de vous donner un aperçu des pratiques locales.
La plupart des crèches ne prennent les enfants qu’à partir d’un an (le congé maternité dure un an).
Les crèches mélangent les âges de 1 à 3 ans, en groupes de 10 à 12 enfants, accompagnés d’environ une puéricultrice pour 4-5 enfants.
L’adaptation en crèche peut durer jusqu’à deux mois, en fonction de l’enfant. Elle suit généralement les règles de progression établies par un institut Berlinois, nommées Berliner Eingewöhnungsmodell.
Les enfants sortent beaucoup dehors, tous sont équipés de salopettes étanches et bottes en caoutchouc pour les jours humides. Ils font aussi des sorties au marché, au parc, au zoo, à la bibliothèque…

Le concept d’école maternelle n’existe pas en Allemagne. Pour la tranche d’age 3-6 ans, ils ont des Kindergarten (jardins d’enfants). Ceux-ci mélangent également les ages, par groupes de 20-25 enfants. Les Kindergarten sont totalement distincts des écoles primaires. Il sont généralement couplés aux crèches. Les enfants n’y apprennent pas à compter ou lire, mais quasiment tous les établissements ont comme présupposé l’apprentissage de l’autonomie, de la confiance en soi, le développement du vocabulaire, des activités autour des saisons.
Pour le Kindergarten il y a aussi une période d’adaptation où le parent reste un peu dans les locaux avec son enfant lors des premiers jours. Elle dure souvent jusqu’à 15 jours.
Pour les crèches et Kindergarten, des pédagogies Montessori, Freinet plus ou Emmi Pikkler sont souvent proposées, en système Public comme en privé.
Pour l’instant mon enfant n’a que 16 mois, donc je n’ai pas encore beaucoup de recul, mais ayant lu Catherine Gueguen, Isabelle Fillioza et Céline Alvarez, je suis plutôt optimiste sur ce système.
A partir de 6 ans et le début de l’école, le système allemand semble ensuite se rapprocher de l’école française. Ambiance scolaire, devoirs à la maison…


#24

J’aime le mélange entre les 1-3 ans et les sorties. Il faudrait que les enfants en France puissent faire plus de sorties idéalement vers la nature / les espaces verts.


#25

Bonjour Nadia,
J’ai pris le temps de lire jusqu’au bout.
Je souhaiterais savoir où vous en êtes aujourd’hui ?

J’espère que vous n’avez pas été découragée par cet première expérience de stage. Toute les crèches ne sont pas pareils. Certaines équipes se remettent en question et recherche à mettre en place des actions qui donnent sens pour l’enfant.

Je vous rejoins sur la possibilité de donner plus d’autonomie à l’enfant, dans les actions du quotidien comme tenter sa chair, d’essuyer la table après le repas…

Je suis éducatrice de jeunes enfants, psychomotricienne et institutrice maternelle de formation ( en Belgique). Je termine la lecture du livre de Céline Alvarez et je me retrouve dans les même réflexions de vous.

J’ai pour missions à la crèche de mettre en place les projets… Mais je ne peux rien faire sans l’aval de l’équipe…car les projets prennent l’eau !

J’ai conscience des évolutions en terme de neurosciences, l’impact sur le développement de l’enfant tant psychologique que moteur.

Un jour à la fois. Je fais moi aussi mon petit colibri et je compte bien continuer à transmettre et à partager.

Tiens bon, tu es dans le juste.

Le changement est compliqué à comprendre pour les équipes.
Ne pas désespérer et voir dans les yeux des enfants les étincelles et les joies me font chaque jour revenir à la crèche avec André plaisir

Je te souhaite Nadia de belles découvertes avec les jeunes enfants

Très agréable journée

Fabienne