Quelle école choisir pour nos enfants?


#1

Bonjour,

Nous sommes de jeunes parents d’un petit garçon de 2 ans et d’une petite fille de 5 mois. Notre petit garçon va aller à l’école en septembre prochain, on sait on a le temps mais on préfère bien se renseigner avant.
J’ai lu le livre de Céline Alvarez que j’ai adoré et que j’ai conseillé a tout mon entourage (amis, famille…)
Le seul soucis c’est que je suis devenu un papa très exigeant pour ces enfants… sachant l’importance qu’à l’école dans le développement des enfants durant ces tranches d’ages, on veut le meilleur pour nos enfants.
Pour des questions de facilitées nous comptions l’inscrire dans une école Montessori ! Mais je lis qu’il faut éviter ce genre d’école au risque de nous placer, nous et notre enfant, en grande difficulté mais pourquoi?
Vaut-il mieux inscrire son enfant dans une école privée Montessori (certes moins poussée que la classe de Gennevilliers) ou dans une école public qui suit le programme de l’éducation nationale à la lettre et ne respecte pas le rythme et l’envi des enfants.
Car pour le public on n’aura pas le luxe de choisir l’école, ni la classe… imposée par la carte scolaire et autour de nous rien n’est répertorié sur la cartographie du site… encore moins pour de la PS!

Merci d’avance pour vos avis et renseignements et surtout merci à Céline et toute son équipe d’avoir permis à un grand nombre de personnes de prendre conscience de l’importance cruciale de tout cela pour nos enfants!

PS: Désolé pour les fautes, je ne suis pas instit!!:wink:


#2

Bonjour. Je vous propose pour commencer de vous faire une idée en allant rencontrer l’enseignant(e) de maternelle de l’école publique proche de chez vous.

Nombreux en effet sont les collègues qui, tout en suivant le programme de l’Education Nationale qui est très bien conçu, ont une conception de la classe qui se rapproche de celle de Céline Alvarez : écoute et respect de l’enfant, favoriser l’autonomie, les apprentissages par la manipulation…

Tous ces collègues ne sont pas actifs sur ce forum ni se sont répertoriés sur la carte, carte d’ailleurs qui n’a pas vocation à proposer un choix aux parents mais plus à mettre en relation les collègues qui réfléchissent à cette démarche ouverte.

Bonne rentrée à vos petits. Accompagnez les à l’école dans la confiance et la curiosité.


#3

Chers parents
j’aurai tendance à vous rassurer…rien que le fait que vous soyiez là sur ce forum, que vous preniez la peine de lire, de vous documenter sur la psychologie de l’enfant, sur les rythmes, sur les écueils des écoles privées comme publiques…pffffiouuu comment vous dire ? Vos enfants font déjà partie du groupe des chanceux !!! Ceux à qui les parents vont parler, ceux qui verront leur curiosité soutenue et nourrie, ceux qui auront des livres à la maison, des crayons, une paire de ciseaux, qui participeront à la confection des repas… Je suis maitresse, dans le public, mais j’ai également pleinement conscience de mes limites. Des gamins comme les vôtres arriveront déjà nourris à bloc (leurs besoins fondamentaux ayant été pris en considération dès le plus jeune âge) et quelque soit la pédagogie dont ils bénéficieront à l’école ensuite, ils en feront leur miel !!! Je ne suis pas sûre de vous avoir rassurés. Mais le meilleur pour votre enfant c’est VOUS. Et ensuite, fort de cette sécurité affective que vous lui aurez donné, il sera capable de se débrouiller dans toutes les situations. Par contre, je rejoins Florian sur l’idée de la confiance : si votre enfant sent que vous doutez des gens à qui vous le confiez, il lui sera difficile de s’y épanouir ! Bon cheminement à vous.


#4

Bonjour,
J’ai été dans le même cas que vous l’année dernière pour mon fils…Afin de pouvoir prendre la meilleure décision nous avons rencontré les deux écoles montessori de notre secteur et nous avons inscrit notre fils à l’école publique de notre quartier. Dans un premier temps, nous avons éliminé une des deux écoles montessori qui était complètement dans le sectarisme envers M.Montessori : aucune réflexion et clairement une école “pompe à fric”. La deuxième école nous a beaucoup plus “parlé”, la directrice était une ancienne institutrice de l’éducation nationale, qui a fait une formation montessori pour ouvrir sa propre classe à sa manière. Elle nous a expliqué avoir refusé de signer la charte AMI car elle n’est pas d’accord avec le sectarisme demandé. Nous avons pré-réservé une place pour notre fils (financièrement cela nous coûtait la mm chose que la place en crèche) en attendant de rencontrer l’équipe de l’école publique.
La réunion de l’école de publique avait lieu en juin, nous n’avons pas été autorisé à venir à 2 parents mais uniquement 1 parent et l’enfant concerné. La directrice a expliqué le fonctionnement pratique de l’école, a refusé de parler de pédagogie en précisant que tout était sur le site du ministère et qu’elle faisait appliquer à la lettre le programme. Elle a fait un long monologue pour exprimer que lorsque cela se passait mal c’était très souvent de la faute des parents car nous ne faisions pas confiance à l’équipe enseignante et que nous devions accepter l’idée que nos enfants entraient à l’école, ne seraient plus “chouchoutés” et qu’il n’y avait pas assez de personnel pour s’occuper de tout le monde (pour 6 classes de maternelles , il y a 4 ATSEM). Elle recommandait de ne pas laisser les enfants l’après-midi à l’école et qu’il ne fallait pas que l’on s’étonne si les enfants étaient trop fatigués en fin de journée si on ne suivait pas cette recommandation. Dès qu’un parent lui a parlé du rythme de l’enfant, elle a rétorqué que les parents non plus ne suivaient pas le rythme des enfants puisqu’on laissait nos enfants toute la journée et qu’elle n’avait pas les moyens humains pour faire tout ce qui pouvait être dit à la tv ou écrit sur internet sur le développement des enfants.

Voilà, après le bilan de la réunion nous avons malheureusement confirmé notre inscription en montessori. J’étais déçue de notre école de quartier. Il retournera en système classique en primaire c’est sûr mais ce n’était pas le bon moment…

Je ne sais pas si mon expérience pourra vous aider, chaque cas est différent. Si je n’avais pas eu de 2e ecole montessori à proximité qui me convenait notre fils aurait été dans son école de quartier malgré tout car il est vrai que se sont surtout nous parents qui comptons le plus pour l’enfant.


#5

Bonjour,

Merci beaucoup pour vos témoignages et vos conseils! Cela nous aide vraiment à faire le point et relativiser sur nos attentes…
Et on va suivre vos conseils, en allant voir les différentes équipes enseignantes et voir avec quelle équipe le courant passe le mieux!
Et au pire vous avez raison, le plus important est tout ce qu’il va faire à la maison avec nous… mais j’avoue que je vivrais très mal qi je ne le sens pas à l’aise avec l’enseignant… surtout qu’ils y passent beaucoup de temps à l’école…
Mais j’y crois car il y a de plus en plus de monde qui s’intéresse à tout ça et fond des efforts pour aller dans le bon sens…

En tout cas merci encore pour vos réponses.


#6

Merci pour tous vos messages.
Je suis dans la même situation, je cherche une école pour la rentrée de septembre et je me pose beaucoup de questions à ce sujet.
J’entends bien que le TOUT Montessori n’est pas forcement l’idéal.
Mais c’est aussi difficile de savoir si l’école publique n’enfermera pas son enfant dans des cases. Même si évidement on est là parents pour veiller aux grains, c’est pas toujours évident.
heureusement, comme il est dit plus les choses sont en train de changer mais ça reste difficile d’y voir clair et d’avoir des informations…
Mais ça fait vraiment du bien d’avoir ce blog et ce forum car on se sent vraiment moins seul :smiley:


#7

Bonjour,
Je ne vois pas pourquoi mettre vos enfants dans une école privée Montessori les mettrait en grande difficulté … par contre, comme vous avez compris que toutes les écoles publiques ne se valent pas, il en va de même pour les écoles privées. Le meilleur conseil qu’on peut vous donner est de rencontrer les équipes pédagogiques et de suivre votre instinct. De notre côté, nous cherchons encore l’école publique qui sera bienveillante puisque c’est notre critère numéro 1 (sachant que les dérogations sont très difficiles à obtenir chez nous). Dans notre quartier, ni l’école maternelle, ni l’école primaire, ni le collège n’ont été à la hauteur de nos espérances … et je vous parle d’expérience, pas de rumeurs. Nous aurions sans doute dû changer de quartier, mais en dehors des écoles notre quartier et notre maison nous plaisaient (activités sportives et culturelles très sympas) … alors on a choisi le privé Montessori, mais seulement après avoir visité la demi-douzaine d’écoles du département. Le choix a été facile, il suffit vraiment de rencontrer les personnes. Bon cheminement