Quelle école pour les enfants TDHA ?


#41

Je vous remercie Marie pour votre réponse.
Votre petit-fils a-t’il été suivi par une Micronutritionniste ? Si oui, est-ce que cela l’a aidé ?
Belle soirée


#42

Non, malheureusement nous n’avons trouvé personne et le petit a eu de plus en plus de mal à avaler le cachet même réduit en poudre à cause du goût très particulier du safran.


#43

Bonjour
C’était rhodiole/safran. Dès notre lever, le matin, nous déposions le cachet au fond d’un verre pour qu’il se dilue dans l’eau et avant de le boire nous rajoutions du sirop pour cacher le goût.
Notre fils est maintenant en CE2 et n’a pas repris le cachet. Je tiens à rajouter que les tests neuropsy ont fait ressortir que le TDAH de notre fils est lourd, mais qu’il est aussi HPI et que cela permet de compenser au niveau des apprentissages.
Je sais que c’est tard pour vous mais j’aimerais que tous les parents prennent conscience que l’école maternelle traditionnelle accroit les difficultés scolaires des enfants TDAH. J’observe beaucoup d’enfants TDAH dans mon entourage et ceux qui ont été dans une classe dans laquelle on a laissé le temps à leur cerveau de maturer sans les punir, sans les forcer à travailler… sont aujourd’hui en élémentaire des enfants capables de supporter les contraintes qu’on leur impose. Ceux pour lesquels cela n’a pas été le cas sont en rébellion, les parents n’arrivent pas à leur faire faire leurs devoirs, les enfants font des crises monumentales, leur comportement en classe n’est pas adapté, ils font les clowns provocateurs.
J’ai beaucoup douté de ma pratique Montessori/Alvarez mais je constate qu’elle porte ses fruits avec ses enfants.


#44

Sur le long terme, je pense en revanche que la ruche Montessori/Alvarez peut être perturbatrice et insécurisante pour ces enfants et je crois que rejoindre un cadre plus “posé” est bénéfique pour eux, si l’enseignant est informé du trouble et peut apporter des ajustements.


#45

Bonsoir AureliaB,
Je suis désolée de vous répondre si tardivement. Je vous remercie pour votre partage d’expérience. Mon fils a commencé aujourd’hui le traitement Rhodiole Safran. Les dernières semaines ont été difficiles entre les bilans de chaque professionnel et la dernière réunion de suivi de scolarité. Mon mari et moi sommes en désaccord sur le choix d’un traitement de type Ritaline et de fait, les options sont très limitées pour la continuité de la scolarité de notre fils : soit un passage en CE1 sachant qu’il a décroché depuis le milieu de son CP, soit l’intégration dans une classe Ulis. La seconde option, vers laquelle nous devons nous diriger, engendre tout un travail d’adhésion tant pour notre fils qui se projetait enfin en CE1 que pour nous, une peur du « et après ? »…un sentiment de gâchis pour ma part après tous les efforts fournis par notre fils depuis 2 ans. Je suis triste.
Merci encore pour votre réponse.