Autonomie de l'enfant sur le temps du repas


#1

Bonjour,
Je suis chargée de mission sur le Plan Alimentaire Durable (PAD) de la Ville de Rennes qui vise, dans les grandes lignes, à atteindre 20% de bio, 20% de durable et de diminuer de 50% le gaspillage alimentaire dans les restaurants scolaires (maternelles et élémentaires). À Rennes, la cuisine centrale prépare 10000 repas/jour pour les scolaires.
La question centrale du PAD est “comment retrouver goût et plaisir à la cantine?”

Dans cette recherche du goût et du plaisir à la cantine, comment créer un environnement favorable à l’autonomie, au calme, à la pleine conscience du repas… Comment le repas en collectivité peut-il jouer son rôle éducatif ?

Avez-vous des retours d’expériences sur ce sujet ? ou des suggestions d’outils ou d’ustensiles ? Je suis preneuse de tout échange et de mutualisation des expériences pour avancer sur ce sujet.

Merci pour vos conseils
Typhaine


#2

Bonjour Typhaine,
En ce qui nous concerne, nous avons dans notre école un jardin et des composteurs. Chaque midi, en élémentaire du moins, deux enfants sont chargés de récupérer les restes végétaux de la cantine etde les verser dans les composteurs prévus à cet effet. Dans une école Montessori que j’ai pu visiter, les salles polyvalentes servent de cantine; c’est-à-dire que les tables sont installées le midi par le personnel (plateaux amovibles pour 6 enfants et à chaque table il y a un enfant responsable qui sert le plat apporté sur une desserte par les cuisiniers, qui s’occupe du pain, etc… et un autre est chargé de débarrasser la table et de secouer la nappe et de mettre le tout sur une desserte. C’est assez bruyant car tout le monde mange en même temps mais ça roule vraiment bien.


#3

Nous aussi ecole publique nous allons développer le recyclage de la cantinepour un composteur ainsi que de récupérer les eaux des cruches de la cantine. Personnellement, je pense qu’il faudrait de la formation en 1er lieu envers le personnel de cantine, quand je vois, j’entends les atsem leur hurler dessus je me demande comment ils peuvent manger tranquillement et comment je vais les récupérer pour l’après-midi…


#4

Le temps du repas est souvent extrêmement bruyant

Pour tenter de baisser le niveau sonore, nous avions essayé dans une école de réfléchir au matériel utilisé. En plaçant des nappes avec “bulgomme” et des balles de silicone sous les chaises, nous avions trouvé que déjà l’ambiance était plus calme : n’ayant pas à couvrir le bruit pour s’entendre, les enfants parlaient automatiquement mois fort : c’est souvent un cercle vicieux le bruit !

Il avait fallu en discuter avec le personnel car il y a forcément des arguments hygiéniques qui entrent en jeu (d’où l’idée des balles de silicone, puisque celles de tennis que nous avions dans les classes ne pouvaient convenir pour un nettoyage “à grande eau”)

Le personnel doit impérativement être partie prenante dans ce travail : chacun subit le bruit et donc chacun doit faire des efforts pour améliorer l’ambiance.
Lorsque le calme est retrouvé, on retrouve le plaisir de manger, de parler de ce qu’on mange …

J’ai vu également dans une école la mise en place du tri des déchets, et la récupération par des fermiers du coin des déchets verts pour des poules ou des cochons … c’était l’occasion de découvrir ces animaux pour les enfants, et de participer à une action éco-citoyenne

Après être allés visiter la déchetterie de leur région, des élèves ont voulu placer des bacs dans l’école pour trier les poubelles … et on rapporté de la cantine les petites bouteilles de lait qu’ils avaient reçues un midi … quand ce sont les enfants qui nous montrent la bonne voie …

… quelques idées à creuser !!!


#5

Bonjour !
Je m’excuse de n’avoir pas encore pris le temps de vous répondre !
Merci pour vos messages, cela me permet d’avancer.
Avez-vous des exemples de matériel et/ou ustensiles facilitant le service, utilisables par les enfants et/ou les encadrants (coupe-pomme par exemple) ?
A bientôt !
Typhaine