Echanger avec des professeurs de secondaire


#22

Bonjour Pauline,

suite à une formation en ligne organisée par les colibris sur l’éducation, nous avons crée un groupe de pairs orienté vers le collège et le lycée avec différents sujets pour échanger et partager autour de la CNV, de l’évaluation positive, des pratiques pédagogiques respectueuses, de la réforme du collège…

Vous pouvez vous y inscrire en suivant le lien suivant : https://framateam.org/signup_user_complete/?id=qthctigz9j8cpqdpdx7wjcxyoa

L’idée est d’échanger des expériences, des astuces et des documents de travail…

Vous êtes la bienvenue :slight_smile:

Loïc


#23

Bonjour Loïc,
Votre groupe m’intéresse également. Le lien ne fonctionne pas. Que faut-il faire?


#24

@Perrine2

Bonjour,

en effet il y a eu un problème avec le lien (une erreur dans l’adresse, que j’ai corrigée plus haut aussi), désolé.

Le revoici : https://framateam.org/signup_user_complete/?id=qthctigz9j8cpqdpdx7wjcxyoa

À bientôt alors !


#25

Bonjour Perrine, avez-vous réessayé le lien ? Fonctionne-t-il correctement ?


#26

Bonjour,
Encore une Juliette !
Je suis documentaliste dans un collège dans le 92 et je suis de près les travaux de Céline Alvarez que je souhaite transposer au collège.
J’essaie de faire travailler les élèves en autonomie le plus possible, mais j’aimerais vraiment que le C.D.I devienne un espace où ils puissent venir avec un projet et ainsi leur proposer des activités qui les fasse progresser de manière transversale et autonome.


#27

Bonjour @loiccm, je viens de m’inscrire, ça fonctionne. Je vais explorer maintenant.


#28

Merci Loïc pour le lien.
Quelle formation as tu fait avec les colibris ? Est-ce un MOOC ?
Je suis aussi de près l’association des colibris.
A bientôt !


#29

Bonjour Florence,

c’est en effet un mooc éducation des colibris que j’ai suivi, l’automne dernier.
Je suis en train de lire le livre de Céline A. et j’apprécie vraiment. J’aimerais beaucoup adapter pour le collège, qui est le plus mal-adapté au jeunes de tout le système éducatif en france je trouve.

Bienvenue dans le groupe de discussion : ) !


#30

Je viens de terminer le livre de Céline Alvarez.
Pour l’instant, ma première option est de faire de plus en plus de tâches complexes avec les élèves car j’ai été formée sur le sujet en faculté.
Je pense que c’est un bon moyen d’aller vers plus d’autonomie, et de solliciter les compétences exécutives.
Mais je n’ai pas de sollutions pour mélanger les âges…


#31

Salut Florence
travailles-tu en SVT ?


#33

Non, je suis en histoire géographie…
Mais du coup, je compte acheter le livre socle commun et compétences de Annie Di Martino et Anne-Marie Sanchez. On y trouve des ressources pour faire des tâches complexes dans toutes les matières.


#34

Bonjour, je suis prof de français en collège rural. Je cherche d’autres profs même discipline pour voir comment nous pourrions appliquer la démarche à nos classes. J’ai déjà quelques idées. Je propose de les partager ici. Peut-on créer un post spécial prof de Lettres collège/lycée ?


#35

Bonjour Perrine, je serais intéressée pour qu’on communique. Moi aussi je suis prof de français en collège mais je viens juste de commencer à réfléchir sur la démarche. Si tu veux on peut en parler… ainsi qu’avec les profs de Lettres intéressés.


#36

Bonjour
Si cela vous dit, vous pouvez bien entendu venir échanger dans le groupe de travail dont l’adresse figure ci-dessus, en créant un “canal” Français, tout comme il y en a déjà pour SVT et LV. Et ensuite revenir ici partager un bilan des applications qui ont bien marchées au collège par exemple.


#37

bonjour, je ne suis pas prof en collège mais je PE dans un quadruple niveau CE1 CE2 CM1 CM2.
Je me pose beaucoup de questions sur les compétences de mes élèves quand ils arrivent dans le secondaire c’est à dire en 6ème. Car vu la configuration de ma classe ils sont déjà très autonomes et n’ont pas du tout l’habitude d’écouter un adulte parler, d’ailleurs cela m’est reproché dans le collège ou je dois les envoyer.
Ils sont par contre capables de lire et faire un résumé seul d’un livre sans que cela leur soit imposé : c’est normal d’écrire ce que l’on a compris. Ils font des devoirs sans que je leur demande. Ils jouent à faire des analyses de classe grammaticales de textes pris au hasard, ils font de même pour faire des analyses de fonctions. S’ils ne comprennent pas ils me demandent et ils se corrigent avec le guide du maitre sans moi.
Bref j’ai organisé ma classe pour les regarder travailler.
Mais ce que je ne comprend pas ce sont les résultats, ils sont correctes dans l’ensemble mais sur des détails ça coince comme en français car ils ont en général un niveau correcte à l’écrit. Et j’ai l’impression que tout le travail et les habitudes que je mets en place ne sont pas exploitées. Je trouve ça dommage car en général ils sont prêt pour écrire des rédactions et faire des projets ou rentrer dans les explications de textes de manière plus poussée qu’en primaire.
Je sais que vous avez des contraintes mais si vous pouvez mettre en place plus d’autonomie dans vos classes de collège ou lycée faite-le. Pour avoir des élèves plus jeunes c’est très possible et très gratifiant pour eux et pour vous. Je sais qu’à la rentrée je ne vais plus imposer de livre à chaque niveau mais un choix de livre qu’il devront lire et exploiter jusqu’au bout même si cela sera difficile pour certain ou ennuyeux pour d’autre mais je veux qu’ils puissent faire des choix qui leurs correspondent afin qu’ils ne fassent pas n’importe quoi en classe.
Je pense qu’ils sont capables de beaucoup mais ils faut les y aider.
PS: ma classe est très calme, le matin jusqu’à la recréation il y règne un grand silence et les élèves ne veulent pas sortir.


#38

salut florence, jsuis comme toi prof d’histoire géo, je réfléchis en ce moment pour mon prochain cours de géo en sixième sur le monde rural, un travail en autonomie d’une semaine je pense. Si tu as mené des activités dans ce sens en histoire géo peux tu me tenir informée… MERCI
Christine


#39

Bonjour Reine, mettre en place davantage d’autonomie en collège est bien sûr possible. Je viens d’assister à une formation allant dans ce sens, avec aussi de la différentiation. Le collègue le faisait surtout sur son temps dédoublé (en SVT) pour être certain que les élèves fournissaient un travail individuel. Mais cela doit aussi être faisable en classe entière, associé ou non à une pédagogie de la coopération. Le problème, c’est que ce n’est pas habituel et que ça demande beaucoup plus de temps de préparation et une organisation et un suivi plus complexes, mais je sens bien comme toi que cela ne peut-être que bénéfique pour les élèves, à condition selon moi qu’il y ait une aide / reprise donnant un cadre bien défini à ce travail autonome et aux connaissances acquises (entre autres conditions). En ce qui concerne le temps de préparation, pour un même thème, le collègue proposait au choix 3 à 5 activités, alors que dans un cours classique une seule, voire deux sont proposées. Et avec chaque activité, les multiples fiches d’aides, les fiches méthodes, les fiches d’auto-corrections… Pour moi, ces pratiques ne pourront se généraliser qu’à la condition d’échanges via des plateformes internet de ces fiches et activités (avec parfois le problème des droits d’auteurs si elles contiennent des documents venant de manuels ou d’internet). Le partage de fiches de travail, séquences, cours, diaporama, le tout dans un format ouvert et modifiable est à mon sens très sous-développé, chacun travaillant dans son coin, à refaire des choses similaires. C’est je crois une grosse perte de temps et d’énergie qui pourraient judicieusement être redistribués sur d’autres tâches si une telle pratique de mise en commun était effective. Il n’existe pas de tel plate-forme d’échanges à ma connaissance (à part coursdeprof.fr dont je ne sais que penser pour l’instant).


#40

Je suis contente que le secondaire cherche de nouvelles alternatives.
Je ne sais pas comment vous travaillez dans un collège mais pour ma part je suis seule à tout préparer pour mes quatre niveaux car je n’ai pas de collègues. Nous avons aussi beaucoup de blog PE très bien conçus pour aider à la préparation.
Je pense que pour la préparation, il faut penser sur tes quatre années et non sur une année à chaque fois. Par exemple le cycle 4 se décline sur trois niveaux. Et bien tu pense à une progression qui part du plus faible en 5ème au plus fort en 3ème. Et c’est à eux de trouver l’activité autonome qui leur correspond par rapport à leur niveau réel et non présupposé . Quand tu parlent de fiches méthodes, tu peux t’épargner du temps en demandant à ceux qui auraient atteint les objectifs, de les faire. Ils deviendraient des aidants et toi tu n’auraient pas besoin d’anticiper, ils pourraient le faire entre eux .
Si tu a lu le livre de Céline c’est exactement ce qu’elle a fait. Je fait pareil car en ce moment je revois toute mon approche de la grammaire et en demandant à mes élèves ce qu’ils en pensent et de manipuler pour moi afin que les dissonances puissent être mises en valeur. Je n’anticipe pas leurs réponses je suis ouverte à toutes propositions mais je garde mon objectifs en tête afin d’éliminer ou de garder les idées qu’ils me donnent.
Tes 3ème performants pourraient ainsi te donner des idées pour tes 6ème.


#41

Merci pour ces pistes. Mais ça ne me semble pas si simple car nous sommes plusieurs dans ma matière dans mon établissement, et que nous avons défini notre progression dans chaque cycle par contenu (le programme notionnel) et non par niveau (ce qui serait une autre approche, peut-être plus judicieuse ?). Et pour le cycle 3 nous avons des élèves de 12 écoles différentes dont certaines avec deux classes de CM2…


#42

C’est très bien de penser une progression l’ensemble de toutes les années. Mais je pensais à une progressivité différente en fonction des capacités de tes élèves. Au lieu d’une progression sur 3 ans unique, tu pourrais penser une progression moyenne une progression difficile et une progression facile à chaque fois sur 3 ans . Comme ça si tu ne suis pas tes élèves sur 3 ans et qu’ils changent de collègue ou d’établissement, ils auront vu le programme mais à leur rythme l’année ou tu les as. Dans une même classe tu pourrais avoir des niveaux de complexité différentes et un travail de groupe plus important.
Personnellement je n’aime pas la mise en œuvre cour magistral. J’ai toujours l’impression qu’ils ne travaillent pas car ils ne font rien. Quand je leur demande un résultat ecrit , je suis au moins sur qu’il aient fait un truc même si c’est du copié.
Ce que tu peux faire c’est de leur proposer les 3 progressivités dés le début de l’année. Pour certains que l’ont croit un peu en difficulté , ça leur donne un chalenge . Et ils dépassent nos ambitions (parfois).
Je crois comprendre que tu es prof de français. En français je me donne des objectifs à atteindre minimum mais je ne me donne pas de maximum . S’ils avancent, je leur en donne toujours plus mais j’évalue le minimum demandé par l’institution sans me soucier de ceux qui, je sais, ont été plus loin.
Pour répondre à ta question des CM2 ne t’en fait pas ils vont prendre le chemin en route. Ils savent très qu’ils vont devoir grandir. S’ils n’ont pas les mêmes capacités en fonction de leurs provenances propose plusieurs choses. Ils prendront ce qui leur semble à leur porté ( la zone proximale de développement) . Un élève va vers ce qui le motive.
Et puis si une classe entière a décidé de suivre la même progressivité ou même séquence dans une période , dis-toi que tout sera prêt pour la suite!