Enfant de 3 ans qui veut lire


#1

Bonsoir

Ma fille est en petite section (PS). C’est la dernière d’une fratrie de 3. Ses aînés ont 6 et 8 ans et elle les voit lire. Donc elle me demande de lire. J’ai commencé à lui montrer quelques lettres rugueuses et à jouer à des jeux de sons.
Mon souci c’est qu’elle est très demandeuse et je m’inquiète un peu car elle n’est pas en école Montessori et je me demande comment ça se passe si elle lit en Moyenne section (MS) ou début Grande section (GS).
Est ce que des parents ont été dans ma situation ?
Qu avez vous fait ? Merci.


#2

Ma réponse ne va pas t’aider mais j’espère que d’autres pourront t’apporter des réponses.
Mes enfants ont tous été lecteurs vers 4 ans mais ils ne sont pas scolarisés.
L’enseignant de ta fille peut soit adapter le travail donné à ton enfant, soit envisager un saut de classe, soit la mettre en double-niveau MS-GS s’il y en a un.
Belle découverte à ta fille :slight_smile:


#3

Tout d’abord, une chose importante :slight_smile: : l’envie de lire de votre enfant ne serait pas forcément davantage satisfaite et nourrie s’il était dans une école “Montessori”. Nombreuses sont les écoles Montessori où les enfants n’exploitent pas pleinement leurs potentiels, en lecture notamment. Comme dans d’autres écoles, certains enfants y sont très frustrés et doivent même quitter leur école pour cause de trop grande rigidité de la part de l’équipe éducative. Le nom Montessori brandit en drapeau ne devrait jamais être considéré comme un gage de qualité. La qualité d’une école ne dépend pas de son nom ou de la chapelle de laquelle elle se revendique, mais essentiellement de la sensibilité des adultes qui la composent, de leurs connaissances scientifiques et didactiques, de leur personnalité ; ainsi que de leur volonté d’offrir un environnement serein, porteur, ouvert, évolutif et cohérent pour les enfants. Le nom “Montessori” n’assure pas forcément ces conditions favorables. En revanche, il existe de nombreuses écoles ne portant pas ce nom mais offrant de telles conditions, notamment de plus en plus d’écoles maternelle publiques. À noter d’ailleurs, que les enseignants présents sur ce forum, répondant à vos questions, sont essentiellement des enseignants de l’école publique.

En attendant, pour répondre à votre question, pourquoi ne pas simplement nourrir vous-même l’élan de votre enfant pour la lecture, comme vous le faisiez en lui parlant distinctement et posément lorsqu’elle développait rapidement son langage à 2 ans ? Vous pouvez simplement continuer de lui donner le son des lettres (avec des lettres rugueuses ou des lettres aimantées, en script ou en cursif peu importe) puis rapidement, vous pouvez lui écrire des petits secrets, d’abord sous forme de non-mots - mi ma sa si so ; puis, lorsqu’elle parvient aisément à fusionner deux sons, lui écrire de vrais petits mots - lit, sac, mur, etc. ? (en soulignant les lettres muettes afin qu’elle ne les prononce pas). Vous l’invitez ensuite à aller chercher l’objet dont vous avez écrit le nom sur le papier (ou à aller scotcher le papier sur l’objet).

Votre fille entrera rapidement dans la lecture si ces moments restent vivants, simples, réguliers, joyeux, “magiques”. Pour en savoir plus sur petites activités, je vous invite vivement à visionner les vidéos des activités de lecture disponible sur la page de l’accompagnement didactique, notamment les deux vidéos suivantes.

Donner le son des lettres.

Idées d’activités simples pour automatiser l’entrée dans la lecture.


#4

Merci pour vos réponses

Je vais me laisser guider par ma fille et faire tout cela sous forme de jeux (comme actuellement). J’avais déjà vu la vidéo avec les enfants qui lisaient les mots et les collaient partout dans la classe (sur le sac de l’inspecteur si je me souviens bien).
Je dois donc m’attendre à retrouver des mots scotchés partout ! Une nouvelle décoration de la maison…

Je sais que l’école publique regorge d’enseignants qui sont bienveillants et à l’écoute des enfants, on verra comment ça se passe si ma puce lit avant l’heure. On en est pas encore là.

Merci pour ce forum ces vidéos et cette entraide.


#5

à la Toussaint en moyenne section, ma fille composait déjà des mots consonne/voyelle/consonne/voyelle. Pendant toute l’année de grande section, elle a lu des livres à la maison tout en vivant “normalement” sa scolarité (elle est même allée en soutien pour le graphisme!) Elle est aujourd’hui en 5ième, ses notes sont excellentes et elle dévore des pavés de 700 pages avec un plaisir énorme.
Je n’ai rien eu à faire, je crois qu’elle a beaucoup appris de son grand frère!
Un jeu qui nous a beaucoup amusés tous les trois: les messages qui provoquaient ma (feinte) indignation: “maman = patate!” “maman = cocin!” (coquine)
Je te souhaite bien du plaisir!


#6

Comme pour les précédents commentaires, je pense que vous pouvez répondre à la demande de votre fille.
Cependant, je voudrais tout de même faire une petite mise en garde. Parmi mes connaissances, une petite fille a dû être déscolarisée pendant le 2nd semestre de la GS (elle a repris l’école en CP). En effet, elle savait lire car sa maman lui avait appris à la maison, mais cela s’est mal passé à l’école car elle ne comprenait pas quelle était sa place (les enseignants n’avaient pas bien géré la situation, la passant de temps en temps en CP sans lui expliquer réellement pourquoi). Elle finissait par être prostrée dans la classe, et ne plus rien faire.
Je pense que, au-delà de la difficulté des enseignants à trouver sa place à une petite fille lectrice en GS, l’apprentissage de la lecture à la maison enlève un excellent facteur de motivation pour l’école. Je suis enseignante en GS-CP, et mes élèves sont presque tous très enthousiastes en classe car ils savent qu’ici, ils vont apprendre à lire. Lorsqu’ils ont appris à la maison (cela arrive à quelques rares élèves), je peine beaucoup plus à les motiver.
Donc, pour conclure, je pense que, oui, vous pouvez répondre à sa demande, mais que cela ne doit pas estomper son désir d’aller à l’école (c’est tellement important pour la réussite de nos élèves!!). Il vous faudra donc rester vigilante sur ce point.


#7

je suis maman d’une fille de 9 ans et d’un garçon de 3 ans 1/2.
mon petit garçon manifeste l’envie d’apprendre à lire comme sa grande soeur
j’ai acheté le livre de la méthode des alphas (conte) et les figurines associées.
pour l’instant, je n’ai fait que lire l’hitoire et commencer à faire découvrir les alphas.
je souhaiterais trouver des “fiches” pour avoir des idées de jeux et des explications claires à donner à mon petit pour son apprentissage.
Pour donner quelques exemples, il me faudra lui expliquer dans 1 an ou 2, dans quel cas le c se prononce “k” ou “s” ; les associations de lettres faisant le son O (au, eau) ; les lettres muettes à la fin des mots…
Pour commencer j’aimerais trouver une sorte de liste de mots simples pour lui montrer que les “alphas” forment des mots (ex : ami, miel, origami…)
Existe-t-il des outils pour être guidé dans l’utilisation de cette méthode ?


#8

OUI, le classeur fichier du maître, les jeux associés… qui se trouvent en vente sur le site de récréalire.


#9

Bonsoir

Avant même de commencer à montrer les alphas, qui sont une représentation écrite des sons, je pense que vous devriez beaucoup jouer avec les sons pour vérifier que votre enfant a une bonne maitrise des sons qu’il entend.

  • trouver des mots qui commencent comme/par …
  • trouver des mots qui finissent comme/par …
  • trouver des mots où on entend “xxx” au milieu/au début/à la fin
  • puis jouer à décomposer les sons d’un mot v-é-l-o l-o-c-o-m-o-t-i-v-e

C’est avec une base solide que votre enfant pourra passer à la représentation écrite des sons pour les associer et former des mots.
Je vous souhaite beaucoup d’heures de partage et de plaisir dans ces découvertes