Enfant Intellectuellement Précoce, à Haut Potentiel (EIP, HPI, THPI)


#21

Bonsoir,

je vais seulement te répondre par rapport au test car je connais très peu le système éducatif américain. Il est possible d’avoir de faux résultats positifs avant 6 ans. Il est donc conseillé d’attendre cet âge.

Joyeuses fêtes.


#22

Bonjour,

Voilà mon enfant de 3 ans est précoce et a une hyper-sensibilité. Il est en petite section mais depuis la rentrée les choses ne se passent pas bien, il pleure dès qu’il est contrarié ou fatigué, à du mal à aller vers les autres enfants, préfère la présence des adultes et poses toujours des questions, cherche à comprendre le pourquoi du comment.Il s’intéresse à beaucoup de choses mais les activités proposées par l’école ne lui conviennent pas toujours et dans ce cas, il n’écoute pas, fait le clown…
J’ai déjà eu 1 premier RDV avec le directeur. On me fait part de tout cela lors du rdv, on me dit d’essayer de le mettre à la journée, ce que je fais. Bien entendu cela se passe mal,on me demande pour le moment de le remettre que la demi-journée afin que tout le monde soit prêt à l’accueillir…
Ne sachant que faire, j’ai pris rendez-vous avec une psychologue qui accompagne les enfants en difficultés.

Auriez-vous des conseils à me donner pour accompagner mon enfant dans son évolution, lui apprendre à mieux gérer ses émotions et de trouver un intérêt peut-être au système éducatif (l’école) qui est proposé…

Merci :slight_smile:


#23

Bonjour
Alors … difficile de te conseiller. Je peux juste partager ma petite expérience.
Mon fils (aujourd’hui 17 ans) a été diagnostiqué HP fin 3ème. Contrairement au tien, sa scolarité s’est plutôt bien passée jusqu’en 5ème. On nous disait qu’il était intelligent mais je trouvais très prétentieux en tant que maman de demander un test de QI. Si j’avais sû, je l’aurais fait plus tôt.Parce que pendant 2 ans mon fils avait l’impression d’être anormal, il ne comprenait pas ce qui lui arrivait et se tapait la tête contre les murs. Le diagnostic n’a pas tout arrangé (loin de là !) mais il lui a permis de comprendre qu’il n’était ni mieux ni moins bien que les autres, juste différent et qu’il fallait apprendre à vivre avec cette différence.
Ton fils est encore jeune sans doute pour un test de QI mais il a besoin d’être accompagné … et toi aussi ! Il faut savoir que c’est très éprouvant d’avoir un enfant qui passe du grenier à la cave au niveau émotion !
Surtout quand ça va mal ! J’essaie (mais ce n’est pas facile …) dans ces cas là de me souvenir qu’il ressent tout multiplié par 100 mais que ça va passer ! Effectivement ça passe … et ça revient !

Au niveau scolarité, j’ai eu de la chance parce que le mien a “tenu” jusqu’à aujourd’hui même si cette année de terminale est compliquée. Je dois reconnaître que le système scolaire (en général !) est quand même très mal fait pour les enfants qui ne rentrent pas dans le cadre ! même si, heureusement, on a des enseignants qui essaient de faire bouger les choses ou tout au moins de s’adapter à chaque enfant. Et je suis enseignante …

Quand mon fils se renseigne pour son orientation, il ne veut plus entendre parler d’études purement “scolaires” où il faut rester derrière un bureau. Difficile en tant que parent de se dire qu’il risque de ne pas exploiter son potentiel. Mais au bout d’un moment, comme tout parent, on a juste envie que notre enfant soit heureux !

Pour gérer ses émotions, il paraît que la sophro peut être efficace ?
Bon courage !


#24

Bonjour,

il existe des psychologues privés spécialisés dans l’accompagnement des enfants à haut potentiel. Il y en a un près de chez moi et je sais qu’il aide beaucoup de familles. Où habites-tu ? Je suis en Savoie à côté de Chambéry. J’imagine qu’on doit pouvoir en trouver un peu partout en France mais si tu es dans le même coin que moi, je peux te donner ses coordonnées.

Bon courage.