Enseigner masqué


#1

Bonjour, je suis enseignante en maternelle et je suis obligée, par le protocole sanitaire, de porter un masque en présence des enfants.
Je sais que seule je m’exposerai à des sanctions si je l’enlève, mais il me semble qu’un comité d’action composé d’enseignants, mais aussi de parents pourrait intervenir auprès de nos dirigeants pour faire cesser cette mascarade.
Qu’en pensez-vous ?


#2

Nous sommes rentrés depuis 3 semaines (île de la Réunion). Port du masque toute la journée (masques tissus DIM), j’ai des PS-MS, école REP+, nouvelle école, nouveaux élèves. C’est certes inconfortable, mais à part ça je n’ai pas eu de soucis particuliers pour faire classe.


#3

Ça ne doit pas être facile avec les plus petits.
En Allemagne, pas de masques en Kindergarten (maternelle), ni pour les éducateurs, ni pour les enfants.
Par contre, en Grundschule (l’école primaire), le masque est porté par les enfants dès l’age de 6 ans (du moins dans une partie des régions allemandes).


#4

Je pense que c’est une bonne idée. Enseigner le son des lettres sans montrer sa bouche est délirant. Empêcher les gens de s’oxygéner correctement diminue leur réponse immunitaire et crée l’inverse de ce qui est recherché. La maternelle c’est beaucoup de paraverbal et cacher le visage des enseignants est une folie. D’autant qu’on nous prévient que les masques fournis ne sont pas efficaces, alors pourquoi les porter se demande t on.


#5

En effet, le masque limite les interactions, en particulier avec les petits pour qui le mouvement des lèvres et les expressions sont des éléments essentiels.
Mais non, le masque n’a pas d’impact sur l’oxygénation ni sur la réponse immunitaire, même s’il peut être inconfortable (heureusement pour les chirurgiens, et pour leurs patients !)


#6

Concernant le son des lettres, je m’écarte et retire temporairement le masque. Pour le reste, personnellement pas senti le besoin de le retirer. A part une fois ou deux pour lire une histoire en groupe (mais c’était plus du confort personnel).


#7

Je retire mon masque lorsque je lis une histoire ou que je chante (les enfants sont installés sur l’ellipse) et, tout comme @charles, je m’écarte pour prononcer les sons ou un mot qu’un enfant ne connaît pas.
Je suis également équipée par Dim, équipement dont l’efficacité m’a permis de participer à la vague de rhumes lancée par les enfants.


#8

Les chirurgiens n’ont pas des masques en coton. Mais tu as peut-être raison, je ne suis pas spécialiste. Je peux juste dire que j’ai du mal à respirer et que j’ai mal à la tête régulièrement quand je le porte.


#9

comme vous le savez les personne de plus de 65ans sont directement concernées par le 2% de mortalité
si les petits enfants contractent la maladie, 40% sont asymptomatiques et les autres sont peu malades
la plupart de ces enfants peuvent indirectement tuer leurs anciens et nous savons que le virus revient fort en ce moment …
cet hivers avec les portes fermées et fenêtres closes le virus va forcement se multiplier de nouveau , actuellement un million de gens en sont morts dans le monde, 30millions ont été dépistés positifs

normalement , non seulement vous devez porter le masque , mais vous devez signaler les cas de rhumes chez les enfants car chez eux le covid n’est qu’un rhume ou rien du tout

Pensez aux personnes âgées…


#10

en effet, pour se protéger contre le virus, seul les FFP2 et 3 sont efficaces (voir wikipedia)
mes masques chirurgicaux et tissus ne protègent que des postillons, pour bien faire il faudrait des FFP2 pour le plus grand nombre et on y viendra dés que les pouvoir publics s’en rendrons compte… si la virus est en train de revenir c’est à cause de cette erreur


#11

Oui, le masque nuit à l’oxygénation et les masques utilisés par les chirurgiens sont des masques dédiés qu’ils utilisent dans des salles spécialement équipées avec renouvellement d’air frais permanent. De plus, on respire notre propre CO2 et comme les masques sont mal utilisés ils deviennent des nids à microbes et à champignons (milieu humide) pathogènes.

Le masque est une maltraitance pour les enfants. Si cela vous intéresse, lisez l’article c1-joint :

Des collectifs s’organisent : PARENTS 2021 FRANCE

Les témoignages de parents désemparés sont légions, à tel point qu’un autre collectif souhaite porter plainte contre l’Education Nationale :

Ecoutons notre conscience pas nos peurs. Nous sommes matraqués de messages anxiogènes et je m’indigne de voir des clips publicitaires culpabilisants : « ne vous embrassez pas, ne vous prenez pas dans les bras… sinon vous allez être responsables de la mort de votre grand-mère ! »


#12

https://www.newsguardtech.com/fr/coronavirus-misinformation-tracking-center/
Les décodeurs du Monde : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/07/08/coronavirus-le-confinement-a-t-il-ete-l-escroquerie-sanitaire-du-xxie-siecle_6045621_4355770.html
Attention aux sources douteuses… notamment ce site covidinfo

Ceci étant dit, nous dérivons vers des discussions politiques/idéologiques. Je ne pense (ça n’engage que moi), que ce forum n’est pas destiné à cela. Il y en a beaucoup d’autres.

Nous pouvons toujours parler des difficultés soulevées et solutions au port du masque en classe, éventuellement.

Cordialement.


#13

Bonjour,
Au bout d’un certain moment le masque DIM se colle à ma bouche quand je parle comme si je gonflais et dégonflais un ballon. Cela est très gênant.
Effectivement, l’attention des enfants n’est pas la même avec le masque. Les enfants décrochent plus vite. Il manque quelque chose pour une bonne interaction avec l’enfant: voir les lèvres bouger. Les petits apprennent en regardant les lèvres bouger: les sons, les nouveaux mots, les expressions du visage… Parfois, je retire le masque pour faire le son des lettres (par exemple pour f et v avec le masque c’est impossible pour les enfants d’entendre la différence! ) Mais je sais que je peux m’exposer à des problèmes si les enfants le disent à leur parent et qu’ils se plaignent. Mais comment enseigner correctement alors?
La pédagogie montessori repose sur la posture de l’enseignant, les gestes professionnels, qui passent énormément par l’expression du visage surtout pour montrer lorsque l’on est content, émerveillé… On essaie de faire passer les émotions par le regard mais même nous adultes quand on se parle avec des masques on a du mal à interpréter certaines paroles sans l’expression du visage visible, alors imaginez avec un enfant. Dès fois quand les parents me parlent à la sortie des classes, j’essaie de lire dans leur yeux ce que peut sous entendre telle ou telle phrase… Les interactions sont souvent écourtées du coup.
J’ai hâte de ne plus avoir à porter ce masque et pouvoir enseigner normalement.
Je comprends qu’il faille protéger les anciens mais ce masque est inutile dans la classe. Il y a beaucoup beaucoup trop de proximité. Nous ne pouvons pas nous laver les mains toutes les 30 minutes, désinfecter tous le matériel avec chaque utilisation d’enfants. Les enfants me toussent et m’éternuent dessus toute la journée. Et ils se retrouvent les mercredis tous au centre aéré mélangés! Les parents les mettent avec le Doliprane le matin en ne nous disant rien et 2h après la fièvre remonte, l’enfant nous dit qu’il a pris le sirop rose avant de venir à l’école… Déjà plusieurs cas comme ça depuis septembre. Tous ça c’est de l’hypocrisie. Il est impossible de retenir la propagation du virus dans les écoles même avec le masque. Alors disons le clairement, le gouvernement assouplit les contraintes sanitaires dans les écoles pour que les enseignants puissent “garder” les enfants et que les parents puissent aller travailler. L’enseignant n’est même plus considéré comme “un cas contact” si un petit a le covid.