Pourquoi l'écriture cursive?


#21

« le terme cursif est un adjectif provenant du latin currere signifiant « courir ». Il ne fait aucun doute que de former ses lettres en cursive permet d’écrire vite.


#22

C’est une évidence. Pour un enfant en tout cas!

La rapidité de l’ecriture dépend aussi et bien sûr de l’entrainement et de l’apprentissage que l’on en a. Quelqu’un qui a appris à écrire en script et écrit depuis 20 ans comme cela ecrira certainement plus rapidement et efficacement en script, et encore… aucun adulte n’écrit vraiment en script, non? Je n’en connais aucun. Nous écrivons tous plus ou moins en script liée.
Votre argument de comparatif chrono en main ne peut pas être représentatif: il ne vaut que pour vous!
Avez-vous des études ou recherches prouvant ce que vous dites?
Tout ce que j’ai lu dit l’inverse.


#23

Et puis vous comparez des adultes et des enfants. Si le constat est que tous les adultes écrivent en script liée que faudrait-il faire? Enseigner la script liée aux enfants de 5 ans?
Et laquelle? Chaque écriture d’adulte est différente d’une autre, et ce n’est encore pas l’ecriture Des livres, reproche que vous faites à la cursive.


#24

http://cybersavoir.csdm.qc.ca/cyberecrivains/lecriture-cursive/

Résumé de la recherche : Les résultats indiquent qu’en débutant avec l’écriture cursive les habiletés en écriture s’améliorent sur le plan de la vitesse (les élèves écrivent plus vite), sur le plan de l’orthographe (ils écrivent mieux les mots) et sur le plan de la production de textes (les textes sont plus longs et de meilleure qualité). Toutefois, la qualité de l’écriture reste stable tout au long de l’année. Par ailleurs, lorsqu’on considère les trois modalités d’enseignement en calligraphie, on constate que les élèves qui n’ont appris que la cursive ont de meilleurs résultats en orthographe et en syntaxe. Il est important de souligner que ces deux aspects (écriture de mots et de phrases) sont des éléments essentiels qui concourent au développement de la compétence à écrire au primaire.


#25

Bonjour,
Quelle discussion !

Et réciproquement, j’écris en script depuis le lycée (il y a longtemps :smile:), je suis devenue enseignante bien plus tard, et je me rends compte que mes lettres actuelles sont aussi un mélange des deux écritures (toujours à dominante scripte), avec les avantages de l’une ou l’autre en termes de rapidité, en fonction des mots ou des lettres à écrire.
Donc sur ce point-là, je dirais match nul :rofl:

En revanche, une écriture cursive bien régulière est tellement jolie, pourquoi nous priver de cette spécificité ? :wink: Et puis, c’est officiellement " l’écriture des grands", les enfants sont ravis d’apprendre à la maîtriser.

Mais, pour être honnête, je crois que la raison principale est que le 1er geste graphique naturel d’un petit enfant n’est pas la ligne droite mais le gribouillage arrondi et la boucle, non ? Ceci tant qu’on ne lui a pas imposé l’écriture capitale…

A suivre…


#26

Voici un article pour alimenter la réflexion…voir aussi la vidéo conférence de Stanislas Dehaene en bas de l’article et son site internet « Mon cerveau à l’école »


Bonne fin de semaine :slight_smile:


#27

Il me semble avoir lu que l’ écriture cursive a longtemps était privilégiée en raison de l’ utilisation de la plume, qui nécessite un tracé délié pour ne pas baver, arracher le papier, alors qu’ avec un stylo tous les sens de tracés sont permis.


#28

Bonjour,

Est-ce qu’il n’y a pas aussi une question de crispation différente selon le geste en script ou cursif et le nombre de fois où il faut lever le crayon ? Une recherche de fluidité plus accessible avec l’écriture cursive (à condition de travailler la motricité fine et la fait de délier les doigts) ?
Bon, et très certainement, avant tout, un héritage historique important issu de la plume, qu’on ne retrouve d’ailleurs pas dans la majorité des autres pays qui privilégient le script.

Finalement, script ou cursif, je crois que la question est surtout de comment bien maitriser celle qui est choisie… pour obtenir cette fluidité et lisibilité recherchées. Là, je vous invite à consulter le site très intéressant de Célia Cheynel, une rééducatrice en écriture, dans les pas de Danièle Dumont. C’est ici ! : http://www.reeducation-ecriture.fr/reeducation_en_ecriture/Accueil.html .


#29

Merci Calie, c’est très intéressant. Nous devrions tous être formés ainsi pour apprendre les bons gestes à nos élèves !


#30

Super site, merci beaucoup pour ce partage :blush:


#31

Avec plaisir !!
J’avais suivi une formation avec elle il y a quelques années, et ça avait transformé ma façon de considérer l’écriture, et donc de l’enseigner. Et puis, la gym des doigts en rituel avant d’écrire les enfants adorent ! Mes élèves ont des troubles des fonctions cognitives et souvent arrivent avec un rapport à l’écriture que je qualifierais de… réfractaire, ou douloureux ! Là, c’est ludique, accessible, on revient au corps, et surtout ils se voient progresser. Cercle vertueux !