Visite conseiller péda


#1

Bonjour,

Je suis T2 et en panique totale. J’ai mis en place l’autonomie à 100% depuis la période 2. Donc je n’ai pas vraiment abordé les apprentissages mais instauré l’autonomie qui commence à bien rouler. Simplement je vais être visitée et je suis totalement perdue car je ne sais toujours pas comment suivre tous mes élèves dans les differents domaines :sob:. J’ai peur qu’il me dise que ca ne va pas car mes élèves ne travaillent pas assez les fondamentaux. Merci à ceux qui prendront le temps de me répondre.
Stéphany


#2

Bonjour,
Bravo pour le lancement de l’autonomie dans ta classe, c’est déjà un sacré pas. Quel est ton niveau de classe?
Tu dis ne pas savoir comment suivre tes élèves dans tous les domaines, as-tu vu les tableaux de suivi présents sr ce site https://www.celinealvarez.org/mathematiques/tableau-de-suivi, dans l’onglet “video”?
Peut-être voulais-tu dire comment faire travailler tous les élèves dans les différents domaines? Si c’est cela, tu peux montrer une progression dans laquelle la mise en place de l’autonomie est indispensable avant de se lancer dans le reste des activités?
Bon courage!


#3

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre ! Oui c’est plutôt ça: " comment faire travailler tous les élèves dans les différents domaines" Car même si je ne me concentre que sur la numération et le français, j’ai 27 élèves et je suis seule. Comme travailler avec tous et les voir régulièrement au fil de la semaine pour leur rappeler une leçon en 3 temps par exemple. Car lorsque l’on voit un nouveau son, il est dit que l’on doit régulièrement rappeler à l’enfant ce son. Ne pas le voir qu’une seule fois. Donc concrètement je ne sais pas comment m’organiser pour que TOUS les élèves travaillent régulièrement dans la classe. (La conscience phonémique et la numération sont travaillées chaque jour en regroupement). Au delà de la visite du conseiller péda, même pour mes élèves je suis inquiète de ne pas réussir à les faire travailler convenablement maintenant que l’autonomie est bien en place. Encore milles mercis pour ton retour ! :slight_smile:


#4

Bonsoir @Stephany

Bravo à toi d’avoir mis en place le travail en autonomie. Cela prend bien un trimestre entier. Les activités de phono et de maths commencent seulement à être introduits dans ma classe! Il est impossible de suivre 27 élèves individuellement, c’est beaucoup, la plupart avancent sans ton aide. Du moment que l’organisation de la classe permette les apprentissages, et que tu puisses te donner la possibilité de cibler les élèves en difficultés.

Le conseiller péda est juste là pour te conseiller. Comme l’IEN il donne un avis et des conseils plus ou moins avisés pour te faire avancer. N’oublie jamais que c’est toi qui mène la classe, en toute responsabilité. Sois à l’écoute, et non sur la défensive, tu n’as pas à te justifier. S’il est septique, mais professionnel, il se fera sa propre idée. Mais tu ne convertiras personne qui n’ait été confronté lui-même à conduire la classe dans ces conditions. Ne te laisse pas intimider.

Inutile aussi à mon avis de voir chaque son un à un, les élèves vont apprendre par eux même et entre eux. A condition d’avoir mis en place les conditions de l’autonomie et du travail à plusieurs. Tu n’auras pas de reproche là-dessus car ce n’est pas un objectif de maternelle que de savoir coder tous les sons. Au contraire, on risque de te reprocher de leur fournir les outils pour entrer dans la lecture dès la maternelle.


#5

Bonsoir Florian! Je t’ai lu souvent sur le forum, je suis très heureuse de ton retour! Le problème c’est que j’ai l’impression que ce sont les même enfants qui se tournent vers les ateliers de maths et de français. Je dirais même que mes élèves ont tous leur atelier de prédilection et ne changent que très peu. Il n’y a pas l’émulation que je retrouve dans les vidéo de Céline Alvarez. Alors je cherche des stratégies pour que même les enfants allant toujours dans l’espace construction par exemple, puissent tout de même travailler les fondamentaux. Je me sens très seule et j’ai la sensation que la classe ne bouge pas, toujours les même ateliers depuis la deuxième période, les enfants font les même activités et je n’ai pas la sensation qu’ils progressent. J’y met tout mon cœur mais je pense que cela ne suffit pas malheureusement. Je suis un peu perdue et du coup pas assez solide pour affronter mon conseiller péda malgré toute sa bienveillance. Je suis sûre que c’est la bonne méthode mais c’est moi qui n’ai pas tout saisi je pense. Merci quand même pour ton retour ! Je me sens écoutée et conseillée c’est déjà ça :slight_smile:


#6

Bonjour,
Je pense que le petit défaut de Céline Alvarez est d’avoir fait croire qu’on pouvait tout changer sans une véritable formation. Mais je ne regrette rien, elle m’a permis de découvrir qu’on pouvait faire autrement.
Enseignante depuis 15 ans, ayant changé de pratiques il y a 3 ans, j’ai encore de gros questionnements et de gros doutes très régulièrement depuis ma transition vers une classe fonctionnant avec des ateliers autonomes. Je rêve d’une formation Montessori 3-6 d’un an.
Maria Montessori était très claire là-dessus, il faut une solide formation pour savoir quoi proposer aux élèves, à quel moment…
Cela ne vient pas de toi, T2 ou pas, c’est ce qu’il manque dans ce métier, UNE VERITABLE FORMATION.
Peut-être pourrais-tu l’aborder comme cela, dire que tu es convaincue de la méthode mais qu’il te manque des outils, de la formation… C’est bien de faire remonter à nos " supérieurs " de temps en temps.
Bon courage en tout cas !
Et tiens nous au courant du bilan de ta visite.


#7

Merci beaucoup pour ton retour ! Oui je suis d’accord avec toi ! Je n’en suis même pas au stade de me demander quoi proposer aux élèves mais de les garder concentrés, et surtout, qu’ils travaillent tous ! Car comme je l’ai dit, bien souvent mes élèves font la même chose tous les jours ! Les bons élèves vont volontiers vers les ateliers de mathématiques ou langage mais ceux qui ont le plus de difficultés se contentent des jeux de construction ou détournent les jeux de société. Je ne veux pas revenir en arrière mais je m’interroge sur le fait de faire quand même 1 atelier de maths et 1 de français pour que tous puissent travailler un minimum. Ça me rassurera et le conseiller peda sera content aussi😄 (si j’avais été à l’aise et sure de moi j’aurais assumé mais pas là) je vais voir comment je m’organise. Je reviendrai vous tenir au courant pas de soucis ! Et pareil que toi, j’aimerais me former mais pas le budget pour le moment. Je suis limitée aussi au sein de ma classe puisque pas de mélange d’âge ni d’ATSEM. Mais j’y crois et je vais persévérer en adaptant un peu avec un atelier parce que là, certains élèves ne travaillent jamais ! Comment se passe une journee type chez toi ?
Encore merci pour ton retour :slight_smile:

Stéphany


#8

Que penses tu d’un petit “plan de travail” quotidien : style une petite fiche avec pictos qui indique que l’élève doit faire un atelier de maths, un de français obligatoirement dans sa journée , ensuite il peut cocher quels autres domaines il a exploré. Cela peut être un tableau à double entrée pour la classe (il me semble avoir vu ça sur des blogs). Les élèves s’y réfèrent et toi aussi : un cela les guide et deux cela te permet un suivi minimum.


#9

Oui ça peut être une bonne idée ! On m’en parle souvent de ces plans de travail donc je vais creuser la question car en effet il y a une petite contrainte mais une certaine liberté puisque l’enfant choisi de faire son activité quand il le souhaite. A voir mais ça mérite d’être exploré :blush:. Je te demande la même chose, comment se passe une journée type ? Et comment suis-tu t’es élèves ? J’ai limite envie de créer un sujet pour ça car je pense que ça peut aider beaucoup de personnes qui se lancent mais ne savent pas vmt comment s’organiser. Je vais voir ce que je trouve dans les sujets déjà créés pour ne pas surcharger le forum. Merci beaucoup à toi aussi d’avoir pris le temps de me répondre


#10

Bonjour, ce n’est jamais simple de commencer quelque chose et il te manque juste du temps pour explorer, modifier, améliorer, prendre confiance. Avec le recul de 6 ans maintenant de ce fonctionnement, je peux te dire qu’il y aura toujours des enfants qui ont l’air de ne rien faire. Finalement, quand tu les prends pour une présentation avec toi, ils ont progressé quand même. C’est l’ambiance de classe qui fait le travail. En début d’année, je me concentre sur les dégourdis et ils avancent très vite. A partir de janvier, je m’occupe de ceux qui ne sont pas très motivés par les activités scolaires. Je suis toujours surprise de constater la différence avec mon ressenti du début. J’ai installé une frise à leur niveau en numération et une en langage, elles reprennent les différents ateliers dans l’ordre. Je fais avancer leur prénom avec un système d’étiquettes. Le matin, ils doivent aller voir où ils en sont et faire une des activités qui se trouve avant leur étiquette prénom et qu’il connaissent donc. Mon travail consiste à en appeler quelques uns à tour de rôle pour leur proposer la suite s’ils sont prêts, revoir ce qui n’est pas encore compris. Je suis libre d’en prendre autant que je veux et de rester avec les enfants le temps nécessaire. C’est le jugement possible de celui qui vient te voir qui crée ta panique. Quand ce sera fait, tu pourras reprendre tranquillement. Tu as raison je pense de proposer quelque chose pour le jour J d’un peu plus cadré parce qu’expliquer une demarche qu’on est en train de construire, c’est bien compliqué. Bon courage à toi