Cahier de réussites, carnet de progrès, suivis individuels


#41

Je trouve tout cela vraiment génial , @sophilo très bien pensé !
En séances individuelles je fonctionne un peu de la même façon , j’ai un programme de départ pour chaque élève en fonction de ses + et de ses - . Je le lui montre d’ailleurs et nous en parlons car j’aime qu’ils soient pleinement actifs . Ensuite dans chaque dossier d’élève il y a des sous pochettes ( par ex acquisition du pronom perso sujet , complément … /expression de la cause- conséquence / le livre en cours de lecture / discrimination des sons mal différenciés / reprise des points articulatoires pour les phonèmes non acquis etc…) .
Au début de chaque séance mon élève peut fouiller dans les pochettes et nous voyons ensemble les points du jour . J’annote au cours de la séance mes observations ce qui me permet de faire régulièrement le bilan afin de ne pas m’égarer et partir dans tous les sens .
C’est la partie la plus longue et difficile car là , on doit faire preuve de rigueur avec soi même pour bien savoir où on en est dans chaque domaine , récapituler , se refaire des fiches programme ( j’essaie de le faire une fois par mois).
Ce travail est indispensable pour bien garder le cap même si c’est l’enfant qui navigue et , pour vous , dans une classe , c’est un travail de titan j’imagine …


#42

Bonjour @sylcha,

En fait, j’ai 2 enfants dans la classe qui sont pris en charge par beaucoup d’intervenants extérieurs.
L’orthophoniste et la psychologue ont trouvé l’outils opportuns et nous nous échangeons régulièrement nos outils de suivis.
Elle m’a fait passé un porte vues avec différentes symbolisations de mots en fonction d’une catégorie. Elle voulait avoir mon avis. J’en ai discuté avec la maman. Je trouve cela intéressant mais je préfère travailler à partir de photos de vécus. L’idée que de son côté elle puisse aller vers un autre support de communication peut s’avérer très complémentaire.
Pour la prochaine période, je vais faire une pochette vocabulaire (une feuille répertoire des mots découverts en classe), j’apposerai une date dès que l’enfant aura pleinement intégré le mot image ou symbole (identification, énonciation, utilisation).
Je confirme que dans une classe ce n’est pas facile de tenir un journal de bord individuel. Moi, j’ai la chance de n’avoir que 20 enfants (25 à la rentrée) et une ATSEM génialissime, des collègues avec une bonne volonté.
Mais je suis convaincue de son utilité. C’est l’idéal pour rester au plus près du développement de chacun.
Je reçois l’après midi des enfants de différents niveaux pendant la sieste des petits. Nous allons mettre en place un petit porte vues pour ces enfants cela servira de base pour un PPRE effectif.
J’ai beaucoup trop de peine à supporter les constats négatifs, je suis dotée d’un pouvoir optimiste donc je crois que l’on peut parvenir à aider chacun des enfants avec efficacité. Maintenant cela demande des aménagements de classe et d’école très confortables pour tous et un suivi le plus individuel possible.
Ce n’est d’autant pas facile que nous sommes pleinement plongé dans un système normatif. Mais j’ai bon espoir, cela bouge en maternelle. C’est plus facile car l’école n’y ai pas obligatoire.


#43

Oui @sophilo , je trouve important que les différents professionnels échangent comme vous le dites tout en gardant chacun sa spécificité afin que tous les accompagnements soient complémentaires .


#44

Un petit bilan sur nos petites avancées au sein de l’école.

Tout d’abord mon corps et mon ordinateur m’ont amenée fermement à tout arrêter (veille des vacances de Noël) pour reprendre sur des bases plus humainement acceptables par toute l’équipe :tired_face:

Nous sommes convaincues des bienfaits d’un classeur d’activités montrant les activités et progrès de l’enfant.
C’est un outil qui nous permet de s’appuyer sur des observables pour réaliser nos bilans. Nous avions acté pour une périodicité semestrielle pour rendre compte aux parents des progrès de leur enfant. Cependant, j’ai besoin de réaliser un bilan périodique afin de réaménager la classe si nécessaire.
Nous essayons de rester au plus près des réussites de l’enfant et de présenter les prochaines étapes probables pour le prochain semestre.

Nous avons abandonné l’idée d’un second outil pour le carnet de suivi. Après multiples échanges, méditations, lectures… nous avons décider d’organiser notre classeur par domaines de compétences.
Nous avons beaucoup aimé le lien de la classe de Marion : http://maternellelangevin.eklablog.fr/
Merci.

Nous utilisons donc la tablette pour nos photos et l’application pixis (présentation très explicite sur cette vidéo : https://youtu.be/G4qZlheY-rg
Il est alors possible d’envoyer directement aux parents une réussite qui nous donne des frissons.
Il est possible d’associer l’enfant à la formulation de sa réussite. Et quand ce n’est pas possible, on peut à tête reposée réfléchir à la formulation.

Nous adorons l’idée du Bullet journal.
Nous réfléchissons maintenant ensemble aux différents parcours : les petites marches à gravir à son rythme pour grandir sereinement.
Cela permet également de faire un pont agréable entre le développement de l’enfant et les attentes institutionnelles pour des enfants du même âge.
D’autre part nous avons besoin d’être guidés par cette petite grille d’observables, réfléchie en concertation.
Nous y travaillons… cela permettra de mieux suivre le développement de l’enfant non plus sur une année mais tout au long de son parcours scolaire.
Personnellement j’y vois un moyen de pouvoir apporter un étayage plus individuel, en tout cas pour ceux qui en ont le plus besoin.

Nous avons cependant quelques divergences pédagogiques et cet éternel problème du temps de concertations.
Notre directeur se bat pour que nous restions tous concernés et solidaires de la réussites des élèves de l’école : pas toujours facile :confounded:

Quant à moi, je me sens moins surchargée. Je m’étais fixé en moyenne, 1h30 de travail maximum par jour en dehors du temps scolaire… Je suis pleinement heureuse d’avoir réussi. Je suis plus disponible pour les miens et pour moi même.
Un cercle vertueux de bienveillance.
De ce fait, je passe moins de temps sur ce site mais j’ai toujours plaisir à lire certains sujets.
Bonnes vacances à tous ceux qui ont la chance d’en avoir.


#45

Bonjour @sophilo,
J’aime beaucoup le bilan d’observations que tu fais. Je comprends que tu en fais un par enfant et par période, non ? Si oui, il me semble que c’est très long à faire. Je n’en fais qu’un en fin d’année et j’y passe un temps fou. Comment fais tu ? As tu préparé des phrases types pour te donner des idées ou des profils d’enfants qui te donnent un guide ? Avec ma collègue, on s’est dit qu’on pourrait se fabriquer un outil pour gagner du temps et ajouter les choses plus personnelles quand elles sont propres à tel enfant. Accepterais-tu de nous montrer d’autres bilans ? D’ailleurs, je ne sais pas comment tu fais joindre un fichier, je ne vois pas l’icône.
Merci beaucoup déjà pour ton partage.


#46

En plein questionnement sur la question du suivi (qui intéresse certains parents plus inquiets du respect des programmes de l’EN que d’autres !), je pense que je vais me tourner vers un bilan d’observation de fin d’année à ta manière @sophilo. Nous avons déjà nos tableaux de suivi en classe, et je colle à chaque fin de période les vignettes correspondant aux activités présentées à l’enfant durant la période dans leur cahier, donc je pense que tout cela mis bout-à-bout sera suffisant ! Merci donc à toi pour le document que tu as déposé et qui va me servir de base de travail. :blossom: