Commencer dans une nouvelle école


#39

Bonsoir
Ce que tu vis à l’école en ce moment est difficile. Rapproche toi de celles qui ne te jugent pas. Protège toi des autres… ya t- il des collègues avec lesquels tu te sentes bien? Ou ton atsem?


#41

Bonjour,
à mon sens, c’est LA bonne chose à faire, la procédure requise .
Tu peux remplir une fiche de “mal -être”.(je ne connais plus l’intitulé exact)
Ces procédures sont là pour ce genre de difficulté.

Si tes élèves sont joyeux, en bonne santé, si le matériel n’est pas dégradé, PERSONNE N’A RIEN A TE DIRE, sauf l’IEN.
Bon courage
CG


#42

Mes élèves sont bien dans la classe et ils prennent soin du matériel.


#43

@labobine quel courage! Je te félicite!

Concernant l’enfant autiste (j’en suis à mon 2ème): ce type de fonctionnement est au contraire très bon pour lui car ce qu’il doit travailler, ce qu’on doit lui apprendre, c’est la relation aux autres, comment gérer les interactions qui sont nombreuses dans ce type de fonctionnement. Pour cela, je te conseillerais de rester pas trop loin de lui lorsqu’il est là pour lui donner les “codes” sociaux et lui expliquer ce qu’il se passe (cela dépend de ses besoins). Par ailleurs, le fait qu’il puisse changer d’activité quand il le veut peut au contraire être un soulagement pour lui. Si ce n’est pas le cas, tu peux lui proposer un plan de travail à suivre, ce qui lui donnera un cadre (par exemple une petite pochette avec des photos des différents ateliers qu’il faudrait qu’il fasse) tout en lui disant que si il veut faire autre chose c’est possible.
Enfin, si tu arrives à trouver un tuteur naturel dans tes autres élèves, quelqu’un avec qui il s’entend bien, il peut lui montrer des ateliers (même si ce sera moins précis que toi, pas grave!), le partage leur fait souvent du bien.

Pour ce qui est des PS et des coins jeux. Dans ta classe aussi ils ont en quelque sorte des coins jeux : les ateliers de vie pratique. Si tu en ressens le besoin tu peux en ajouter : habiller une poupée, plier du linge, installer une table pour 2 couverts, faire suivre une route tortueuse par une voiture,etc… Le tout est de bien préparer le matériel dans un plateau ou un panier par exemple, et de bien réfléchir à comment tu vas “montrer” chaque atelier.

Pour toute justification auprès de tes collègues ou de ta hiérarchie, j’ai fait tout un dossier pédagogique que tu trouveras dans la partie “documents officiels” du forum.

J’espère que cette situation s’arrangera, mais sinon change d’école!

Courage


#44

Merci Fanfan pour tes idées. Les voitures sur des pistes graphiques A3 ça pourrait très bien se faire. Habiller une poupée aussi. Il faut que j’arrive à en trouver une dans l’école.
Pour mon élève autiste, c’est vrai que je n’avais pas pensé à faire présenter un atelier par un autre élève. Mais ce qui le dérange c’est justement d’être moins cadré donc je lui ai déjà fait une feuille de route pour chaque jour. Pour l’instant le libre choix ne le sécurise pas.
Je pense à changer d’école. Je vais au moins y gagner en confort car il n’y a pas de point d’eau dans la classe et je fonctionne donc avec une citerne.


#45

Sers toi de la carte du forum pour faire tes voeux, tu seras certaine de ne pas être seule l’an prochain comme ça!
Bon courage pour la suite!


#46

Oui je commence à prendre contact mais il y a très peu d’inscrits par chez moi.


#47

Tu es dans quelle région? Car des groupes ont parfois été créés sur le forum.
C 'est le cas chez moi dans le var. :wink:


#49

Je viens de lire ton argumentaire. Je l’avais déjà téléchargé l’année dernière, avant de commencer mais je l’avais oublié. Merci de tout coeur car il contient tout ce dont j’ai besoin pour me défendre ! Et surtout citations à l’appui.
Je l’emmène à l’école dès demain.
Merci merci merci. Tu es formidable !


#50

La conseillère pédagogique en maths est venue jeudi midi pour voir notre programmation commune. Elle ne connaît pas du tout la pédagogie Montessori. Elle va du coup venir lundi après-midi pour voir des présentations de maths. Elle en parlera après avec l’équipe de circonscription et l’inspectrice. Grosse pression pour moi, donc. Je n’aurai que mes GS quand elle sera là. Que me conseillez-vous de présenter ?


#51

Présente ce avec quoi tu te sens la plus à l’aise et qui est dans la logique de progression des élèves à qui tu vas faire les présentations.
Les enquêtes qui pointent les lacunes nationales parlent de problèmes sur la construction de la numération de position (unité, dizaine…) et le matériel Montessori est une réponse imparable. Sur la construction du sens du nombre (5, c’est 3 et 2 mais aussi 4 et 1), tu as un fil de discussion qui t’aidera à trouver avec quoi travailler ce point.


Et sur la résolution de problèmes, grand absent du matériel Montessori.
Il te faut argumenter sur le fait que les enfants travaillent sur des grands nombres alors que les programmes nous disent d’insister sur le dénombrement et la construction de collections jusqu’a 10 éléments. Personnellement, je réponds qu’au lieu de construire des collections de marrons ou de pions, en faisant la banque, les enfants construisent des collections d’unités, de dizaines, de centaines et de milliers. Et qu’en plus ça leur sert pour construire la numération de position.


#52

Merci. Concernant la décomposition du nombre j’utilise aussi ce jeu que j’appelle le jeu du gobelet. Pour les grands nombres j’ai le même argument que toi, mais la conseillère avait tellement l’air choquée qu’on apprenne les grands nombres en maternelle que je n’ose pas lui en présenter demain !


#53

Je t’envoie tout mon soutien mais il y a quelque chose qui me choque. Qu’une équipe veuille réfléchir ensemble sur la manière dont on peut décliner les différentes compétences à atteindre dans un domaine, oui, pourquoi pas, mais de là à élaborer une progression commune, par niveau, et imposer un manuel, une limite est franchie me semble-t-il. Les programmes parlent d’attendus à atteindre en fin de grande section et il y a ce que l’on appelle la liberté pédagogique. Il me semble que la discussion devrait s’arrêter là, que ce soit avec tes collègues, la directrice ou même la conseillère pédagogique. Je me trompe ?


#54

C’est mon avis. Le leur est que nous sommes en REP et ils souhaitent que les enfants travaillent tous de la même façon pour ne pas être déstabilisés lors du changement de classe.
Toute cette situation m’affecte énormément !


#55

Je suis en REP+ et ces enfants-là ont justement besoin qu’on leur propose autre chose… :slightly_smiling_face:
Je te souhaite plein plein de courage, et surtout, continue !!


#56

Dans quel coin es-tu ? Tu es la seule dans ton école à fonctionner selon les lois naturelles ?


#57

Nous sommes deux… :slightly_smiling_face: Je suis passée par une école où j’étais seule, j’ai souvent pleuré le midi. L’année a été difficile mais pas autant que cela peut l’être pour toi, j’avais le soutien de la directrice et d’une bonne partie des parents.
Surtout, accroche-toi et souviens-toi que, dans les moments de doute, ce sont toujours les enfants qui nous rappellent la voie à suivre…
Concentre-toi sur ta classe, prends soin de toi et n’hésite pas à appeler les syndicats, ils te confirmeront sûrement que tout cela n’est pas très normal…
Et puis ce forum est également un puissant réservoir d’énergie et d’amour, courage ! :kissing_heart:


#58

bonsoir. Il est un peu tard pour répondre et t’aider pour demain… Mais, peut-être que tu pourrais reprendre la fameuse programmation et les compétences de ton école en y collant la photo des ateliers qui travaillent cette compétence ? Par exemple, les barres rouges et bleues sont hyper adaptées à tout ce qui est décomposition/composition des nombres <10. Ou la pyramide de perles. Les fuseaux travaillent la notion de quantité. Du coup, tu peux peut-être un peu filouter en disant que tu acceptes la programmation commune mais que tu la travailles avec d’autres outils. Et que certains élèves n’auront pas acquis certaines compétences à l’issue de la période unetelle, uniquement parce que tu les suis au plus près et qu’ils n’en sont pas encore là. Car c’est bien beau sur une feuille la programmation, mais on sait bien que les 28 gamins ne vont pas acquérir la compétence juste parce qu’elle est inscrite sur ce magnifique document ! On peut se donner l’impression d’avoir “couvert” le programme mais c’est une vision d’adulte, pas une réalité d’enfant. Je peux parler de la division, en expliquer le sens, présenter la technique opératoire, faire faire des exercices : tous mes élèves ne l’auront pas acquise ! mais je peux me faire croire que “c’est bon, je l’ai fait !”. Pour les grands nombres, je serai comme toi ( je ne mettrai pas en avant ce qui cristallise les réactions négatives… mais si cela vient d’un enfant, je ne chercherai pas à cacher non plus). Désolée pour ce long message. Et surtout Bon courage !


#59

@Labobine , je suis tellement ravie que mon travail t’ait servi!!! :grin::grin:
Je ne sais pas si tu verras mon message avant mais je suis de tout cœur avec toi pour la visite de la conseillère péda!!
Ne fais surtout pas un truc décousu, présente quelque chose qui est logique pour le niveau de l’enfant (où en est-il dans sa progression) et qu’il a envie de faire, si il n’y a pas de motivation endogène (l’enfant a envie de le faire par lui-même, ou, est ravi de ce que tu lui proposes) l’intérêt de la méthode est un peu entamé…
Je rejoins également @pamiki pour mettre en valeur ta volonté de t’intégrer dans le travail d’équipe tu peux reprendre la progression de l’école et y faire correspondre tes ateliers.
Argument important: ce qui compte pour toi c’est le niveau de chaque enfant et non le fait qu’il soit en ps, ms ou gs, donc tu as tout en classe et pas seulement ce qui correspond au niveau PS ou GS de la progression d’école par exemple. (je ne sais pas si je me fais bien comprendre)

Je pense bien à toi et attends de tes nouvelles.


#60

Je suis soulagée, la visite de la conseillère pédagogique s’est très bien passée. Elle comprend mieux comment je travaille, a vu que les enfants apprennent et sont heureux. Elle me trouve plutôt calée sur ce que je fais et très enthousiaste. Elle en avait parlé en amont avec l’inspectrice qui n’est pas contre le fait de travailler en ateliers autonomes. Nous allons bientôt avoir un nouveau conseil des maîtres avec les conseillères pédagogiques où nous chercherons des compromis pour apaiser les tensions.
Merci à tous pour votre soutien et tous vos conseils. Il y a encore du chemin à faire, mais j’ai le sentiment que le plus dur est passé.