Les couleurs des lettres


#1

Les superbes billets bicolores de @SuperMireille m’ont interpellé : pourquoi mettre deux couleurs pour écrire les mots ? Est-ce que ça aide les enfants d’avoir des lettres en bleu et d’autres en rouge… et du coup je me pose aussi la question pour les lettres rugueuses et l’alphabet mobile : à quoi ça sert de différencier les consonnes et les voyelles. Ne les traite-t-on pas de toute façon de la même manière quand on lit ou qu’on écrit ? N’est-ce pas une précision de linguiste qui n’a absolument aucune importance pour les apprentis lecteurs ? ça n’aide pas à lire de savoir qu’une lettre est une consonne ou une voyelle.
Peut-être en a-t-on besoin par la suite en élémentaire pour comprendre certaines règles orthographiques, mais c’est tout non ?
@Celine ou quelqu’un d’autre sait-il d’où vient cette tradition de différencier la couleur des voyelles et des consonnes… et surtout à quoi ça sert finalement :smile:

Je vois en revanche l’utilité de repérer d’une couleur différente les digrammes, parce que là, ça les aide de savoir que dans ce mot, le a et le n vont se lire ensemble pour faire /an/


#2

J’ai mis un alphabet rugueux dans ma classe, et effectivement les enfants m’ont dit oh il y a des rouges pourquoi celle la elle est rouge?
Réponse sans reflechir ( car j’ai bêtement appliqué le truc sans trop me poser la question), j’ai dit " les lettres rouges ce sont des voyelles, on les prononce la bouche un peu ouverte, on change la forme de la bouche. (Et la j’ai dit AAAA EEEE IIII OOOO UUUU). C’est facile. Les bleues ce sont des consonnes, pour les prononcer on besoin de mettre la langue comme ci ou comme ça , ou fermer la bouche, ou racler la gorge, c’est plus difficile que les voyelles. Et après on a prononcé des consonnes en cherchant ce qu’on devait utiliser pour la prononcer…
Bon j’ai des moyennes sections, je ne sais pas trop si ce que j’ai dit a fait écho ou pas …


#3

Je suis entièrement d’accord avec vous , on peut se poser la question … d’autant que cette opposition n’est parfois pas évidente . Le cas de la lettre y … au fonctionnement tantôt de voyelle tantôt de consonne ( cf sur le forum ttes les discussions la concernant ) n’est pas simple …
L’opposition entre sons vocaliques et sons consonantiques est encore différente , avec le cas particulier des semi-voyelles/consonnes ( dont ce fameux yod ).
D’ailleurs toutes les langues ne font pas la même analyse puisque dans certaines , r et l sont considérées comme des voyelles .
Mais je trouve comme vous que différencier les digrammes est très intéressant pour bien voir tt de suite qu’ils fonctionnent comme une seule lettre , correspondant à un seul son ( surtout que , cerise sur le gâteau , les digrammes “an” “in” par ex correspondent à un son vocalique … tout en étant constitués d’une lettre voyelle & d’une lettre consonne alors que “qu” correspondant au phonème consonantique /k/ est formé d’une lettre consonne & d’une lettre voyelle … :triumph:).
De même , griser les lettres muettes donne une info utile dès le début du traitement de l’écrit .


#4

Bonsoir,

Les lettres rouges (voyelles) chantent leur nom : a chante aaa… cela peut permettre aux enfants de mémoriser rapidement le son associé à ses lettres.
Reste le problème du y… Pour ma part j’ai fait le choix de le mettre en bleu car il chante plus souvent ‘ill’


#5

@dellat64, c’est exactement ce que j’explique aux enfants. “Les voyelles chantent leur nom, ce qui n’est pas le cas des consonnes c’est pourquoi nous apprendrons d’abord leur chant avant d’apprendre leur nom.”. Et chez nous le Y est traité comme une consonne. Lorsque les enfants me parlent des lettres par le biais de leur nom, je réponds par leur son le plus courant avec le geste associé.


#6

C’est exactement la question que je me posais alors que je suis en train de fabriquer le matériel. Je me demande ce que @Celine et @Anna disaient aux enfants à propos des voyelles et des consonnes. Je me permets de les nommer pour qu’elles puissent éventuellement nous donner une piste !


#7

bonjour,

Une question me taraude ! Je cherche a me procurer du matériel Montessori et je m’arrache littéralement les cheveux : certaines éditions font le choix des voyelles en bleues et d’autres en rouge… Quelqu’un peut-il m’expliquer???


#8

Pigments naturels non toxiques : ocre jaune pour les sons voyelles, ocre rouge pour les sons consonnes.

Ce qui fait que la lettre n va être en rouge dans eloan et en jaune dans lilian, car dans le premier prénom le a et le n se prononcent chacun, alors que dans le second ils forment un digramme. C’est l’intérêt que je vois aux deux couleurs.

Et esthétiquement, les deux couleurs, ça fait joli :slight_smile: !!


#9

Alors garde tes cheveux et respire.
L’important c’est que la graphie des lettres te convienne et qu’il y ait une cohérence entre tes lettres rugueuses et ton alphabet mobile. Le reste…


#10

Moi, j’ai des CP et j’ai souvent eu le cours double avec CE1 ou CE2 : savoir ce qu’est une voyelle est très utile dans le cas de certaines règles orthographiques (s ou ss, ç, ge) qui viendront après la lecture. Pouvoir dire: “les voyelles, c’étaient les lettres rouges quand vous avez appris à lire” peut nous faire gagner beaucoup de temps!


#11

Bonjour,
Je suis nouvelle sur ce forum, donc peut-être y a t-il déjà une réponse à ma question…
C’est à propos des cartes de lettres rugueuses Montessori où je vois que les voyelles sont en bleu et les consonnes en rose, ou en rouge.
Montessori utilise une inversion des couleurs pour les voyelles et consonnes par rapport à la façon de faire des manuels de lecture (voyelles rouges et consonnes bleues).
Ce choix de couleurs peut-il entrainer des difficultés de repérage des lettres (voyelles-consonnes) dans la poursuite des apprentissages?


#12

Bonjour
Honnêtement, l’important ce n’est pas la couleur choisie, mais la cohérence qu’on met en place autour.
Tu pourrais bien décider d’avoir du doré et de l’argenté, les enfants apprendront à lire quand même !

Ce qu’il faut en revanche, c’est qu’une fois un code choisi, il soit appliqué dans toutes les activités. Dans la mesure ou il y a de plus en plus de fiches “toutes faites” bien pratiques, on choisit souvent un codage universel pour pouvoir les utiliser. Mais libre à chacun de sortir des habitudes (et de tout refaire à sa sauce … )

Moi j’ai apprécié la 3ème couleur pour les sons complexes qui permettent de voir que “ces lettres là dans ce mot là” se lisent ensemble. Je trouve que c’est d’une grande aide pour les enfants. (quelle soit verte, rose ou marron d’ailleurs …)


#13

Merci pour votre réponse. je suis entièrement en accord avec vous, et j’apprécie l’idée de la couleur verte des digrammes, mais mon souci était plutôt en cas de déménagement d’un enfant avant une acquisition complète ou un début d’apprentissage en famille.
Par exemple, si un enfant est habitué à débuter la lecture en maternelle avec un outil voyelles sur fond bleu (Montessori), ne sera t-il pas perturbé par une suite d’apprentissage des voyelles écrites en rouge? car les enfants prennent vite des habitudes de travail et d’acquisition des sons en fonction aussi des couleurs. Je m’en étais rendue compte en CP; des élèves confrontés à une autre façon de faire, ou à un changement de couleurs des voyelles-consonnes par rapport à leur manuel, semblaient perdus…
Pour conclure, est-ce que tout cela n’entrainerait pas un ralentissement ou un blocage des acquisitions?