Petites victoires petits bonheurs au quotidien


#1

Bonjour,

Je vous propose de partager ici nos petites victoires et nos grands bonheurs car le chemin est long et nous sommes parfois un peu découragés ou dépassés.

Pourtant, petit à petit, en y regardant bien, nos élèves évoluent… Des initiatives, des envies qui sont peut être “un détail” pour d’autres mais qui pour nous veulent dire beaucoup!
En mutualisant ces instants précieux, on pourrait cultiver notre optimisme et puiser la force de continuer.

Je me lance:

Hier, il restait une place à la peinture, tous mes élèves (CP/CE2) ont poliment répondu “non merci” quand j’ai proposé de la prendre : ils étaient trop occupés par leurs activités en maths, français et découverte du monde ! C’est la première fois que cela arrive ! Et ce matin, c’est un CP qui m’a demandé s’il pouvait emporter un compas à la maison pour s’entraîner.
Ce n’est pas grand chose mais après des mois à espérer que le travail en autonomie porte ses fruits, je commence enfin à récolter!


#2

J’adore ici voir mes élèves tjs hyper intéressés par les nouvelles activités (récemment activités avec une petite balance et cabinet de géométrie)!

Idem parfois même pendant les activités totalement libres de choix certains sont du français ou des maths!

Par ailleurs ici (ce1) bcp demandent à leur parents de leur acheter le même type d’activités à la maison. La semaine dernière un de mes élèves est venu avec un coffret sur les drapeaux (on a une activité dessus en classe).

Et je leur ai demandé ce qu’ils aimeraient acheter avec une enveloppe offerte par la FCPE: un microscope et un puzzle avec les drapeaux des pays!


#4

#5

Je n’ai commencé que depuis début janvier. Tout est encore à mettre en place…
J’ai fait début février une réunion d’information où peu de parents sont venus…
En ce moment je reçois chaque parent individuellement et les échanges sont intéressants.
Mais le must, c’est une maman qui est arrivée en m’expliquant qu’elle a consulté des sites et fabriqué du matériel (cadres et des pochettes de peinture ) pour son fils et pour la classe.


#6

Très bonne idée ce sujet. C’est bon de lire vos petites victoires…et cela donne du “bon” de partager les miennes ! Alors qu’on a souvent tendance à parler des trucs qui coincent ! Légitimement d’ailleurs…pour les décoincer…

Hier dans la classe: un PS qui n’est scolarisé que depuis 3 semaines, très perturbé et agité, petit tourbillon je l’appelle (vous en avez tous eu un j’imagine…), arrive et commence à “déranger” une MS occupée avec la deuxième boîte de couleurs (qu’elle maîtrise parfaitement d’ailleurs…).

Elle vient se plaindre et je lui dis : “Peut-être qu’il a envie de jouer avec toi ? Est-ce que tu serais d’accord pour le faire jouer?”. D’habitude, elle n’aime pas qu’on la dérange, les relations avec les autres sont difficiles et elle travaille toujours seule alors c’est un peu un pari perdu d’avance!

Pourtant elle me regarde avec de grands yeux qui disent: “C’est vrai, je peux le faire jouer?”.
Petit tourbillon est consulté et il est fou de joie.

Pendant toute la matinée, petit tourbillon a écouté et regardé, émerveillé, tout ce que la MS lui a présenté. Il n’a pas jeté le matériel partout (comme souvent) ou tourbillonné dans la classe… Il a appris sous le regard bienveillant et exigeant de sa petite camarade de 4 ans, ce que je n’aurais jamais obtenu en tant qu’enseignante !


#8

Les plus grandes victoires sont pour les 2 enfants “autrement capables” (formule formidable que j’ai entendu pour désigner les enfants porteurs de handicap !) que j’ai dans ma classe et les immenses progrès qu’ils font cette année ! Autonomie, langage, numération… L’un des 2 ne disait pas un mot intelligible jusqu’à Noël (c’est un GS) et fait maintenant des phrases. La joie de tous quand il a prononcé ses premiers mots, c’était quelque chose !!
Et puis leurs yeux qui brillent, plein d’étoiles quand mes élèves déchiffrent leurs premiers mots, écrivent des petits messages à leurs copains, parents ou… maîtresse ! Voilà une petite photo prise ce matin:

Tellement craquant et… motivant !!! :blush::wink:


#9

@ClaireLib Merci Claire !!! :heart_eyes:


#10

J’ai envie de partager avec vous, et de vous inviter à en faire autant, ce qui commence parfois comme une grande difficulté avec les enfants, et qui finalement nous apporte nos plus grandes joies… parce que les difficultés pour prendre soin à seulement 2 adultes d’un gros groupe de jeunes enfants sont bien réelles, et trop souvent minimisées, et parce qu’en admettant qu’elles nous posent problème nous sommes en chemin pour trouver des solutions, des idées, des façons de faire ou d’être qui peuvent marcher… et c’est alors que se produisent au quotidien les petits miracles qui nous font tenir, les petits et les grands bonheurs qui nous touchent et nous encouragent à continuer, malgré nos erreurs et nos difficultés, à continuer à y croire et à travailler pour faire toujours mieux…
Voici la première anecdote qui me vient, elle s’est produite il y a une ou deux semaines dans ma classe de 29 PS/MS… l’un de mes MS faisait le foufou dans les porte-manteaux en rentrant de récré, quand nous l’attendions au coin regroupement… je me suis énervée, je l’ai sermonné trop durement à mon avis, en lui reprochant de ne pas montrer le bon exemple aux petits… (je me rends compte que je sais bien mieux garder patience avec les petits qu’avec les moyens, qui sont mes “grands” et dont j’attends peut-être un peu trop en général) Quand je me suis tue, le pauvre était tout penaud, et les autres étaient cois… et je commençais à me dire que j’étais vraiment nulle !
C’est alors que, dans le silence gêné, l’un des petits lance doucement mais clairement : "Isabelle ! Je t’aime !"
Je l’ai fait répéter tellement j’ai été surprise… Il a répété et j’ai senti mon énervement et ma culpabilité fondre d’un coup…Ce tout petit homme avait ressenti qu’à ce moment là, j’avais besoin de quelque-chose pour me sentir mieux, et il m’a donné ce qu’il a de plus beau : de l’amour ! Quelle belle, émouvante et efficace leçon !
Je suis sûre que vous avez toutes des tas de beaux moments comme ça à raconter… à vous !


#11

Merci pour la création de ce sujet qui promet de belles anecdotes, aussi instructives qu’émouvantes…
Ton histoire est si douce à entendre, j’adore ces moments où les enfants, grâce à une petite phrase spontanée, viennent sauver une situation dans laquelle on se sentait en difficulté !

J’ai cherché un moment avant d’en trouver une qui puisse poursuivre ce magnifique début…

Une fin d’après-midi de printemps qui ressemble à l’hiver, un atelier à la garderie avec des 3-6 ans, excités parce qu’ils n’avaient pas pu sortir de la journée (cour de l’école interdite par mauvaise temps…hum). Rien ne fonctionne comme d’habitude, je sens que je suis épuisée, que ce temps maussade alors qu’on est en mai me mine, je suis en colère contre cette école qui ne laisse pas sortir les enfants. Je propose de faire un cercle, impossible de se centrer, alors j’attends, incapable de dire et faire quoique ce soit, me dis qu’après tout les laisser courir dans la salle, c’est ce dont ils ont besoin. Et là, un petit bonhomme de 5 ans, un des seuls qui était resté absolument calme et attentif me demande : “pourquoi tu es triste ?” Surprise, je lui réponds alors spontanément " parce que j’aimerais qu’il y ait du soleil !!!" et lui me répond : " ben on a qu’à faire le massage du soleil dans le dos tous ensemble, je vais le dire aux autres !". Et voilà comment s’est terminé, grâce à lui, notre atelier…les enfants se sont dessinés des soleils dans le dos pendant plusieurs minutes, silencieux, concentrés…Quant à moi, je suis repartie avec un beau morceau de soleil au fond du cœur !


#12

Quels jolis moments!!

Moins émouvant mais encourageant:
Mes TPS s’éclataient au bac à riz en attendant les parents. L’un deux enfreint la consigne “il ne faut pas mettre de riz par terre”…avec beaucoup de jubilation. Je n’ai pas le coeur de le sermonner, il a l’air tellement content. Je me contente de lui rappeler la consigne. Sa mamie entre à ce moment, elle comprend la situation, s’apprête à faire la leçon à son petit-fils mais s’interrompt en le voyant: il s’est précipité joyeusement sur la balayette et la pelle, de l’autre côté de la classe et entreprend maladroitement de ramasser…Mamie en est restée bouche bée!! Premiers pas vers l’autonomie!!!


#13

Et voici un très vieux souvenir, puisqu’il a plus de 30 ans… Je débutais et n’avais aucune formation, j’avais été recrutée sur liste complémentaire, nommée à 19 ans dans une école qui est aujourd’hui en REP (mais ça n’existait pas encore) au CE1…
au mois de décembre j’ai accepté d’échanger ma classe avec le collègue des CM2 qui n’avait pas envie de partir en classe de neige (3 semaines !). Je suis donc partie à sa place… Tout se passait plutôt bien jusqu’au jour où je leur ai proposé d’inventer une danse pour le petit spectacle de la dernière veillée, et où j’ai fait l’erreur de leur demander de choisir entre 3 musiques…
Ils n’arrivaient pas à se mettre d’accord, et j’ai proposé un vote… mais si ceux qui avaient “gagné” étaient contents (même un peu trop), ceux qui avaient “perdu” étaient très déçus et plusieurs ont du coup refusé de danser… Je ne savais plus quoi faire, j’ai essayé de leur parler mais je me suis heurtée à des murs et je me suis sentie complètement dépassée… J’ai compris que j’avais fait une grave erreur en leur proposant de voter car cela les avait montés les uns contre les autres mais je ne voyais pas comment rattraper la situation…
et j’ai senti les larmes me monter aux yeux ! la honte totale ! je n’ai rien trouvé d’autre à faire que d’aller précipitamment me cacher dans la pièce à côté…
Très vite une des filles me rejoint et me demande si je vais bien, je ne sais plus du tout ce que je lui ai répondu mais je crois que je me suis mise à pleurer pour de bon… elle repart et là, je les entends se parler de moins en moins fort, jusqu’à chuchoter… je n’osais plus revenir vers eux… puis j’entends une des 3 musiques commencer… je me prends par la main pour y retourner, et je les vois, toutes et tous, en cercle en train de proposer des déplacements et des figures, puis de les faire tous ensemble…
Je n’ai rien eu à dire pendant toute la séance, ils ont inventé une danse super… j’ai fait de gros efforts pour sécher mes larmes d’émotion cette fois, et je les ai félicités de grand coeur ! Eux les grands les caïds de l’école, se sont spontanément excusés, ce qui n’était vraiment pas nécessaire je trouvais mais m’a beaucoup touchée, et ce jour là ils m’ont fait un cadeau que 30 ans plus tard je n’ai toujours pas oublié…


#14

ah mais qu’est’ce que c’est que cette rubrique… trois messages que je lis, trois fois les larmes qui montent… ca suffit😊!!! Merci à toutes!


#15

@isa1 C’est très beau Isabelle ! :heart:


#16

Aujourd’hui, j’ai sorti mon cahier dans lequel je fais des modèles de frises géométriques pour le montrer à mes élèves. Au moment de passer en autonomie: plus de cahier! Des CE2 l’avaient caché pour le garder pour eux tout seuls! Nous avons discuté de leur attitude pour trouver une solution. Finalement, ils vont rapporter mon cahier de frises à la maison à tour de rôle!
Autre victoire, la maman d’un CP qui a de très gros troubles de l’attention associés à de l’hyperactivité m’a dit qu’il lit un peu tous les soirs, ce qui représente un énorme effort pour lui: il prépare une lecture offerte à la classe :heart:


#17

Très bonne idée ce sujet, merci pour vos messages !
Deux beaux moments cette semaine:
Mathis (GS) qui écrit pour la première fois son prénom seul et les élèves qui se trouvent là arrêtent ce qu’ils font et dansent autour de lui en chantant “Bravo Mathis ! “
Laurence ( ATSEM ) qui était paniquée par les activités d’eau et qui fuyait la classe en début d’année…revient de week-end et me dit :” je suis allée sur le site (celui-ci) j’ai regardé des vidéos et je vais pouvoir présenter de nouvelles activités aux élèves.” Alors là ça m’a fait chaud au coeur ! Que l’élan vienne non plus juste de moi mais d’elle…c’est un peu ce dont je n’osais plus rêver. Plus tard elle me dit " je me suis aussi mise à la méditation pour enfants" et encore plus tard “Pour ma formation continue j’ai choisi un stage sur la psychologie de l’enfant et la résolution des conflits.” Bref je suis émue ça semble un vrai élan, profond. @Anna je crois que tu as crée une vocation :blush:


#18

@flocouno Merci Florence ! Tout mon soutien à Laurence ! :wink:


#19

C’est moi qui te remercie ! Très souvent dans ma tête…heureuse de le (re) faire en vrai ! Promis, lundi je transmets. :slight_smile:


#20

Je reprends ce que j’ai publié dans un autre sujet :
Ma petite victoire a eu lieu en janvier… Dans l’organisation de notre école, les GS des 2 classes sont regroupés de 14h à 14h40 avec ma collègue, pendant que je surveille la sieste des MS (les ATSEM sont alors en pause). De 13h35 à 14h, j’accueille les MS et GS qui reviennent du repas de midi chez eux, et j’envoie les MS à la sieste après passage aux toilettes. De septembre à janvier, les GS demandaient à aller tout de suite dans la classe “des grands” pour retrouver leur copains et faire un temps d’accueil libre avec eux. Depuis janvier, ils me demandent de rester avec moi pour que je les fasse lire, écrire, découvrir de nouveaux phonèmes, en profitant de ce moment où je suis disponible pour eux (les moyens se gèrent seuls pour aller se coucher…). J’ai savouré le moment où pour la première fois ceux qui revenaient de la cantine à 13h35 m’ont demandé : “on est obligé d’aller tout de suite avec les autres grands ? On peut rester dans la classe avec toi pour travailler ?”


#21

Alors moi j’ai un peu de mal en ce moment à voir le positif… mes 30 PS/MS (et un 31ème arrive demain normalement !!) m’épuisent et chaque matinée est une épreuve… Tous les jours je me comporte comme je me promets chaque matin de ne pas le faire : au fur et à mesure que la matinée avance, avec le bruit, les sollicitations, les comportements vraiment dérangeants de mes 2 ou 3 PS très perturbés, l’énergie hyper masculine de l’ensemble de la classe où les filles sont en minorité (10 sur 30), les conflits à gérer etc…le stress monte, monte, et je m’irrite de plus en plus, je réagis ou lieu d’agir sereinement, je parle sèchement, je parle trop fort, je m’emporte pour de bon…
Mon ressenti à chaud chaque jour c’est que je suis débordée, que je n’arrive pas à obtenir une classe calme et studieuse, une ambiance sereine, et des enfants épanouis… et surtout que je n’arrive pas à me comporter moi comme je le voudrais… Je sais dire ce qu’il convient de dire, mais pas toujours sur le ton adéquat, loin de là !
Et tout à l’heure, pendant la sieste des PS (je suis donc seule avec mes 17 MS l’après-midi), je présentais 3 nouveaux sons avec la boîte des petits objets à 3 MS attentifs et ravis, tandis que les autres s’occupaient pas trop bruyamment… Mais tout-à-coup je vois ma petite Y qui attrape en hauteur un bidon de peinture… déjà hier elle avait réussi à se saisir d’un bidon de peinture et elle avait eu l’idée de le remplir d’eau… je lui avais expliqué gentiment que maintenant ce bidon de peinture était inutilisable et que si je l’ai mis en hauteur c’est parce que c’est à un adulte de remplir les petits pots à disposition… qu’elle ne doit pas se mettre en danger pour aller chercher ce qui est en hauteur et qu’il suffit de me prévenir pour que je recharge si besoin etc… Je lui ai redit à peu près la même chose, mais en criant… j’étais furieuse de devoir interrompre brusquement ma présentation, et surtout qu’elle ait décidé de ne tenir aucun compte de ce qui s’était passé la veille… oubliant qu’elle n’a que 4 ans et demi… quand je me suis calmée elle était toute penaude, et j’ai soupiré et dit un truc comme “et bien sûr moi, il a encore fallu que je me mette en colère…” Je lui ai ouvert mes bras où elle est venue se lover, et une autre petite m’a regardée bien en face et m’a dit en souriant gentiment : "Ben oui ça arrive tu sais !"
Et en réfléchissant, malgré le stress, le bruit, les énervements etc…, je vois aussi tous les jours des tas de petites choses vraiment positives… des enfants qui s’entraident, qui réagissent avec bienveillance et beaucoup de maîtrise quand l’un de mes PS perturbés les frappe ou les embête, des gestes d’empathie venant même de ces enfants là, des connaissances qui s’installent dans la facilité et la joie… Oui ça marche, oui nous sommes sur la bonne voie…
Apprendre à focaliser sur le positif… lâcher prise sur ce qui n’est pas encore satisfaisant… j’essaie…


#22

@isa1,
Ton témoignage est très touchant et illustre une grande victoire, pas une petite: tu as montré à tout un groupe d’enfants, qu’il est possible de réparer comme on peut, un emportement. Que la colère de l’adulte n’est pas dirigé vers l’enfant, mais qu’elle est de son fait à lui. Qu’on peut se faire un calin après s’être énervé.
La prochaine fois qu’en enfant se fâchera avec un copain, ou sa maman, peut-être qu’il se remémorera cet épisode et qu’il ouvrira ses bras lui aussi…
On a rarement le courage de faire ce que tu as fait, de reconnaitre haut et fort “qu’on n’aurait pas du” ? Quel exemple pour tes élèves, bravo :star2:!