Petites victoires petits bonheurs au quotidien


#181

Le début de la matinée de mercredi fut désastreux.
Bruit, agitation, disputes. Impossible de me poser avec un enfant ; j’ai dû aller de l’un à l’autre pour faire baisser le volume sonore, poser, empêcher de perturber les rares enfants en ateliers… Ma mauvaise humeur montait, de plus en plus visible et audible. Je sentais la situation m’échapper à la même vitesse que ma bouteille de patience se vidait.
Un GS en pleine période de production d’écrits (création de billets d’ordres) me tend une bande de papier écrite de sa main. Je lis : "Sors en récréation et joue."
Avec majuscule, point final, lettres muettes soulignées et “tion” et “ou” en rouge.
La lucidité en bonus.


#182

Wouah ! J’adore ce type d’anecdote ! Quand l’élève dépasse le maître…
Je suis sûre que ça t’a fait redescendre illico ! :wink:


#183

Redescendre et relativiser…:smiley:


#184

Ou comment illuminer une journée bien mal démarrée!!:blush:


#185

Dans ma classe hier après-midi:
Un de mes GS qui arrive au bout des 3 ans passés ensemble avec un élan d’apprendre toujours plus fort…mais qui a écumé toutes activités, sait lire, écrire, compter,calculer, etc… a soudain une idée lumineuse: faire le cube du binôme avec un masque sur les yeux !
Comment créer du défi avec les activités qui ne le challengent plus !


#186

C’est super tout ce que vous partagez :slight_smile:
moi j’ai créé un petit potager avec mes élèves qui sont en petite section de maternelle que voici

On cultive des carottes et des betteraves et ensuite ils pourront amener le fruit de leur effort chez eux


#187

Lendemain de sa première rentrée dans une classe rurale de PS-MS… Le petit A. (3 ans) joue tranquillement dans la cour de récré avec un tracteur.
L’enseignant :

  • “Whaou, il est très beau ton tracteur!”
  • “C’est pas un tracteur, c’est une ensileuse!”

Ben oui, quoi, soyons précis!! :joy:


#188

Mise en place de classes multiâges ce1/ce2/cm1/cm2 avec fonctionnement en autonomie dans notre école.

Petits bonheurs deuxième jour d’école :

  • A 11h50 nous rangeons pour partir déjeuner. Un élève de cm2 “déjà! On a l’impression d’être entré en classe il y a 5 minutes”.
  • A la sortie une petite fille “Maman c’est vraiment génial l’école”.
  • Lors du bilan de fin de journée, les enfants prennent “le ballon de parole” tour à tour et se remercient entre eux de l’aide apportée, remercient la maîtresse et l’avs pour cette rentrée.
  • Une ambiance de classe vraiment différente et agréable qui nous conforte dans nos choix:grinning:

#189

Que c’est bon de voir ça dans une classe de “grands” ! Merci @elleste

Chez moi, rentrée en douceur avec 3 nouveaux PS (puisque les 5 autres sont déjà venus en TPS). Du coup ils ont été “absorbés” en douceur grâce à leurs petits camarades bienveillants et attentionnés, qui les accompagnent dans cette découverte de la classe. Pourtant il n’y a que 3 GS cette année dans la classe (et 14MS).
Quel plaisir pour moi de juste pouvoir observer tout ce petit monde qui s’active et s’entraide, coopère, s’amuse, apprend, se concentre, partage et discute… et d’accompagner chacun sur son chemin. En cette année 4 je récolte les fruits de la mise en place de ce dispositif et ils sont délicieux !
Merci encore @Celine


#190

Bonsoir.
Déjà avant les vacances, une PS voulait que je lui présente “nettoyer le miroir”. Je n’avais pas eu le temps. alors la semaine dernière. “Je te présente “nettoyer le miroir”” Là, la petite se met à sauter à pieds joints sur place, le sourire jusqu’aux oreilles. en riant aux éclats. La présentation se passe très bien, elle enchaîne les répétitions, recommence l’après-midi après la sieste, puis le lendemain, puis hier… magnifique !!!


#191

J’alimente cette rubrique parce que je pense que nous avons tous besoin de petits bonheurs.

Vendredi, présentation à une petite du poinçonnage et de presser l’éponge. Aujourd’hui, je la vois enchaîner toute la journée, avec en plus nettoyer le miroir. Il y a de l’eau partout mais elle est à fond. Le sourire jusqu’aux oreilles. Pour le poinçonnage, tous les 5 trous, elle vient me montrer toute fière son travail.
Je n’avais réussi à rien lui présenter avant les vacances de Toussaint, même lui lire une histoire était impossible. J’ai lâché et là, c’est l’explosion, c’est trop beau.


#192

Inspection au mois de décembre de nos deux classes (nous fonctionnons avec 3 ou 4 niveaux de la PS au CP et selon les lois naturelles depuis 3 ans) : l’inspecteur a vraiment apprécié ce qu’il a vu, pour lui c’est très cohérent avec les attentes de l’institution, il y a du fond, … Il nous a même proposé de faire venir l’inspectrice générale de la maternelle et Viviane Bouysse (même si elle est à la retraite) … Merci @Celine pour avoir partagé tout ton travail. Tu ne le sais pas mais tu as changé notre vie professionnelle et aussi celle de nos élèves.
Bien sûr on a des moments de doute, et chez nous c’est sûrement plus facile qu’ailleurs vu que notre équipe de 2 est à fond dans le projet. Mais je sens que c’est la bonne direction, ça vaut la peine de bouleverser sa pratique.
On y croyait avant de le mettre en place, on y croit depuis qu’on l’a mis en place (parce qu’on voit les effets chez nos élèves), mais EN PLUS la reconnaissance de l’institution, c’est Byzance !
1000 mercis !


#193

Me revoilà pour entretenir ce sujet qui me tient tellement à coeur !
Année 4 ici dans ma classe de PS/MS/GS et je récolte, je récolte, je récolte !
Malgré le déséquilibre de la classe cette année (3GS/14MS/9PS), ça roule et mon ATSEM et moi-même prenons toujours plus de plaisir, d’autant que nous gagnons en expérience et en recul…
Du coup, le lâcher-prise est plus facile, nous avons des outils d’étayage pour les enfants qui peinent à (re-)contacter leur élan naturel d’apprendre et nous avons de plus en plus confiance en nous et en les enfants…
En ce moment, les GS deviennent des experts de la classe sur lesquels on peut s’appuyer. Ils sont très sérieux et responsable, attentionnés avec les plus jeunes et très posés.
Les moyens qui sont plus fougueux, sont insatiables et commencent à écrire en cursive, travailler avec la numération décimale, encoder et lire des petits secrets. C’est assez magique de voir leur élan d’apprendre façon bulldozer !!!
Quant aux PS, ils ont bien avancé dans la vie pratique et le raffinement des sens et passent beaucoup de temps à observer les plus grands, des étoiles dans les yeux !
Certains ont encore besoin de développer leurs compétences exécutives (même chez les moyens), mais l’autonomie, le bien-être et le calme ambiant, nous permettent d’accompagner plus particulièrement ces enfants-là (3 ou 4 sur 26 je dirais).
Voilà un bilan (encore) extraordinaire que je n’aurais même pas imaginé il y a 5 ans ! Et même si on s’habitue (et oui ! On s’habitue même aux choses incroyables !), on essaie de garder ce regard émerveillé sur l’enfant et de se rappeler la chance que nous avons de vivre cette aventure…et d’avoir chaque jour plusieurs petites victoires et petits bonheurs (et parfois de grands/grandes !).
Alors, ne vous découragez pas si vous avez vraiment envie, foncez !


#194

Merci Malika. Je sens qu’on fait équipe pour nourrir ce sujet.

La semaine dernière, une enfant de moyenne section commence à lire les petits secrets.
Jeudi, la collègue qui me décharge pour la direction est en grève. Un service minimum est mis en place. Ma classe se remplit de coloriage et jeux de construction et le personnel fait respecter la consigne de ne pas toucher aux ateliers sur les étagères. En début de matinée, je passe dans la classe pour savoir s’il y a des besoins et je me retrouve face à cette jeune lectrice qui me dit : “Mais moi, j’ai pas envie de colorier, je veux lire.” Le personnel et moi sommes donc d’accord pour qu’elle lise. L’équipe m’a dit qu’elle avait lu presque toute la journée.


#195

Petits bonheurs du moment:

  • un moyen qui peine à se poser, a très peu de contrôle inhibiteur et dérange beaucoup la classe (malgré lui !), exhibe fièrement un mandala entièrement colorié lors du regroupement. Quel fierté dans ses yeux !
  • Plusieurs moyens passent de longs moments à compter et recompter sur la frise numérique et “s’apprennent” les lettres entre eux. L’un d’entre eux me demande chaque demi-journée d’avancer sur la frise. Il en est à 450. Je lui accorde d’avancer de 50 à chaque fois qu’il compte avec moi, sinon on y passerait la journée !!!
  • Beaucoup d’interactions entre les enfants cette année. C’est un peu plus bruyant et cela me demande de réguler le niveau sonore mais c’est tellement riche…

#196

Toujours en période de transition

  • Début janvier, sur la frise numérique, un MS a dépassé les 100.
    A la même période, un élève de GS, bloqué à 59 depuis novembre, franchit la barre.
    “Enfin” se dit-il. Cette semaine, il compte de 10 en 10 jusqu’à 100, et vient de franchir la barre des 160. Du coup, son copain, bloqué à 69, se sent motivé, et le rejoint et arrive à 131. (Au premier doute, je colle la photo)
  • 4 élèves de GS encodent de plus en plus aisément les mots phonétiques de plus en plus complexes. A la rentrée, je leur proposerai “langoustine”
  • En phonologie, de plus en plus de parents d’élèves de MS me disent que leur enfant ne manquent pas une occasion de jouer avec les sons à la maison. “Ca commence comme…, ça comme par un …”

#197

Jeudi, deuxième fois depuis 4 ans qu’un élève arrive au bout de la chaîne de 1000.
Ce MS passe ses journées à compter depuis quelques semaines, aussi, je lui propose de lui présenter la chaîne de 100, voyant son intérêt pour la frise numérique qui ne décroit pas depuis un moment ! Il me demande de compter chaque demi-journée et avance de 50 à chaque fois (c’est le contrat, sinon j’y passe la journée !:rofl:).
Et jusque-là, je n’avais même pas pensé aux chaînes, ayant d’autres chats à fouetter !

Jeudi, il compte la chaîne de 100 et me regarde d’un air de dire: “Et après ? J’ai encore faim!”.
Je lui montre rapido la chaîne de 1000 car d’autres élèves me harcèlent pour que je leur présente une activité :joy:, et je le laisse se débrouiller.
Il ne lève plus la tête, malgré les enfants qui passent au-dessus de la chaîne (voire s’empêtrent les pieds dedans ! Super exercice de contrôle inhibiteur pour les autres…) et toutes les distractions qu’il peut y avoir dans une classe de 26 élèves.
Il va aux toilettes une fois, et reprend avec la même attention et dans la même urgence d’arriver au bout.
Une fois terminé, il lève la tête et sourit, repu !
Je ne m’en lasse pas et trouve toujours cela aussi incroyable !


#198

Comment fait-il pour mémoriser où il en est quand il fait une pause?


#199

Il y a un système de “flèches” que l’enfant met pour indiquer les centaines et les dizaines. Cela lui permet de savoir où il en est. une image trouvée sur le web pour te montrer:
Photo-0504%20(500x375)


#200

Je me posais la question de l’utilité de ce matériel. Je pense que ça plairait à au moins 2 de mes élèves.
Merci