Présentez-vous !


#415

Bonjour à tous,
Il y a quelques mois encore je n’étais ni enseignante ni étudiante dans cette voie, mais aujourd’hui je crois bien que je vais rejoindre vos rangs. En fait, je suis une sorte de “bébé Alvarez” dans le monde de l’éducation. Je m’explique : Il y a un an, j’étais enceinte de mon premier enfant et au milieu de mes recherches sur l’éducation pour me préparer à ce qui m’attendait, je tombe sur des documents, interviews, descriptifs de l’expérience de Gennevilliers. Super intéressée par le concept, je m’apprête à aller à une conférence de Céline Alvarez. Sauf que le jour J… j’ accouche. Je suis donc bien obligée d’acheter le livre “les lois naturelles…” pour en savoir plus. Non seulement j’y trouve ce que je cherchais, soit des pistes et conseils pour m’occuper de ma fille, mais en plus il y avait un cadeau dans cet ouvrage: une vocation.
Le résultat de cette histoire : je viens d’apprendre que j’ai été prise au CRPE en candidat libre.
Je l’ai passé en bilingue, en langue régionale, et à cette heure, je suis juste complètement flippée.
Je ne sais pas encore quelle classe je vais avoir, mais je me demande comment je vais leur apprendre des choses. Manière activités autonomes ou manière traditionnelle pour l’année de stage? J’ai des millions de questions d’ordre pratique (notamment budgétaire) sur votre manière de fonctionner (je pense que je vais ouvrir un sujet, si il n’existe pas déjà).
Voilà, pour ma part j’ai tout à apprendre du métier, le site et le forum aident beaucoup à me rassurer, alors déjà un premier merci !
Et je ne doute pas qu’il y en aura plein d’autres…


#416

Bonsoir,

Jeune mère célibataire et PES, je suis est tombée amoureuse de l’intelligence, de l’esprit vif et de la bienveillance des enfants suite à un premier stage en école maternelle au court de ma licence. La relation d’échange entre mes élèves m’a littéralement transportée et décidée à devenir institutrice.

J’ai la conviction qu’il a un potentiel immense chez l’enfant. Répondre à sa soif c’est définir " l’avenir de l’homme ", lui redonner toute sa valeur.

Les lois naturelles de l’enfant de Céline Alvarez, Heureux d’apprendre à l’école , Pour une enfance heureuse du Dr Gueguen, et L’enfant , L’enfant est l’avenir de l’Homme , L’esprit absorbant de Maria Montessori, sont des livres dans lesquels j’ai reconnu mes idéaux, cette soif de vie, et d’amour.


#417

Bonjour à tous,

Je m’appelle Ludivine et je suis professeur des écoles depuis 11 ans. Ce métier est pour moi une vocation, je ne me suis jamais posé la question : « que vais-je faire plus tard? » je le savais!
J’ai enseigné trois ans en Normandie, puis 6 ans dans les Hauts de Seine, à Courbevoie.

En 2016, j’ai déménagé en Haute Savoie pour suivre mon mari qui a trouvé du travail à Genève.
Ce changement tombait bien, je pouvais prendre du recul sur mon métier car au fil des années, je sentais que ma pratique n’était pas la bonne, ne me convenait pas, j’étais trop exigeante avec les enfants, je stressais à l’idée de ne pas finir le programme, je me mettais énormément de pression.

Au même moment, le livre de Céline Alvarez sort dans les kiosques. Et là ça a été pour moi un électrochoc, une évidence. J’ai enfin trouvé comment enseigner! Je me mets à dévorer chaque page et chaque vidéo bien attentivement, je prends des notes. Ça devient clair dans ma tête, c’est tellement limpide. Je suis prête et je trépigne d’impatience de mettre en pratique tout cela.
Mon fils de 4 ans me sert de cobaye et il adore ça! Si bien que maintenant, il commence à composer des mots et à déchiffrer.

Oui mais voilà, depuis 2 ans ma mutation est refusée! Le 92 refuse de me laisser partir alors que le 74 est déficitaire. C’est une énorme frustration!

Si quelqu’un sur ce forum a des idées pour que j’obtienne ma mutation plus rapidement, n’hésitez pas…

Céline, merci encore pour tout. J’espère pouvoir très vite mettre tout ton travail en pratique.


#421

Bonjour à tous,

je m’appelle Céline et cela doit faire un an maintenant que j’ai découvert le travail de Céline Alvarez. Je suis tombée sur le site alors que mon fils avait un an et tout ce que j’y ai découvert a fait écho aussi bien à la maman qu’à l’enseignante. J’ai passé mon été à lire et relire les articles et à voir et revoir les vidéos du site tellement j’étais enthousiaste et tellement j’avais envie d’en apprendre plus. J’avais déjà le sentiment qu’il fallait que je change ma pratique mais tout cela était trop flou alors merci à Céline Alvarez d’avoir dissipé le brouillard et d’avoir balisé le chemin.

Cette année, j’avais un poste fractionné et je travaillais à temps partiel ce qui m’a permis de me documenter encore davantage et de confirmer mon désir de travailler autrement.

J’ai la joie d’avoir obtenu un poste à titre définitif en élémentaire et je vais pouvoir confronter toutes mes envies, tous mes espoirs et tous mes doutes à la réalité du terrain.
Je serai encore à temps partiel et la collègue qui me complètera est enchantée de travailler différemment. J’aurai grâce à elle un soutien dont j’aurai indéniablement besoin et un autre regard sur mon travail.

J’ai hâte de me lancer et je vous ferai part de mes réussites et de mes erreurs qui me permettront d’avancer encore.

Bel été à tous :sun_with_face: !


#422

Bonjour, je m’appelle Julia, j’ai 36 ans, je suis mariée à Philippe qui est Éducateur Spécialisé et nous avons 2 enfants de 10 et 5 ans et demi.

Depuis 2005 (2005-2007 puis reprise en 2015) je suis Auxiliaire de Vie Scolaire et me forme à devenir Psychopédagogue en pédagogie positive. J’ai travaillé avec des élèves de la maternelle au collège ayant différents types de handicap. Chaque année j’accompagne 2 élèves.

Avant ça j’ai toujours travaillé dans le monde de l’enfance sur différents postes. Pour m’épanouir j’ai besoin d’avoir de bonnes relations avec les enfants, leurs parents et mes collègues. Je dois aussi réfléchir à ce que je fais et m’assurer que mes actions font sens sans nuire à qui que ce soit mais au contraire nous faire avancer dans la bonne direction. J’ai toujours accueilli et concidéré les enfants dans leur globalité et non comme des objets que je vois de 8h30 à 16h30 sans me soucier de leur étape de développement, de leur environnement ou simplement de leur humeur du jour.

Voilà pour moi. Je suis heureuse d’être parmi vous. Le livre de Céline est passionnant et je suis sure d’apprendre de nouvelles choses et de faire de belles rencontres ici.


#423

Bonjour,
Je suis Cécile et commence à la rentrée prochaine dans une nouvelle école en tant que directrice et enseignante de PS. Je serai déchargée 1/4. J’ai été enseignante de maternelle, sous le modèle traditionnel en ateliers groupes. Cette année, je me lance en année 0 avec une petite vingtaine de PS. J’espère convaincre l’Atsem qui travaillera avec moi mais aussi mes collègues afin que je puisse l’an prochain garder des PS qui passeront en MS et démarrer avec de nouveaux PS. Sur 3 ans, j’aurai pris de l’expérience et aurai j’espère les 3 niveaux, voire mes collègues de même!
En pleine ébullition, réflexion, lecture du livre, du site de C. Alvarez et visionnage des vidéos. Bref, la rentrée du grand changement: j’ai hâte!


#424

Bonjour,

Je me suis inscrite sur ce forum parce que ça ne va pas fort pour ma fille à l’école et que je m’interroge sur des alternatives possibles… En outre, l’éducation est un domaine qui m’a toujours intéressée ! J’étais d’ailleurs AVS avant d’avoir mon fils.
Sinon je m’appelle Cécile, j’ai une fille de 4 ans et un fils d’un an, je cherche à reprendre une formation, en l’occurrence d’art-thérapie, ayant pour principales passions la psychologie et les arts :slight_smile:


#425

Bonjour,

Rachel, 38 ans, maman de 2 enfants, lectrice entre autres de Céline, I. Filliozat, C. Gueguen, T. Gordon et J. Nelsen, diplômée en animation sociale et socioculturelle et en sciences de l’éducation, frustrée de mes échecs au CRPE il y a 10 ans, je suis fraîchement heureuse d’avoir obtenu le préaccord me permettant d’effectuer des remplacements - dits “suppléances” - dans le premier degré de l’enseignement privé !

Je me prépare à un éventuel coup de téléphone en réfléchissant à une organisation des apprentissages dans les trois cycles et je suis preneuse de vos précieuses expériences :slight_smile:


#426

Bonjour,

Petite présentation: Laetitia, normande et professeur des écoles depuis 11 ans en Picardie, j’ai depuis 4 ans ma classe de TPS/PS/MS… le bon sens, ma réflexion et la pratique m’avaient déjà amenée depuis mes début vers le libre choix des activités (ateliers de groupe), la bienveillance et la communication non violente, le mélange des âges… puis l’an dernier, j’ai découvert le travail de Céline Alvarez, d’abord sur internet puis grâce à ma belle-soeur qui a eu la chance de profiter d’une conférence de Céline en animation péda et qui s’est lancé l’année dernière, puis par la lecture du livre et le visionnage (et re-visionnage des vidéos)… j’ai décidé de me lancer à la rentrée avec uniquement des ateliers autonomes, le ménage/rangement/réaménagement de la classe, l’achat de matériel pour les activités pratiques (vive les brocantes!), l’achat de matériel Montessori … je n’ai jamais vécu une rentrée aussi calme… bon, il y a encore beaucoup de boulot pour progresser dans l’autonomie et l’auto-discipline mais je me sens bien en classe et les enfants aussi!


#427

Bonjour,
Je suis enseignante depuis 18 ans, sur des postes fractionnés dans le sud de la France. Cette année j’ai, entre autre à mi-temps, une classe de TPS-PS à 26 dont 6 TPS. Notre inspection nous a fait parvenir des liens vers la prise en charge des tous petits et de fil en aiguille, je suis tombée sur des informations indiquant comment mieux aménager l’espace des classes. J’ai donc commencé par là, en dégageant de la place, en chamboulant tout et en aménageant notamment un espace motricité dans la classe et un coin calme.
Après des discussions avec mes collègues, l’une m’a parlée de Céline Alvarez et là, je sais que ma pédagogie va progressivement complètement changer. J’ai commencé à présenter des ateliers autonomes l’après-midi, quand il y a moins d’élèves et à rester dans un modèle plus traditionnel le matin, notamment pour habituer ma collègue et l’atsem à ces changements. Cependant je tiens à ce que les enfants choisissent les activités qu’ils veulent faire, en incitant petit à petit tout le monde à venir dans les différents ateliers.
Après 2 semaines de fonctionnement ainsi, je me rend compte que finalement presque tous les enfants viennent faire les activités avec nous. Que des élèves me demandent à faire les ateliers autonomes et que les autres sont très intéressés par cela. Je suis donc confiante pour la suite, même si avec des petits un jour ça marche, un jour non.
Je pense demander l’année prochaine ma classe en maternelle afin de pratiquer la pédagogie qui me correspond totalement.
Merci à Céline Alvarez de m’avoir ouvert les yeux sur les véritables compétences des enfants.


#428

Bonjour à tous!

Je m’appelle Meri-Neith et je suis maman de quatre enfants, dont deux en primaire (cp et ce2 ), une en moyenne section. je suis arrivée ici une première fois par hasard en cherchant des écoles alternatives mais comme je n’avais pas compris le principe de la carte (je ne m’étais pas trop attardée dessus en même temps) je suis partie. J’ai attéri ici de nouveau mais cette fois pour la carte. Car je cherche des enseignants dans le public qui veulent abandonner l’école classique, les écoles hors contrat étant trop élevé pour nous (même si je comprends tout à fait pourquoi). En effet mes enfants étouffent, enfin surtout les garçons (Je développerais plus dans la catégorie appropriée). La fille a réussi à se conformer ça va lol je rigole! je veux dire qu’en maternelle les activités sont plus agréable :wink:

A bientôt sur le forum !


#429

Je ne suis pas certaine de comprendre votre demande concernant “des enseignants dans le public qui veulent abandonner l’école classique”. Est-ce que vous recherchez des enseignants qui pratiquent les lois naturelles de l’enfant, avec un fonctionnement basé sur l’autonomie, dans des écoles publiques ? Dans le public vous ne pourrez pas inscrire facilement vos enfants dans une école qui pratiquerait une pédagogie particulière si ce n’est pas celle de votre secteur. Et pour obtenir une dérogation, il faut des raisons sérieuses. En plus, les écoles qui pratiquent les lois naturelles dans toutes les classes sont rares, vos enfants pourraient avoir une année un enseignant qui fonctionne en ateliers autonomes et l’année suivante un enseignant avec un fonctionnement classique.
Et vous n’indiquez pas dans quelle région vous êtes.


#430

Bonjour !

Je suis dans la Moselle/bas-rhin. Oui c’est ça vous avez bien compris. Oui j’ai compris que ce sont les enseignants et non les écoles qui proposent les enseignements en question : la carte de Céline Alvarez et les commentaires des professeurs sont très clairs :wink: un motif sérieux ? Alala Maria si vous saviez! On vit dans la tourmente là. Je pensais même à la descolarisation comme solution en attendant vu que l’année vient tout juste de commencer mais vu comment cela se passe je crois qu’il va devoir intégrer une autre école en cours d’année. Pour résumer vite fait il perturbe ses camarades en faisant du bruit. Il aime l’école pourtant. Il est attentif et volontaire pendant un peu plus d’une heure puis après il part en vrille, du coup on le punit. De plus il n’a pas forcément envie de faire le travail quand on lui demande. Je pense alors qu’il n’est pas captivé comme il le faut, qu’il a besoin d’autres choses. Il est mieux a l’extérieur
(En sortie c’est nickel) et en périscolaire ( il fait peinture et les dames ne s’en plaignent pas) c’est pour cela que je suis confortée dans l’idée de l’éducation alternative. Le souci c’est que ce n’est pas dans notre budget. Voilà pourquoi je prends l’option de l’école publique. Et j’en ai une dans mon colimateur: un instituteur qui fait cp/cm2. sinon on a fait l’objet d’une réunion avec l’équipe éducative et on en a une autre de prévu…


#431

Bonjour,
je m’appelle Nancy, je suis institutrice en accueil première maternelle.
Suite à l’accompagnement suivi par Céline Alvarez, haaaaa quel bonheur de l’écouter et voir qq de passionné et passionnant comme ça, je me lance aussi dans ce grand chamboulement.
Apres 4 jours seulement de mise en place de ses ateliers autonomes, je vois DEJA la différence…
hâte de continuer hâte de découvrir toutes les ressources des mes girafes et de mes girafons…


#434

Bonjour à tous !
Je suis Solène, violoncelliste et enseignante agrégée en Belgique, j’habite à Bruxelles.
Je souhaite créer une école à pédagogie active à Bruxelles, et poursuis en ce sens un accompagnement en entrepreunariat social cette année.
En espérant nourrir ici ma démarche…


#435

Bonjour,
je m’appelle Bruno 61 ans, ingénieur de formation. Je vis en Thaïlande depuis longtemps déjà.
Après avoir discuté avec une enseignante, nous avons pris la décision de démarrer une expérience Montessori sur 3 ans. C’est déjà la deuxième année et jamais je n’ai pensé à arrêter. Nous avons démarré avec la petite et la moyenne section. Cette année on a pu garder ceux qui sont passé en primaire.
Pour convaincre les parents (et l’inspection académique aussi) nous avons réalisé une vidéo de 35’
https://www.youtube.com/watch?v=Q08K6yRuHxY&feature=youtu.be .
Si vous avez peu de temps, passer à la 5e minute, une élève enseigne à une autre l’addition. Ca c’est fait tout magique, elle ne n’y avait pas été invitée.
Les gens qui viennent nous rendre visite nous disent toujours : vous avez de la chance, vous avez du matériel… En fait ce qui a été et reste le plus difficile c’est de se changer soi-même. Ne pas être éducateur ou enseignant mais être assistant d’un élève qui s’instruit par lui même et qui a besoin d’aide de temps à autre. Pour ce qui est des enfants, la moitié sont sans papiers et ne parlent pas la langue nationale. Dans les familles, il y a la violence, la tv et la mère qui passe beaucoup de temps sur facebook…Les enfants adorent l’école, ils nous font des câlins au point de nous faire tomber à la renverse. J’ai plus plaisir avec les gamins que j’en avais quand j’étais directeur d’une boite de 35 personnes…


#436

Je suis institutrice maternelle depuis juin 2008. Je n’ai pas de classe mais depuis quelques années, je complète les horaires des personnes qui prennent des cinquième temps,… j’ai du travaille de septembre à juin.
Je suis maman de trois enfants ( Jules 5ans et demi, Agathe 3ans et demi et Capucine 19 mois).
C’est en attendant mon petit garçon que je me suis vraiment posée des questions sur la confiance en soi,la liberté,…
En fait, j’ai détesté ma scolarité, j’étais pas très douée, un vrai garçon manqué en primaire qui ne pensait qu’à la récréation… le secondaire n’a pas été terrible… Et puis les études sont arrivées… J’aurais voulu faire de la géographie, géologie,… Mais bon, les profs avaient BIEN expliqué à mes parents que je n’en serais pas capable… du coup j’ai choisi instit maternelle, des heures de babysitting avec un petit gars au top et de super moments, je me suis dit que les petits (d’âge maternelle) étaient les êtres les plus vrais, les plus honnêtes, ils étaient ceux avec qui j’avais envie de partager ma vie professionnelle!
Le jour où je suis tombée enceinte, je me suis juré que je ferais tout pour que mes enfants aient la force de vivre leur vie, leur rêve, qu’ils puissent se tromper, être heureux,…
Voici comment j’ai commencé à me poser des questions sur la manière d’élever un enfant, l’enseignement, ma pratique,…


#437

Bonjour,
Je suis Maman de 2 petits bouts (presque 4 ans et 22 mois), et je pratique l’école à la maison depuis l’an dernier avec mon petit garçon.
Cela n’a pas été un choix prédéterminé, mais l’éducation nationale du fait que mon petit soit né en janvier voulait le mettre chez les tout petits.
J’ai pensé en regardant ce qu’il faisait, la liste de classe nécessaire aux tout petits que il s’ennuierait car pratiquait déjà plus avec moi.
J’ai donc décidé de tenter l’école à la maison, avec l’appui de ma Maman, ancienne institutrice de maternelle.
J’avoue que j’adore.
Je suis en train de lire le livre de Celine Alvarez. Et j’apprends beaucoup alors merci à vous de l’avoir écrit, et de tout ce partage.
J’espère en apprendre plus sur ce site, afin de pouvoir m’en inspirer pour offrir des conditions meilleures à mes enfants.
A noter que d’instinct, je n’ai pas mis en Montessori, car je portais ce regard que vous décrivez dans le livre et en introduction de ce site ; je trouvais trop figé, trop fermé, bien que d’inspiration fort intéressante.
Merci de m’avoir lue et à bientôt,


#438

Bonjour, je m’appelle Céline, j’ai 35 ans. J’étais professeur des écoles pendant 11 ans.
En 2013, tout a basculé. J’ai découvert tout ce que l’on m’avait caché pendant toutes ces années.
A partir de ce jour-là, je ne me suis plus arrêtée de chercher. J’y ai passé un nombre d’heures incalculable mais quand on aime, on ne compte pas. J’ai commencé par lire les livres DE Maria Montessori et non pas les livre SUR Maria Montessori.
J’ai fait plusieurs petites formations qui m’ont confirmées que j’étais dans la bonne direction, j’ai observé plusieurs classes 3-6 ans. Bref, je ne pouvais plus m’arrêter.
En décembre 2016, après de nombreuses tentatives au sein de l’éducation nationale pour modifier les choses en profondeur, je ne pouvais plus attendre. Mon enthousiasme était parti, ma petite flamme était en train de s’éteindre. Je pourrais même parler de souffrance. Imposer des choses à mes élèves qui allaient contre mes convictions et ne pas pouvoir leur offrir des conditions d’apprentissages dignes de ce nom était devenu trop insupportable.

Alors, je suis partie.J’ai continué d’accompagner des enfants, évidemment, mais plus au sein d’une école. Cela me permet de respecter leur rythmes, de les aider à avoir confiance en eux, de les rendre acteurs de leurs apprentissages, de développer leur autonomie… Toutes ces choses qui me tiennent tant à coeur.

Je propose une alternative à l’école ordinaire, sans m’appeler « école ». Chaque jour, je me dis que j’ai pris la bonne décision.
Je suis partie pour pouvoir accompagner mes 2 filles mais quand elles seront adultes, je compte bien y retourner.

En octobre, j’ai accompagné 4 personnes (prof des écoles et parents qui font l’école à la maison) pour leur apporter des connaissances pour qu’ils puissent faire des choix éclairés. J’ai adoré cette expérience, je vais la renouveler.

Merci Céline Alvarez pour tout ce que vous faites!


#439

Bonjour,

Je m’appelle Marie, maman de deux enfants et PES en congé parental.
J’ai d’abord découvert ton livre Céline, que j’ai dévoré en Juin dernier, puis j’ai été comme happée par les vidéos que vous avez partagées sur internet, ainsi que par les riches échanges de la communauté que vous avez créée.

Votre travail me touche énormément, pour plusieurs raisons :

  • A 5 ans, j’ai appris à lire avec l’aide de ma sœur, âgée d’un an de plus que moi. Je pense à ouvrir un fil de discussion pour vous livrer plus de détails et recueillir des témoignages de personnes ayant appris à lire avant leur entrée en CP (je ne sais pas si ça intéresserait du monde ?).
  • En 2013, j’ai soutenu une thèse en Sciences de l’Alimentation. Ce passage dans la recherche m’a permis de découvrir et d’étudier la Psychologie Cognitive. Je me suis notamment beaucoup intéressée aux Apprentissages Implicites. Ainsi, les bases théoriques sur lesquelles vous appuyez vos recherches ont immédiatement fait sens.
  • Puis je suis devenue maman de deux enfants et j’ai eu la chance de pouvoir rester auprès d’eux pour accompagner leurs premiers pas dans la vie. Grâce à vous, je me suis aperçue que je pouvais faire beaucoup mieux, pour favoriser leur prise d’autonomie, et ils ont l’air d’apprécier :wink:
  • Passionnée d’enseignement, j’ai passé, il y a deux ans, le CRPE. Je suis actuellement en congé parental, qui se terminera en Juillet 2019, et commencerai mon stage à la rentrée de Septembre 2019.

J’espère désormais être en mesure de soutenir avec amour toutes les conquêtes de mes enfants, sans les entraver ; et tous les apprentissages des enfants qui me seront bientôt confiés au sein d’une classe.

@Celine, @Anna et à toute l’équipe : Merci, vraiment merci mille fois pour cela.

Je voudrais terminer en vous citant une phrase que m’a écrite mon père pendant ma thèse :
« T’es cablée pour aller bien plus loin. »

Nous le sommes sans doute tous. En tous cas je vous souhaite d’aller toujours plus loin.

Marie