Présentez-vous !


#149

Bonjour,
Je m’appelle Julie. Je suis professeur documentaliste en collège depuis 2 ans. Un samedi matin, j’avais un gros coup de blues. Des tas de questions m’assaillaient, sur mon travail, l’école en général et nos enfants dans tout ça et quel futur, et tant d’autres ! Ce samedi matin, un amie était là et m’a dit “Tiens, Céline Alvarez fait une conférence cette après-midi, si tu veux je t’amène”. Et bien, c’est tout à fait par hasard que je suis allée à la conférence donnée par Céline Alvarez à Strasbourg et ce fut une véritable révélation pour moi. Enfin quelqu’un pose des mots justes sur ce que je ressens intuitivement, sur la route que je souhaite prendre avec les jeunes sans avoir jamais oser me lancer réellement, sur cette posture d’enseignant qui me semble si naturelle et pourtant tellement décriée. Bref, quel soulagement de ne plus me sentir seule !
Cependant, en attendant, nous évoluons dans ce système. Alors comment faire et quoi faire ? Je suis convaincue qu’être prof doc est une opportunité pour amener les jeunes à développer leur autonomie, le plaisir d’apprendre, un état d’esprit curieux et inventif. Il me manque encore la possibilité de partager, créer ensemble, construire des choses avec des personnes enthousiastes, qu’elles soient parents, enseignants de tous cycles, éducateurs et, et, et…
C’est un cri du cœur que je lance là. Je ne sais pas où je vais, ni comment, ni avec qui, mais j’ai une furieuse envie de prendre la route !
Enfin, en reprenant une phrase que je viens de lire sur ce forum, Merci Céline, d’avoir osé dire non au système !
A bientôt


#150

Bonsoir @Jdoc,

Tu peux aller voir sur le forum rubrique “Collège et +” , beaucoup de collègues du secondaire y échangent déjà.

Et également sur la cartographie pour voir si il y a des collègues dans ton secteur.

Bonne continuation :smile:
Céline


#151

Bonjour à tous,

Je suis maman de 4 enfants âgés de 2, 7, 9 et 11 ans.
J’ai travaillé auprès des enfants de moins de 6 ans durant une dizaine d’année : bénévolement en crèche, puis en tant qu’assistante maternelle professionnelle et investie.
Je suis actuellement en congé parental, et je profite de cette période pour préparer le CRPE.

Devenir enseignante est d’abord l’aboutissement d’un rêve d’enfant, puis une réflexion depuis 2010…
Car devenir enseignante c’est, aussi et surtout, une façon pour moi d’infiltrer le système scolaire pour contribuer à l’accompagnement de tous les élèves vers une réussite scolaire, dans un environnement respectueux, bienveillant, heureux et chargé d’enthousiasme. (Tiens ça me rappelle quelqu’un :smile: )
Je suis convaincue, que le système scolaire public actuel n’est pas adapté à l’épanouissement scolaire de nos enfants ; la bienveillance a encore beaucoup de mal à prendre place, et les méthodes ne correspondent pas aux besoins de nos enfants.
Il est temps que l’école publique crée des conditions d’épanouissement pour l’accueil de tous les enfants. Fin 2014, j’ai découvert Céline Alvarez @Celine , j’avais le sentiment d’avoir une sœur de cœur qui avait déjà mis en place toutes mes espérances. Grâce à elle, de plus en plus d’enseignants développent cette démarche : une pédagogie inspirée de la méthode Montessori, mais surtout, basée sur des « démarches scientifiques, ouvertes et évolutives, respectueuses du fonctionnement et des besoins humains ».
Je souhaite réussir le concours de recrutement de professeur des écoles, car je pourrai apporter moi aussi toute mon énergie à faire de mes futurs élèves des enfants épanouis et heureux.
Heureux d’apprendre, heureux de partager, heureux d’aider, heureux de grandir…
Heureux de venir à l’école tout simplement !
Cet environnement doit être à la portée de tous.

En parallèle notre vie de famille est dynamique (parfois… souvent épuisante)… Nos enfants sont à haut potentiel intellectuel, un enfant pour lequel s’ajoute l’hyperactivité, trouble des yeux et le TDA…
Je me suis battue durant des années car l’école n’était pas adaptée pour lui. Les enseignants ne le comprenaient pas, j’avais le sentiment que l’on ne nous écoutait pas.
Ainsi… aujourd’hui… je suis dans une période de doute…
Car mettre tout en œuvre pour développer une méthode Montessori en tant qu’enseignante du public et laisser mes enfants dans le système actuel, est complètement incohérent… Je n’ai pas les moyens financiers de faire l’IEF, je n’ai pas les moyens de créer une école nouvelle ouverte à tous…

Je ne sais plus… Alors je souhaite mettre en place des ateliers à la maison. Pour ma plus petite c’est assez simple, même si le matériel reste très cher) cela reste réalisable et compréhensible grâce aux multiples livres, vidéos…
Par contre, pour mes plus grands, je ne sais pas comment m’y prendre, quel matériel utiliser, comment aborder les différentes matières…

Mes enfants (CE1, CM1 et 6ème) me demandent tous de quitter le système public, ils me demandent de les inscrire en école Montessori… 1500 € mensuel pour 4 enfants… sans cantine et à 1h de la maison. Je ne peux pas… enfin c’est surtout l’aspect financier qui nous bloque.

Haaa si j’étais riche, je créerai des écoles bienveillantes gratuites pour tous…

Ce n’est pas simple de reprendre mes études au bout de 15 ans… mais je suis une maman pleine d’espoir pour le monde de demain, et déterminée à contribuer à ce que nos enfants évoluent dans la bienveillance pour un monde meilleur.
Je vous souhaite beaucoup de courage dans vos démarches, je vous souhaite beaucoup de motivations, et surtout de grandes et belles réussites !

Merci de m’accueillir ici.
Géraldine


#152

Bonjour Géraldine,

Quel Punch et quel enthousiasme.
Il n’est jamais trop tard pour bien faire.
Vous pouvez travailler avec vos enfants à la maison. Il y a pas mal d’outils via la section collège du forum.
Je comprends et compatis de l’énergie qu’il faut avoir et la patience quand nous avons des enfants spécifiques. Avouez que c’est un bon entrainement pour une future enseignante.
Bon courage dans votre démarche et votre projet.


#153

Bonjour, je suis assistante maternelle et travaille avec des enfants de moins de trois ans. J’ai lu le livre il y a un mois et j’essaie de l’adapter à mes petits. J’arrive déjà bien à faire évoluer leur vocabulaire, j’ ai l’impression de mieux comprendre leurs actions, j’observe, j’analyse et j’agis différemment. J’évite de juger, car même si on ne s’en rend pas toujours compte, on juge continuellement. Je ne leur demande plus de ne pas courir dans la maison mais je leur demande de marcher, on croirait pas mais ça change tout !!
Néanmoins, il faut énormément de patience et même si j’en ai pas mal, c’est parfois difficile de ne pas revenir à des automatismes d’avant. Il m’est très difficile de ne pas leur dire " C’est bien !".
Mais je m’accroche, aux vues des premières victoires, ça vaut le coup.
Quelle remise en question !!!


#154

Merci beaucoup :relaxed:


#155

Bonjour!
Je suis Karen et je suis maman d’une petite fille de 3 ans qui vient d’entrer en petite section. Nous sommes à Madagascar et je veux qu’elle grandisse dans un cadre qui respecte son rythme. Je projette aujourd’hui d’ouvrir un établissement appliquant la pédagogie Montessori.
Je suis vraiment très très contente d’avoir trouvé ce forum et je suis particulièrement reconnaissante à Céline pour toutes ces initiatives.
Bon courage à toutes et à tous pour vos projet et merci de m’accueillir ici! Merci merci merci! :slight_smile:


#156

bonjour Helene35 , je suis aussi dans le 35 souhaites tu toujours “partager” ton expérience?
bonne soirée!


#157

Bonjour je travaille dans une classe monolingue à triple niveaux en plein centre ville de Strasbourg depuis deux ans maintenant. Avant cela j’enseignais la partie française des classes bilingues (franco-allemandes) en maternelle aussi pendant huit ans.
Cela fait quatre ans que j’ai revu ma posture d’enseignante, l’agencement de l’espace classe et surtout le mise en place et œuvre d’ateliers autonomes favorisant la manipulation, l’exploration, la découverte et les apprentissages.
Que dire ! Sinon que les enfants sont heureux, disponibles, ouverts aux autres, accueillants. Ils le sont d’autant plus que le paysage socio culturel de notre classe est très diversifié : deux enfants handicapés, deux enfants précoces, des enfants primo arrivants de Roumanie, Géorgie, Syrie, Turquie… Mais nous sommes un groupe de personnes heureuses d’être là et de partager nos savoir et nos savoir être.
Voilà c’est tout ! Merci.


#159

Bonjour,
Soizic, j’ai une classe simple niveau cette année, 24 CP, et suis la seule adulte. Il m’arrive d’avoir 2 niveaux GS/CP certaines années, mais ce n’ai pas encore dans les objectifs de répartition du groupe scolaire dans lequel je suis (10 classes sur 3 sites). J’ai commencer les ateliers Montessori en 2013-2014, en CP/CE1, depuis tous les ans j’avais une AVS dans ma classe, ce qui avait grandement facilité la mise en autonomie. Pas d’AVS cette année, je dois mettre en route les ateliers pour les 24 élèves qui n’ont pas suivi de cursus Montessori. Cependant, depuis 2014, la démarche a essaimé dans le regroupement, et il y a des ateliers de type Montessori dans les classes de maternelle maintenant.
Personne ne s’est encore lancé dans le 100% Montessori.
J’ai vu les résultats les années précédentes, mais là où je trébuche le plus, c’est sur l’ambiance de classe :frowning: Ma classe est très bruyante. Les collègues qui me remplacent (je suis parfois déchargée en tant que directrice) le relèvent souvent, et je le constate de toute façon moi même. C’est réellement fatiguant pour moi et évidemment pour les enfants. Et je n’arrive pas à faire des présentations d’ateliers satisfaisantes. C’est vraiment compliqué cette année. Heureusement que j’ai expérimenté les 2 dernières années et que j’ai vu les résultats vraiment enthousiasmants, mais j’avoue que par exemple cette année je n’ai pas encore réussi à faire une présentation des perles correctement et les enfants (6 ans) ne maîtrisent pas les nombres <20. Ce n’est pas très montessorien :frowning: je manque de confiance dans ma pratique cette année je l’avoue. Est-ce possible un seul adulte avec 24 CP qui n’ont pas rencontré le système Montessori avant d’arriver en CP.
Ce qui me peine le plus, c’est l’ambiance bruyante de ma classe, je me sens découragée.


#160

Bonjour,
Christelle, maman de deux enfants âgés de 7 ans et 5 mois. J’ai vu une vidéo youtube sur le travail de Céline il y a 2 mois et pour l’instant je n’en suis qu’au début de son livre. La psychomotricienne de mon grand m’a aussi conseillé cette lecture qu’elle recommande aux enseignants et parents. Je ne suis pas enseignante, ma mère l’était en maternelle, mais je suis juste une maman qui cherche à aider son enfant du mieux qu’elle peut.
Le système scolaire actuel n’est pas du tout adapté à mon fils. Depuis la GS, il y a eu des ratés à tous les niveaux, désolée mais j’incrimine le système ET les enseignants “fermés” qu’il a eu. GS + CP + début CE1 complètement à côté de la plaque. Lorsque je discutais avec les maîtresses de mes inquiétudes, on incriminait mon fils, qui rêve, qui n’est pas concentré, qui n’écoute pas, qui a des problèmes, il bouge beaucoup, il se renferme sur lui même etc etc. Il n’a aucun problème psychologique, il est tout à fait normal, je ne vous dis pas le stress de cette période “faut aller consulter un psy”, chose inutile, juste utile pour apprendre que tout est normal pfff !! En moins de 6 mois avec l’orthophoniste, il a réglé TOUS ses problèmes de prononciation, et a développé un langage qui en a étonné plus d’un, surtout ceux qui le connaissent et qui ont vu “avant” et “après”.
Depuis Août, je reprend tout à zéro avec lui, lecture, calcul, écriture avec l’aide de la psychomotricienne. Normalement on ne consulte pas avant le ce2. Je n’ai pas attendu, j’ai suivi mon instinct de maman qui tirait la sonnette d’alarme. Si je ne fais rien, il deviendra un cancre et sera perçu comme tel, d’ailleurs il se dévalorise tout seul et se sens nul. Je l’ai changé d’école, donc nouvel enseignant, qui a une “tatie” qui l’accompagne en CE1, il a une façon différente de travailler (en groupes). Ce n’est pas le système de Céline, mais au moins mon fils n’est pas assis tout seul à sa table à attendre la fin de la journée tout en faisant des bêtises avec son matériel parce qu’il s’ennuie.
Dans ma ville ça sera difficile à mettre une classe “montessori” en place. L’école montessori existe déjà, et coûte trop cher, à raison de 500€ par mois.
Du coup, je cherche des solutions, sans le sortir du système scolaire, pour l’aider à travailler à la maison de façon différente, et profiter des vacances scolaires pour le faire également.
Son CE1 sera très difficile, on travaille beaucoup ensemble, je lui ai fait la promesse de ne pas le lâcher et de ne pas baisser les bras. Je ne reprend le travail que dans 10 mois, je nous donne ce délai pour tout changer. Je lis dès que je peux le livre, j’ai hâte de le terminer pour commencer à mettre en place des “ateliers” à la maison, eh oui pas d’autres solutions. Mais au moins il sera libre de bouger dans le jardin, la cuisine etc. de participer aux activités de la maison. Je l’encourage et je l’accompagne autant que je peux.


#161

Bonjour! Moi, c’est Véronique. Je suis kinésithérapeute en neuropédiatrie, en Belgique, domaine dans lequel je suis bien évidemment confrontée à l’apprentissage d’enfants en situation de handicap, retards divers…
Je suis aussi la maman de Chloé, 6 ans et Théodore, 2 ans et demi.
Théodore est porteur d’une surdité moyenne et est appareillé. Je suis en pleine réflexion par rapport à la scolarité pour lui.
Je m’intéresse depuis des années à la façon dont fonctionne l’apprentissage chez l’enfant et j’avoue que la lecture du livre de Céline a été pour moi un pur bonheur. J’ai l’impression d’avoir toujours “ressenti” ce qu’il y est écrit, mais sans jamais pouvoir aller plus loin.
Je suis tellement certaine que toute cette approche serait extrêmement bénéfique à tous les enfants, et je pense tout d’abord à mon petit Théodore évidemment, pour qui je veux un apprentissage le plus extraordinaire possible!


#162

Bonjour,
Julie, maman de 3 enfants ( 9,7 et 2 ans), libraire en reconversion professionnelle… je prépare le CRPE pour la session 2017.
Depuis plusieurs années je m’intéresse à la communication bienveillante, j’ai lu quelques ouvrages de Maria Montessori, j’ai dévoré “Libres enfants de Summerhill” de Neill, j’ai apprécié le rapport à la nature et au cycle des saisons de la pédagogie Steiner-Waldorf, j’ai lu des livres de John Holt, Fillozat, Catherine Gueguen, Faber& Mazlish, et de fil en aiguille j’ai atterri sur le blog de l’expérience de Gennevilliers…
Et je suis très heureuse de pouvoir lire ici, et peut-être y participerais-je un jour, toutes vos expériences, vos interrogations et vos réussites.


#163

Bienvenue à toi @Leloupetlabelette :slight_smile:

Un fil “Dossier professionnel CRPE 2017” a été créé par des futurs maîtres et maîtresses.

N’hésite pas à aller le consulter et exposer tes questions, doutes, hésitations…

Bonne continuation
Céline


#164

Informer les parents c’est la clé.les enseignants ont besoin de cette confiance pour avancer. Plus ils seront compris par les parents plus ils se lanceront avec enthousiasme. L’éducation nationale,elle, sera bien obligée de suivre le mouvement si parents et enseignants se tiennent la main😀
Bravo


#165

Bonjour,
je suis pour ma part peut être illégitime ici car je ne suis pas enseignante mais psychologue. Je travaille toutefois en CMP enfant et ce qui se passe à l’école et bien évidemment très important pour les enfants, donc pour moi.
J’aimerais donc participer, depuis ma place, à ce processus créatif proposé par Céline!
Merci pour votre accueil et merci Céline pour votre travail, tellement inspirant!


#166

Vous n’êtes absolument pas illégitime, au contraire ! Votre point de vue enrichira à coup sûr nos débats. Bienvenue sur le forum :blossom: .


#167

Bonjour,

Je m’appelle Roly et j’ai découver pour la première fois Le programme de Celine lors d’un reportage sur France 2 il y a quelques mois. J’ai trouvé cette méthode très intéressante sans pour autant vouloir en faire une vocation ou mon métier dans un premier temps.
Je suis rentré aux Congo Brazzaville en Février 2016 avec ma femme et mons fils de 25 Mois maintenant. Il était inscrit dans une creche intéressante l’année dernière et , a notre retour de vacance en Septembre 2016 j’ai voulu faire sa réinscription mais celle-ci avait fermé … Imaginez mon désarois face à cet établissement fermé , sans aucune explication ! J’ai donc essayé de me renseigner et je suis finalement arrivé à comprendre que c’était un problème de Gestion…
j’ai donc cherché une creche pouvant convenir à mon fils mais également à mes attentes en tant que père, mais je n’ai rien trouvé d’intéressant et j’ai du en choisir une pas trop mal par défaut . Mais j’ai appris que le terrain qui habritais l’ancienne creche avait un prix de location intéressant… Je me suis dit alors que le meilleur moyen pour que mon fils est la meilleure creche possible est d’en créer une moi même … Donc je me suis lancé. Vue le manque de creche de qualité et les prix du marché j’ai compris qu’il serait Simple de faire la différence.
J’ai repensé alors au programme de Celine et me suis dit qu’il serait intéressant ici, de developper ce type de pédagogie afin de préparer les générations futurs a de meilleurs raisonnements.
Je souhaites lancer les travaux au premier trimestre 2017 et ouvrir 2 salles de classes de ps.
Donc je suis ici pour échanger , apprendre , comprendre et trouver conseils afin de mener au mieux mon projet.

Merci d’avance et au plaisir d’échanger avec vous.


#168

Bonjour,
Je m’appelle Carole, enseignante en maternelle pour la troisième année et en élémentaire avant cela. Je suis maman de deux garçons qui m’inspirent au quotidien et qui sont en école maternelle.
Je n’ai pas encore mis en place les idées de Céline, mais elles m’ont tout de suite parlé: ce qu’elle disait faisait sens pour moi, car j’ai toujours senti que quelque chose n’allait pas avec le système traditionnel; qu’il n’était pas adapté aux enfants d’aujourd’hui.
Son approche de la lecture m’a particulièrement enthousiasmée : simple et efficace. Elle fait écho à l’impression que j’avais qu’on s’éparpillait en compétences dans la façon d’enseigner la lecture, qu’on brouillait les pistes.
Pour l’instant, je lis et j’écoute Céline, je vous lis aussi avec intérêt, parfois avec appréhension quand vous racontez vos difficulté de mise en place. Je pense mettre en place au fur et à mesure de mon ressenti des activités pratiques, repenser éventuellement mon espace plastique, et commencer les exercices de contrôles inhibiteurs!
Merci à tous pour vos partages d’expérience et de fichiers qui témoignent d’un travail formidable et inspirant!


#169

Bonjour @Rolekss et bienvenue !:slight_smile:

Bravo pour votre initiative de développer une crèche respectant les lois naturelles de l’enfant.

N’hésitez pas à échanger avec des personnes ayant des projets similaires en consultant la catégorie “Moins de 3 ans” :

Bonne continuation et tenez-nous au courant :balloon: