Présentez-vous !


#170

Bonjour,

Je m’appelle Caroline, j’ai trois enfants de 6, 9 et 10 ans. Après une formation initiale d’ingénieur, j’ai continué à me former en parallèle de mon activité de Chef de projet … et de maman ! J’ai tout d’abord suivi une formation sur les Plantes médicinales, puis auprès d’Arno Stern inventeur du Jeu de Peindre. Désireuse d’apporter ma contribution à l’Education Nationale j’ai souhaité être professeur des écoles et j’ai été admise au concours du CRPE en candidat libre en 2013. J’ai été Professeur des écoles : merveilleuse expérience d’une année avec 24 enfants de CE1 et découverte en même temps de “l’anti-liberté” de ce système, c’est pourquoi j’ai à présent quitté l’Education Nationale. Je découvre Céline Alvarez avec émerveillement ! (livré acheté vendredi et dévoré en 24h). Déjà très sensible au sujet de la motricité libre du jeune enfants (E.Pikler), à la pédagogie Montessori et aux travaux de recherches du domaine de la psycho-cognition sur lesquels je me suis énormément documenté pendant que mes enfants grandissaient et lors de mon expérience en tant que professeur des écoles. Même ayant quitté l’EN je suis toujours autant passionnée par l’éducation et les ‘lois naturelles’ de tout être humain. J’anime des groupes de co-developpement et je pense que cette démarche devrait être proposée aux enseignants sur leur temps de travail. Je suis également très intéressée par les propositions qui peuvent être faites pour des jeunes adolescents, période extrêmement sensible comme soulignée par Maria Montessori : une période comparable avec celle du nouveau né (je viens d’ouvrir un sujet de discussion).

Merci Céline pour le formidable parcours que tu as effectué au sein de l’institution, et ce livre condensé de pépites que tu as pris le temps d’écrire pour tous les parents et toutes les personnes qui travaillent auprès des enfants !


#171

belle journée à tous
probablement autiste
l’éducation nationale m’a donné le gout d’être autodidacte
& ce que je suis me pousse à changer le monde


#172

Bonjour Frédéric, @lel

Vous êtes le bienvenu sur ce forum :sparkler:. Merci pour cette belle image !

Faites nous partager vos expériences agréables et désagréables qu’elles puissent nous servir pour évoluer !

Faites nous partager aussi votre énergie et vos idées pour changer le monde ! :globe_with_meridians: On adore :heart:

A bientôt
Céline


#173

Bonjour, je suis la maman de trois enfants de 7 ans, 3 ans et demi et 20 mois. Nous vivons en Belgique et nous faisons une parenthèse IEF cette année. Je m’intéresse à la démarche de Maria Montessori depuis quelques années et c’est vraiment la démarche de Céline et de son équipe qui m’a permis de faire des choses vraiment concrètes pour nos enfants, surtout du point de vue de leur autonomie. Ca m’a fait un bien fou de passer à l’action. Ca nous a fait un bien fou. :slight_smile: Je m’inspire tellement des blogs de parents et de professeurs que je souhaite rendre un peu la pareille par le partage, même si intervenir dans un forum, c’est un peu nouveau pour moi.


#174

Bonjour tout le monde,
Je suis maman d’une petite fille de 14 mois et enseignante en collège (en mathématiques). J’ai vu une vidéo de Céline Alvarez, je trouve son travail remarquable et impressionnant. J’espère pouvoir appliquer la même pédagogie. Mais ce n’est pas chose facile. Je cherche des activités pour mon enfant mais aussi pour mes élèves. Je me pose pleins de questions sur la pédagogie Montessori. Quels sont les meilleurs sites pour avoir un matériel abordable mais de bonne qualité ? Comment appliquer cette philosophie devant nos enfants ? Comment mettre en place un environnement approprié ? Connaissez vous des tutoriels pour faire des meubles à leur taille ?.. Voilà je vous remercie d’avance.
Bonne journée à tous.


#175

Bonjour,
Je suis enseignante en CE1 et je recherche des collègues d’élémentaire qui mettent en place des choses dans leurs classes car je trouve beaucoup de ressources pour la maternelle mais peu pour l’élémentaire! Merci!


#176

Bonsoir @candychan et @ElemCE1,

Bienvenue sur ce forum d’échanges de bonnes idées ou de difficultés !

Vous trouverez peut être votre bonheur dans la partie collège et dans la partie Elémentaire

Bonnes découvertes :star2:

Céline


#177

Je vous remercie. Je regarderais.


#178

Bonjour,

Je suis enseignante en TPS/PS/MS avec 27 élèves.
Cela fait un moment que je parcours ce forum.
J’y puise beaucoup d’idées et de force pour mener ma classe.
Après avoir passé plusieurs mois à me documenter, j’ai sauté le pas et mes élèves travaillent sur des ateliers autonomes tous les matins.
Je me disais que je ne pouvais plus travailler en ateliers imposés. Je brassais trop d’air et trop d’élèves n’y trouvaient pas leur compte.
Je suis pour l’instant ravie d’avoir enfin oser changer et mes élèves ont l’air d’apprécier.

Au plaisir d’échanger avec vous tous.


#179

Bonjour,
Je suis professeur des écoles. Cette année je suis en disponibilité pour suivre mon conjoint dans le département de la gironde. J’aimerai rencontrer des instits qui s’inscrivent dans la démarche des lois naturelles de l’enfant, aller dans leur classe, échanger. Si vous êtes en gironde, n’hésitez pas à me faire signe.
Cordialement,
Bérengère


#180

Bonjour,

Je m’appelle Nadia, j’ai 49 ans. Après une carrière dans les ressources humaines et un burn out je suis en reconversion professionnelle dans le secteur de la petite enfance avec pour objectif de commencer par le CAP petite enfance, car étant au chômage il faut que je travaille assez rapidement et j’envisage peut-être de poursuivre vers le diplôme d’éducateur de jeunes enfants. Ensuite soit je passerai le concours d’ATSEM mais je crains d’être frustrée et déçue par le cadre de l’éducation nationale soit je tenterai le travail en crèche, je n’ai pas encore décidé, je verrai après les périodes de stages.

J’ai découvert au cours de mes recherches sur internet, pour me perfectionner en pédagogie, l’approche de Maria Montessori dont j’ai acheté le livre l’enfant que je n’ai pas encore reçu mais qu’il me tarde de dévorer. De fil en aiguille je suis tombée sur une vidéo de Céline Alvarez qui m’a réjouie dont je vais m’empresser d’acheter le livre et j’attends aussi celui de Alain De Broca Le développement de l’enfant parce que je ne conçois pas qu’on puisse travailler auprès d’enfant sans maîtriser toutes les finesses de leur développement, des besoins qui en découlent et surtout des bons comportements à adopter dès le départ.

Je suis maman de deux filles de 21 et 31 ans que j’ai élevées par instinct dans le respect de leur rythme de vie avec beaucoup de dévouement et d’amour.

J’ai adoré m’occuper d’elles pendant les trois premières années de leur vie et je leur ai consacré presque tout mon temps libre quand j’ai repris une activité professionnelle.
Toujours à leur disposition ; présente quand elles avaient besoin de moi et effacée mais jamais bien loin quand elles le désiraient. Elles n’ont pratiquement jamais pleuré et ont été indépendantes très tôt. C’est moi qui était demandeuse et frustrée tant elles étaient capables de s’occuper sans moi.

Dès la naissance j’étais toujours en contact avec elle, je les avais le plus possible dans les bras, jamais je ne les réveillais, elles dormaient beaucoup, je satisfaisais leur besoin immédiatement, elles n’avaient pas le temps de se rendre compte qu’elles avaient faim que le biberon était déjà dans la bouche. Elles étaient comblées et de fait n’avaient pas besoin de pleurer.

Bien sûr elles n’ont pas eu la télévision, ni de console, ni de téléphone portable avant 17 ans, ni de vêtements à la mode et plein d’autres choses contraires à mes principes éducatifs. C’était très difficile de dire non, surtout à l’adolescence, mais j’ai toujours tenu et la qualité de vie qu’elles avaient en contrepartie faisait que ça ne tournait pas en conflit.

Je suis convaincue depuis toujours que les six premières années de vie sont primordiales. J’ai toujours dis que ce sont les fondations qu’on pose et que si elles sont mauvaises, le résultat ne peut que l’être et je n’ai pas eu besoin des neurosciences ou d’études pour le savoir, c’était une évidence mais je suis ravie quand je lis des spécialistes qui me confortent dans mes positions.

Soit j’ai eu de la chance d’avoir des enfants faciles, soit c’est le résultat de mon éducation qui m’a demandé beaucoup, beaucoup, beaucoup de patience, de temps et d’énergie.

C’est plus facile de coller un enfant devant la télé, de lui dire toujours oui que de devoir être attentionné et disponible en permanence, mettre à sa disposition un environnement riche et épanouissant, de dire non et tenir quand c’est nécessaire.

Tout ça pour dire que oui, il faut changer les méthodes pédagogiques à l’école qui ne sont plus adaptées aux enfants d’aujourd’hui, mais il faut aussi changer les parents et leur faire prendre conscience du rôle qu’ils ont à tenir pour le bien être de leur enfant et pour le leur. S’ils partent mal dès le départ, c’est toute une vie de galère qui les attend eux, leur progéniture, les enseignants et leurs camarades de classe qu’ils empêcheront de travailler alors qu’avec de bonnes fondations, ce n’est que du plaisir pour tous.

C’est bien de vouloir réformer l’école maternelle. C’est évident que la bienveillance ne peut avoir que de bons résultats, mais il faudrait d’abord revoir l’accueil en crèche et encourager les parents à s’occuper un peu plus et un peu mieux de leur enfant de 0 à 6 ans.
Quand j’entends les parents et certains professionnels de l’enfance parler durement à des enfants de moins de 6 ans, je trouve ça choquant, disproportionné et non constructif. Jusqu’à l’adolescence on ne devrait pas parler durement à un enfant, tout peut être dit avec douceur, gentiment mais fermement. Ce qui compte c’est d’être juste, constant et aimant.

Ce n’est pas normal non plus de demander à un enfant de fonctionner à un rythme d’adulte. C’est à l’adulte de se mettre au rythme de l’enfant. N’avez-vous jamais été choqué par un enfant trainé par son parent parce qu’il n’avance pas assez vite sur ses toutes petites jambes ?

Les adultes trop durs avec des enfants en bas âge en font des enfants difficiles et limite méchants alors qu’en faisant preuve de douceur, de bienveillance et d’attention on ne peut que faire des enfants doux, bienveillants et équilibrés c’est pourtant une évidence, on ne devrait pas à avoir à le dire.
L’enfant ne fait que reproduire ce qui l’entoure. Donc si nous l’entourons d’amour et de gentillesse il reproduira ces comportements.

N’avez-vous jamais fait coucou à un enfant que vous croisez dans la rue ou qui se trouve dans une voiture devant ou à côté de la vôtre ? J’adore faire ça. Ils adorent eux aussi ! Après un petit moment d’hésitation ils sourient et font coucou jusqu’à ce qu’ils me perdent de vue. Je suis toujours impressionnée par le plaisir que ça leur procure. Ils sont contents qu’on s’intéresse à eux. C’est ça aussi le secret, s’intéresser à l’enfant, lui montrer qu’il est important, qu’il compte à nos yeux.

L’avenir passe par les enfants et l’attention et la bienveillance dont TOUS les adultes font preuve à leur égard.

Mais malheureusement, trop de parents ne tiennent pas correctement leur rôle et le politiquement correct veut qu’on ne le leur dise pas. Pourquoi toujours déculpabiliser les parents ? Il faut aussi les responsabiliser et ça passe peut-être par un peu de culpabilité.

Il faut arrêter de rendre l’école responsable de tous les maux même si elle est loin d’être parfaite ; les premiers responsables sont les parents. Les enseignants ne font que travailler sur les fondations qu’ils ont posées. Alors que les parents commencent par poser de bonnes fondations et l’école n’aura même pas besoin de changer tant que ça. Il suffira simplement d’avoir des enseignants justes et bienveillants avec TOUS les enfants, ce qui malheureusement n’est pas toujours le cas et malheur aux enfants qui tombent sur de mauvais enseignants. Sans un bon entourage ça doit faire pas mal de dégâts aussi.

Une enfance heureuse et riche en expérience donne de très bons humains.

j’espère que nous aurons des échanges constructifs.

Nadia


#181

Bonjour,
Et bien je suis l’heureux instituteur d’une classe de CE2/CM1/CM2 dans une petite école de campagne (2 classes) dans l’Aube près de Nogent sur Seine. Je suis ici car je recherche le moyen d’inclure vraiment les élèves au cœur de leurs apprentissages et non comme consommateurs (comme devant une télé).
Voilà, j’espère arriver à atteindre mon objectif en recueillant les conseils de collègues dans ce forum.
Merci d’avance à celles et ceux qui m’aideront dans cette quête difficile mais importante.
Fabien.


#182

Bonjour à tous.
Je m’appelle Sylvie et j’habite en Belgique. Je suis maman d’un petit bonhomme de 29 mois et actuellement secrétaire mais avec la ferme intention de reprendre des études pour devenir institutrice primaire dès l’année scolaire prochaine. Depuis que je suis devenue maman je dévore les livres sur l’éducation bienveillante et tout ce qui touche l’enfant. J’ai découvert ce matin même ce forum et espère trouver certaines réponses à mes questions.
Au plaisir de converser avec vous.


#183

Bonjour,

Je m’appelle Hadrien, j’ai travaillé pendant 10 ans en école Montessori au niveau 3-6 ans et au niveau 6-12 ans.
Je fais actuellement la formation de formateur pour ouvrir un centre AMI qui propose l’approche pour les 6-12 ans.


#184

Bonjour @Hadrien et bienvenue !

Dans quelle région proposes-tu cette formation ? Cela pourra intéresser du monde ici ! :blush:

Céline


#185

Le centre de formation que j’essaye de monter sera à Montpellier, et est une branche de l’ISMM. Pour 2017 et 2018 nous devrions proposer des cours académiques (sur l’année) mais nous devrions ouvrir des cours d’été par la suite.


#186

Bonjour,

Je prends le temps d’une petite présentation, à la fois pour intégrer le forum mais aussi pour exprimer toute ma gratitude à @Celine. Merci pour ton audace et ta générosité.

L’année dernière au mois de février, j’ai découvert le blog que j’ai épluché d’une traite. J’ai été profondément bouleversée. Comment savoir que c’est possible et ne pas y aller ?
Comment avoir la preuve que l’on peut conjuguer liberté, amour, sérénité, confiance et apprentissages et continuer à se heurter aux difficultés et aux doutes qui étaient mon quotidien.

Professeur des écoles et formatrice de l’éducation nationale, j’accompagnais avec bonheur des enfants de la TPS à la GS dans une petite école mais avec toujours en fond un questionnement et des doutes: Comment développer les qualités humaines des enfants ? (malgré mes formations sur l’accueil des émotions et la médiation, la CNV…je sentais mon impact limité de ce côté là)
Comment ne pas limiter les enfants dans leurs apprentissages alors que je percevais une soif et une capacité à avancer, un élan que je coupais…
Comment ne pas finir les journées vidée, sans énergie et avec le sentiment que ce n’était pas “juste”.

J’ai eu peur d’y aller, j’ai fait le pas à la rentrée, progressivement, en commençant par les activités pratiques en septembre, l’aire du langage et les activités plastiques en novembre et l’aire des activités sensorielles ainsi que quelques activités mathématiques arrivent en janvier…

Et déjà:
=> Je vois les enfants se poser, se “centrer”, sourire, s’entre-aider et l’ambiance de la classe est sereine et joyeuse.
=> Les apprentissages sont époustouflants et l’élan d’apprendre que chacun recontacte est magnifique et puissant.
=> Les interactions entre les enfants sont beaucoup plus riches et respectueuses qu’avant.
=> Je finis les journée parfois fatiguée mais jamais avec ce sentiment de “vide” que je ressentais et toujours avec des petits moments de joie profonde partagés avec les enfant. Je me sens “remplie”.
=> Mes stagiaires futurs enseignants sont ébahis devant tout ça… (On leur aurait mentis ? :slight_smile: )

Alors merci Céline pour ton inspiration.


#187

Bonjour, alexia maman de 2 garçons de 5 ans et 18 mois. J’ai découvert lors de la naissance de mon 1er une “nouvelle” façon d’éduquer sans cris, sans sanctions, sans chantages… ce fut une révélation! l’éducation positive est pour moi une nécessité. A partir de là, mon regard à changé. J’ai été plus sensible aux menaces des parents, aux fessées, aux veo, aux fameux “caprices”…
Mon grand est rentré à l’école, a connu la chaise du silence, les “c’est pas beau ce dessin”, les smiley pas contents… et j’ai eu de la peine, je me suis révoltée contre l’école, contre les parents et les veo, contre ce manque d’informations… J’ai donc passé mon concours et me voici Maîtresse :slight_smile:
Je suis PES en cm1… et c’est pas évident du tout, c’est même un peu la douche froide. Je n’arrive pas à être la maîtresse que je veux être…j’espère trouver sur ce forum de l’aide pour devenir la maîtresse bienveillante que je veux être.

Alexia


#188

Bonjour @alexia et bienvenue :slight_smile:

L’Intention est le premier pas ; le reste va suivre petit à petit…

Et puis ici on apprend plus vite grâce aux conseils, réponses, outils et ressources des collègues qui partagent volontiers leurs expériences.

À bientôt

Céline


#189

Merci, je vais poster sur le forum pour trouver des solutions. J’élève mes enfants sans cris, punitions, sanctions… alors je souhaite etre pareil avec mes élèves. Mais c’est pas evident car ils n’ont connu que ça j’ai l’impression. Du coup j’ai du mal à avoir une classe qui ecoute…