Applications de type Seesaw, Je valide, Klassroom


#87

Bon je vais me lancer mais je m’interroge toujours quant à la possibilité sur Klassroom d’avoir des dossiers individuels consultables uniquement par le parent concerné…


#88

Attention pour Klassroom, il est gratuit, mais limité dans sa version gratuite : les parents peuvent accéder gratuitement à la version internet (sur les navigateurs type firefox, chrome, etc.), mais doivent payer pour avoir accès à l’application mobile. De plus, la version mobile offre quelques “avantages” (c’est un grand mot) par rapport à la version internet (voir sur leur site).
Enfin, j’ai pas personnellement pas mal de soucis pour y accéder : il semble que je ne puisse voir la classe à laquelle je suis inscrit en tant que parent que depuis un de mes ordinateurs (pas sur le portable ni mon mobile), et qu’avec un seul navigateur. A noter qu’il n’y a pas ces limitations si vous êtes inscrit en tant qu’administrateur ou enseignant.
-> dans tous les cas, je vous conseille de tester en créant une classe fictive, de créer un ou plus comptes parents fictifs, et tester différents cas de figure (se connecter en admin, en parent; essayer avec divers navigateurs et matériels, etc.)

Je ne connais pas SeeSaw par contre.


#89

Bonjour à tous,
Je vais tenter de répondre à vos interrogations au sujet de notre app.
Klassroom est effectivement en français ou en anglais. Nous sommes basés en France à Paris. Précisément à la Station F si vous voulez passer nous faire un coucou !

Concernant les documents :
Klassroom permet d’envoyer des documents à toute la classe ou individuellement à un parent (ou même à plusieurs parents). Il n’y a cependant pas de “dossiers” mais un onglet “documents” pour retrouver rapidement les documents de la classe. Lorsqu’ils sont envoyés individuellement, ils sont dans le tchat.

Concernant la législation :
Contrairement à ce que peuvent dire certains IEN par manque d’information, Klassroom est bien autorisée dans les écoles publiques (à leur décharge, de nombreuses applications ne le sont pas, mais ça n’est pas le cas de Klassroom).

Voici ce qu’impose le Ministère de l’Education Nationale :
1- Contrat d’utilisation en français,
2- Hébergement des données en Europe ou Privacy Shield,
3- Absence de publicité,
4- Pas de réutilisation des données des utilisateurs,
5- Déclaration CNIL.

Klassroom respecte l’intégralité de ces règles. Nous avons d’ailleurs signé une convention d’expérimentation avec l’Education Nationale l’année dernière et travaillé pendant près de 6 mois avec eux pour rendre notre application conforme.

D’après le Ministère, concernant Klassroom, puisque l’application respecte les règles imposées, il n’y a même pas de nécessité pour l’enseignant de demander une « autorisation » puisque cela relève de l’autonomie professionnelle dont vous disposez et que dans le cas de Klassroom votre DASEN n’a pas besoin de faire une déclaration CNIL. Notre déclaration CNIL suffit (puisque ce sont les parents qui s’inscrivent et qui ajoutent leurs enfants dans notre application).

De nombreuses personnes du Numerilab au Ministère peuvent confirmer ces informations à votre IEN. Nous pouvons les mettre en relation si cela est nécessaire.

Concernant le stockage des données :
Nos données sont stockées chez OVH qui est un hébergeur français. Certains serveurs sont au Canada qui est un pays membre de l’AFAPDP, il n’y a donc aucun souci sur l’hébergement de nos données.

Concernant notre modèle économique :
Comme le précise Charles, nous avons 2 manière d’utiliser Klassroom : via l’application mobile ou via le web à l’adresse web.klassroom.fr qui est accessible au format de l’écran depuis un smartphone, une tablette ou un ordinateur.

Pour l’enseignant, l’app mobile ou la version web sont gratuite.
Pour les parents la version web est gratuite et la version app mobile nécessite l’offre premium qui est proposée aux communes, au écoles ou aux coopératives scolaires pour 0,99€/élève/mois. Le cas échéant, les parents qui souhaitent utiliser l’app mobile peuvent souscrire de leur côté à l’offre premium pour 1,99€/mois (sans engagement). Mais il n’y a absolument aucune obligation pour bénéficier du service. Si nous pouvions faire du tout gratuit, nous le ferions.

Ce modèle de revenu nous permet de respecter la règlementation stricte de l’éducation nationale en matière de CGU (Conditions Générales d’Utilisation) notamment l’engagement que nous prenons à ne pas exploiter les données de nos utilisateurs comme c’est systématiquement le cas dans les services 100% gratuits. Nous avons comme la majorité des ENT, une logique de licence avec un “+” magistral : une application infiniment plus conviviale et utile que l’on peut utiliser 100% gratuitement si on le souhaite (et sans qu’elle soit pour autant “dégradée”!).

Ce modèle offre également l’avantage de n’exclure personne. Les parents qui - pour diverses raisons - ne souhaitent pas payer ou qui sont dans une commune qui n’a pas souhaité prendre en charge le coût de Klassroom premium peuvent ainsi utiliser l’intégralité du service via le web sans être désavantagés. La version premium offre un confort supplémentaire et des petites options pratiques comme la sauvegarde de photos ou de vidéos, la possibilité de les conserver et à terme de générer un “yearbook” en fin d’année, etc. Ils pourront y souscrire s’ils le souhaitent et qu’ils en ont les moyens.

Pour finir, si vous voulez essayer en tant que parent pour vous faire une idée de ce que donnent les versions web et app mobile, voici la clé de notre classe test : test.diane

N’hésitez pas à rejoindre notre page Facebook et/ou le groupe Team Klassroom pour échanger avec des utilisateurs de l’application.

Très bon week-end à tous

La Team Klassroom


#90

Bonjour, merci pour cette réponse très complète!
J’ai téléchargé Klassroom pour tester mais l’application se coupe sans arrêt. J’avoue que ça me freine et j’hésite franchement à me lancer… J’aurais aimé quelque chose de fluide mais du coup ce n’est pas le cas.
Avez-vous des retours d’utilisateurs à ce sujet?


#92

Bon, douzième jour de confinement.
J’ai suivi l’idée de @ptitange et j’ai créé une chaîne YouTube le temps de la fermeture des écoles.
J’y poste des vidéos que je crées (des vidéos de présentation de matériel que nous avons dans la classe, pour l’instant le jeu du gobelet, et de lecture d’albums), des vidéos que je trouve sur internet (comme les albums filmés de l’école des loisirs). Mais je double avec des mails dans lesquels je mets des liens pour les vidéos, des liens pour des sites et aussi des pdf. Il y a plusieurs endroits, plusieurs outils pour fabriquer, mettre en ligne et informer. Je trouve ça lourd.
Je voudrais un seul outil pour faire tout ca.
Je me suis donc inscrite sur Klassroom et je crée une classe test depuis aujourd’hui.
Pour le moment, seule ma collegue (et directrice) et moi y avons accès.
Ce matin, j’ai mis des choses qui se trouvent sur ma chaîne YouTube et que j’ai envoyées aux parents par mail.

Les plus :

  • ça permet de garder un lien étroit avec les familles, accrochées (et moi avec) à leurs outils numériques en ces temps de confinement durant lesquels on doit apprendre à réinventer d’autres manières d’être ensemble.
  • c’est simple pour s’inscrire (par contre notre vieil IPad2 ne peut pas accueillir Klassroom, ) sur mon téléphone et mon ordi. C’est simple pour créer sa classe. C’est simple pour créer des publications : vidéos, photos et enregistrement audio testés et c’est très intuitif et rapide. Le rendu visuel de l’ensemble ressemble à un croisement entre Facebook et Twitter.

Les moins :

  • J’ai voulu modifier une publication en ajoutant une photo. C’était possible, mais ça supprimait les autres documents qui étaient liés à la publication (la modification les remplaçait).
  • J’ai aperçu des pouces levés et baissés, ces like /dislike que j’abhorre.
    J’ai appris à les masquer sur Youtube. Nous ne sommes pas dans une arène de cirque où il convient de gracier ou d’exécuter cachés derrière l’anonymat. J’ai également bloqué les commentaires, je n’aime pas ca non plus. S’ils veulent me poser des questions, me dire quelque chose, c’est en privé et sous nos noms, pas derrière des pseudos et des avatars.
    Et je les retrouve sur Klassroom. Je vais voir si ça peut s’enlever.
  • ça me dérange vraiment de passer par l’écran.

Je teste les pdf et je vous dis.
Il faut aussi que je vois ce que les parents peuvent faire également. Quelle forme prend l’interactivité.


École fermée continuité des apprentissages
#93

2 messages ont été intégrés dans un sujet existant : École fermée continuité des apprentissages


#94

Pour nourrir la réflexion.

En ce qui me concerne, je pense de toute façon que je conserverai la chaîne Youtube, parce que je trouve que c’est un bon moyen de construire une culture commune.

Peut être envisager Klassroom comme outil de communication ?


#95

Bonjour à tous,

@zartine, publies tu directement sur Klassroom tes vidéos YouTube ? Ou bien les parents vont sur Klassroom et sur YouTube ?

J’ai voulu publier une vidéo longue et les fichiers sont bloqués à 150 Mo a priori. J’ai aussi créé une classe Klassroom pour tout regrouper au même endroit ; les familles de mes élèves ayant besoin d’une grande simplicité d’utilisation :slightly_smiling_face:


#96

Et bien @CeCeline, tu me permets de clôturer ici le compte rendu de mon expérience Klasroom. Pour cause de vidéo trop longue j’arrête de tester Klasroom et je reste sur YouTube couplé avec les mails pour informer les parents lorsque quelque chose de nouveau est posté.


#97

Merci Mylène, @zartine !