Questions /réponses


#1

Bonjour,

Je suis en année O avec des PS/MS et je me régale même si certains jours sont plus chaotiques que d’autres… En effet, parfois je me pose certaines questions et j’aurais besoin d’avoir une réponse concrète rapidement pour éviter de douter ou tout simplement pour savoir si je m’y prends bien…et rectifier si besoin. Et ce malgré une formation Montessori

Qui serait partant pour alimenter ce sujet en sachant que les questions posées seront variées car issues de cas concrets rencontrés en classe ?

Question 1:

J’ai parfois l’impression que dans le matériel de vie pratique ou de vie sensorielle essentiellement, certaines activités pourraient tout à fait être présentées indépendamment de certaines. Par exemple, faut-il vraiment qu’un enfant fasse l’activité “verser de petites graines” avant de faire celle “ouvrir et fermer des boîtes” ? Certains enfants étant naturellement plus attirés par un matériel qu’un autre. Toutefois, j’ai conscience qu’avant de proposer l’activité “verser de petites graines” l’enfant devra s’entraîner à “Verser de grosses graines”. Je pose cette question car les MS n’ont pas forcément tous besoin de suivre la même progression que les PS à mes yeux sinon il n’y a plus vraiment de respect des rythmes de chacun? Comment gérez vous cela ?

Question 2:

Il est préconisé de laisser les enfants s’entraîner après une présentation. Lors de celle-ci d’autres enfants peuvent observer mais sans intervenir à ce moment là. Lorsque l’enfant réinvestit le matériel présenté et qu’un autre enfant intervient, il me semble que l’échange est bénéfique mais j’ai aussi lu à ce sujet qu’il fallait que ce dernier apprenne à se contrôler s’il voyait que son camarade commettait une erreur ? Que faites -vous ?

Voilà pour mes premières questions qui reviennent souvent quand j’observe mes élèves …
Merci pour vos remarques et conseils .
A bientôt !


#2

Bonjour,
Alors pour ta 1ère question j’ai fait le choix de présenter le matériel de vie pratique ou plus largement de motricité fine dans son ensemble par petit groupe en début d’année sachant que les consignes sont intuitives. Je ne suis pas de progression pour ce domaine. Pour les autres domaines j’essaie le plus possible de suivre la progression. Pour m’aider (et permettre aux enfants de visualiser) j’utilise une frise (idée de Marguerite Morin il me semble ?) avec tous les ateliers en images et les photos des enfants que l’on déplace en dessous au fur et à mesure des présentations. Très rarement je présenterai un atelier sans respecter la progression à un enfant s’il est vraiment demandeur et que je sais qu’il maîtrise les étapes précédentes mais cela reste exceptionnel.
Pour ta 2ème question j’essaie d’apprendre aux enfants à attendre que leur camarade leur demande de l’aide. Parce que pour certains c’est très frustrant qu’on leur souffle la réponse sans leur laisser le temps de chercher. Et c’est souvent en se trompant qu’on apprend. Quelle fierté ensuite de savoir se corriger seul !


#3

Oui, à mon sens, il y a plusieurs groupes d’activités progressives au sein de la vie pratique : les versés sont un groupe en soi; le découpage est progressif (ligne droite, ligne brisée, spirale à ligne droites, lignes courbes,…). Certaines activités a priori différentes peuvent être aussi organisées de manière progressives (en fonction de ce qui est travaillé : concentration, mémoire de travail, certains aspects précis de la motricité,…) A toi de faire ta progression en fonction de ton matériel.
Mais ces “regroupements” peuvent être (je pense) présentés indépendamment (tout en gardant la progression au sein d’un même “regroupement”).
Une manière simple de gérer cela est d’organiser les regroupements par étages sur ton meuble. L’enfant progresse de gauche à droite sur un même étage.

Pour des élèves largement prêts, soit tu présentes en milieu de progression. Exemple : pour les barres rouges, donne rapidement la consigne, si l’élève les ordonne facilement ET te semble prêt (contrôle inhibiteur, mémoire de travail, etc.), tu peux (je pense là aussi) passer outre les activités précédentes à moins qu’il ne te les demande (peut être plus tard) : emboîtements cylindriques, tour rose, escalier marron. Ou alors en présentation accélérée/raccourcie. Bien faire attention quand même qu’il n’y a pas que le résultat final qui compte (ex : ordonner par volume/taille), mais aussi le contrôle inhibiteur, la mémoire de travail, les affinements sensoriels, et pas mal de petits “à côtés” (base 10, imprégnation des différents matériels qui font échos les uns aux autres, …) Mais il ne faut pas non plus freiner les élèves qui sont avides d’apprendre. Après, c’est du cas par cas. A toi d’essayer, de bien observer tes élèves (ça c’est le plus dur ^^) et ajuster en fonction.


#4

Merci à tous les deux pour vos réponses qui m’aident à y voir plus clair !
Ce que vous dites me parle vraiment et je vais suivre vos conseils. Ma petite voix intérieure me guidait dans ce sens là mais j’hésitais à franchir le cap.

-Bien d’accord avec Foufou en ce qui concerne ma seconde question, je vais leur expliquer cela en regroupement dès la reprise de janvier: attendre que le camarade demande de l’aide avant d’intervenir. Tellement logique mais je ne l’avais pas verbaliser aux enfants !!! J’utilise aussi la frise chronologique de Marguerite Morin mais très vite je n’ai pas pu limiter 1 élève à 1 activité dans une aire : en vie pratique, il m’est arrivé de présenter 3 activités à 1 même élève sur un certain laps de temps par ex. Donc il y avait sa photo en 3 exemplaires sur cette frise…mais maintenant que les autres aires ont aussi été davantage investies par d’autres élèves, cela s’équilibre un peu mieux. Ils osent tous me demander de nouvelles présentations dans toutes les aires sans forcément se limiter à la vie pratique comme en début d’année.

-Charles, je vais donc profiter des vacances pour apporter quelques modifications au sein de mes étagères et regrouper les" verser", les découpages, les " visser", coudre etc bien que pour l’instant mon rangement de gauche à droite par ordre de difficulté était correct, il est vrai qu’entre chaque groupes d’activités, une autre différente venait s’y mêler. Ce sera effectivement encore plus lisible pour les enfants .
Je veille bien à ce que certains prérequis soient maîtrisés par un enfant qui me sollicite pour un nouveau matériel même si effectivement il n’a pas forcément besoin d’utiliser un certain matériel pour que je le vérifie.
Et oui, l’observation des enfants permet de mieux les comprendre et les suivre, je trouve cela génial . C’est parfois frustrant de ne pas pouvoir tout voir…

Merci encore pour vos éclaircissements.
Si d’autres personnes veulent poser des questions , n’hésitez pas , cela servira à d’autres aussi !


#5

5 messages ont été intégrés dans un sujet existant : Activités pratiques en Grande section (mais pas que…)


#6

Concernant les progressions :

A toi d’adapter. Mais je les trouve très claires. Et on retrouve cette idée de progressions en parallèle au sein d’une même aire.


#7

Merci Charles pour ces progressions très claires effectivement !


#8

Bonjour je suis actuellement une formation Montessori et je recherche des enseignantes qui ont aussi suivi cette formation afin d’échanger. Je débute avec un groupe classe de 22 élèves niveaux confondus et suis donc en année zéro. J’aménage ma classe au fur et à mesure de ma formation. L’ambiance vie pratique est déjà en place et début janvier je commence l’ambiance vie sensorielle.
Je suis de la région sud Luxembourg en Gaume.


#10

Bonjour @zabou, ce forum n’est pas un forum “Montessori”, c’est donc un peu bizarre de venir chercher ici des personnes suivant une formation Montessori pour échanger avec elles, et de ne s’adresser qu’à elles, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y en a pas :wink:. Mais nous cherchons ici à suivre dans nos classes les grands principes de l’apprentissage des petits êtres humains… ce qui peut rejoindre en partie les enseignements de Maria Montessori, mais pas pour tout, et surtout pas exclusivement. Ici nous nous sentons libres d’adapter, d’inventer, de copier, mais toujours en ayant pour guide “cela va-t-il dans le sens des lois naturelles d’apprentissage?”. Tu es donc la bienvenue sur le forum si tu te retrouves dans ce que je viens d’écrire :blush:.


#11

Bonsoir,
J’ai une nouvelle question, cette fois-ci, cela concerne les pochettes de nomenclatures : dans ma classe, j’ai plusieurs thèmes de pochettes et elles ne comportent pas toutes le même nombre d’images.
Celle sur les pâtisseries par ex, en comporte 9 en tout et celle sur les coquillages en comporte 15.
Une MS a réalisé très vite celle des pâtisseries puis a décidé de faire celle des coquillages et se donne beaucoup de mal pour y parvenir, elle s’accroche sans jamais se décourager mais y revient moins souvent ces derniers temps malgré tout…
Puis-je l’autoriser à ne pas faire toutes les images de la pochette sachant qu’elle en connait déjà plus de la moitié ? En faisant ainsi, je me dis qu’elle s’autorisera à choisir une nouvelle pochette. Limitez- vous chaque pochette à 6 ou 9 images maximum ?

Merci pour vos remarques !

NB: Quand je parle de pochette de nomenclatures, je parle des pochettes où il y a 3 types d’étiquettes : les grandes photos avec le nom écrit dessous, les photos seules et les mots seuls. Les enfants doivent les appareiller. J’ai lu ailleurs que cela pouvait aussi s’intituler les pochettes d’images classifiées. Si quelqu’un pouvait m’éclairer à ce sujet, je serai comblée!