Temps de regroupement


#1

Bonjour :slight_smile: ça y est la rentrée approche ! J’ai du nouveau matériel, j’espère pouvoir faire des présentations individuelles tout en gardant une ambiance de classe sereine ! Je voulais savoir, quand et comment faites-vous des regroupements? Quelles activités y faites vous? En classe entière? en groupe?
merci pour vos éclairages !


Fil de discussion pour ceux qui se lancent à la rentrée 2018 (maternelle)
Réaction des élèves
#2

Bonsoir @adelyne,

Je te conseille la vidéo que tu trouveras ici sur le site dans l’onglet “grands principes en vidéo”, rubrique “accompagnement théorique” , avant dernier chapitre “Comment respecter ces principes en classe” il y a la vidéo “regroupements”…

C’est très complet, beaucoup d’idées et une bonne vision globale de ce qui peut fonctionner.
L’idée générale c’est : des activités COURTES, amusantes mais répétées quotidiennement pour une bonne imprégnation. Moi avant j’avais tendance à m’éterniser au risque d’en perdre certains en route et depuis que je fais “rapide/tous les jours” je vois la différence!
Je procédais en classe entière, en fin de cycle de travail (donc fin de matinée/d’après midi) pour ne pas casser l’élan (quel bonheur de ne plus stresser tout le monde pour faire ranger/regrouper 15 minutes après leur arrivée : c’est souvent le moment le plus serein et le plus constructif)
En gros avant la récréation si il y en avait une, et après aussi, juste avant la sortie.
Bon démarrage à toi !


#3

Merci @marie21 je vais retourner voir cette vidéo ! Oui j’ai eu le sentiment aussi que le regroupement devait être rapide mais les capter ! Du coup je vais réfléchir à ton idée de ne le faire qu’en fin de matinée, avant la récré…mais du coup n’est-ce pas trop long entre (pour nous) 8h50-10h15 de les laisser en activité ? N’y en a t-il pas qui se lassent?..
Mes CPC m’avaient parlé de proposer des jeux de groupes, coloriages à l’accueil et ensuite mes ateliers autonomes…Du coup sans faire de rangement/regroupement (qui sont relativement complexes !), comment passer d’un à l’autre?..


#4

je n’ai pas reçu de conseils de ce genre, :slight_smile:, heureusement !
du coup mon temps d’accueil et mon temps de travail en autonomie (bien que distincts dans mon emploi du temps officiel, pour faire plaisir à Mr l’Inspecteur) représentaient un seul et même temps :

  • dès l’accueil, les élèves qui le souhaitent peuvent réinvestir les ateliers connus (ils y sont même rigoureusement encouragés :wink: ) le coloriage (mandalas et frises) en faisait partie !

  • après un/plusieurs ateliers, ceux qui “se lassent” ou qui fatiguent peuvent librement choisir des activités moins contraignantes (jeux, activités complémentaires), je veillais juste à ce qu’ils ne fassent pas “que ça”. cela demande de sélectionner lesdites activités avec soin.


#5

et oui…ma situation est un peu particulière…étant PFSE, je suis visitée à chaque période de prise de classe 1 fois…Donc à chaque fois j’essaie de “satisfaire” à leurs demandes tout en conciliant mes envies ! Je vais essayer de tout concilier…!


#6

Il est possible que dans un premier temps (qui peut durer des mois, pas d’inquiétude!) les enfants s’agitent au bout d’un moment, peut-être avant 10h15. Du coup tu peux proposer autre chose à ce moment-là : motricité, musique, regroupement, jeu du silence… les propositions ne manquent pas. Et petit à petit, le temps d’atelier augmente avec les capacités de concentration des enfants.


#7

bien sûr, je comprends ! en tâtonnant tu devrais trouver des solutions qui te conviennent et le cas échéant, ne pas avoir trop de problèmes à justifier tes choix pédagogiques : lorsque c’est assumé et réfléchi, les initiatives innovantes sont appréciées normalement :slight_smile:
c’est en tout cas ce que je te souhaite !


#8

merci pour vos réponses…malheureusement je n’ai pas de créneau motricité le matin, donc s’il y a agitation c’est compliqué…ou alors les sortir? mais du coup juste avant la récré…bof :confused: …j’essaie de trouver un moyen de regrouper différemment mes moyens et mes grands, pour que tout le monde ait bien la place sur l’ellipse. Ma CPC nous a dit qu’il fallait que les enfants voient un intérêt au regroupement, mais aussi que le temps d’accueil diffère du temps d’ateliers…(comme par exemple, mettre des jeux de groupes en accueil, si en ateliers ils sont en individuel…)…Mais du coup j’ai un peu de mal avec mes regroupements…Si je lis une histoire, il y en a toujours qui disent ‘on ne voit rien!’…


#9

Bonsoir @marie21 et @papillon

Je me suis permis de créer une nouvelle discussion pour plus de clarté du forum.
J’espère que cela ne vous dérangera pas. Dites moi si le titre choisi vous convient, je modifierai si vous avez une meilleure formulation à proposer :wink:

3 messages ont été envoyés vers un nouveau sujet : Laisser les enfants choisir des jeux libres ?


#10

peut-être pourrais tu réserver une partie de la classe aux “jeux d’accueil” et une autre pour les ateliers…et les enfants passent de l’une à l’autre quand ils se sentent prêts à travailler…le rangement se fait alors au fur et à mesure (les derniers auront un peu plus boulot) et la transition accueil/ateliers est douce.
tu peux alors caler ton regroupement juste avant la récréation, les enfants ont déjà fait une ou plusieurs activités, avec une activités de groupe attrayante tu peux capter l’attention de tous. Tu peux par exemple commencer par de petites comptines (ce qui permet d’attendre les derniers enfants qui rangent), des petits jeux de doigts puis glisser vers des activités qui ciblent des apprentissages scolaires précis (jeux phonologiques courts, jeux mathématiques, dénombrement des enfants, lecture de la date etc…) ou compétences exécutives (notamment le controle inhibiteur)… lire une histoire courte.
Il faut que tu choisisses ce que tu fais pour ton regroupement soit structuré ( une activité d’appel, une activité d’apprentissage spécifique, une lecture, par exemple!) et pas trop long.


#11

Tu peux aussi essayer par moment de lire une histoire sans montrer les images … et hop plus de problème de visualisation :innocent:
… et à l’heure où tout est sur-stimulation, cela fait du bien aussi de laisser son imagination se créer ses propres représentations …


#12

ou au contraire utiliser des marottes pour “jouer l’histoire”…varier les façons de lire les histoires permet de créer de la surprise et de relancer l’intérêt.
Sinon, mais certainement le fais tu déjà, les enfants se détachent du besoin de regarder les images quand on donne de l’attrait au texte en surjouant la lecture, en contrefaisant sa voix suivant les personnages qui parlent, en lisant lentement et en ménageant des silences pour créer des attentes, en ajoutant des mimiques des gestes à la lecture…Tout cela permet à l’enfant de se créer une première image de ce qui se passe et l’illustration que tu montre ensuite perd son urgence à être vue, les enfants tolèrent mieux d’attendre que le livre soit tourné vers eux…


#13

pour l’histoire, j’ai essayé de ne rien montrer pendant la lecture pour une fois fini la page, je montre l’image…pareil, il y en a qui se couchent au sol, d’autre qui se retourne…bref ça n’écoute pas tellement :confused: où vous positionnez-vous dans l’ellipse?? Ils veulent tous être assis à côté de moi, il y en a un qui s’en va à l’autre bout de la classe bouder s’il n’est pas à côté de moi…et je galère à les avoir tous attentifs :frowning: mais qu’est-ce que j’ai fais!!!
Aidez-moi s’il vous plait!!! :frowning:


#14

Respire, respire !!

Si ils ont du mal à rester concentrés le temps d’une lecture, essaye de choisir un livre un peu plus court … ou carrément une histoire enregistrée à écouter les yeux fermés. (tu peux proposer à ceux qui veulent de dessiner ensuite l’histoire)

Pour garder l’attention des enfants, il faut faire plusieurs activités très courtes, qui les motive sans les lasser … c’est difficile de trouver son rythme, c’est normal que tu galères un peu !
Ne désespère pas, cela viendra avec le temps … tu ne peux pas tout maîtriser d’un coup de baguette magique … soit patiente et donne toi du temps, comme tu en donnes à tes élèves :stuck_out_tongue_winking_eye:


#15

Tu sais Adelyne, les très jeunes enfants écoutent sans en avoir l’air…
J’ai fait pendant quelque temps des animations “bébés lecteurs” pour la bibliothèque, et j’ai bénéficié d’une mini-formation spéciale bébés : on nous avait expliqué (et ce fut amplement vérifié) que les bébés ou les bambins, de quelques mois à 3 ans, aussi passionnés par la voix humaine ou les histoires qu’ils puissent être, ne le montrent pas comme les plus grands… ils ne regardent pas forcément le lecteur, bougent, changent d’attitude et font autre chose tout en écoutant… c’est à la fois normal et inévitable… Dans ta classe, ceux qui s’allongent, se retournent, bougent etc… sont les plus jeunes ou les plus immatures, ce ne sont pas forcément les moins intéressés… c’est pas facile à gérer en classe quand tu en as plusieurs comme ça, qui peuvent déranger les autres, mais c’est pas très grave non plus… dans ma classe c’est pareil, je ne peux pas les statufier de toutes façons, alors j’accepte sans trop me formaliser que certains ne puissent pas faire autrement, et j’essaie juste d’obtenir qu’ils restent discrets et qu’ils ne m’interrompent pas… à l’heure de l’histoire mes PS (mais pas les MS) ont le droit d’aller chercher leur doudou, ou une peluche de l’école…
On pourrait aussi imaginer de donner un jeu silencieux à manipuler ou un coloriage par exemple, à ceux qui sont un peu plus grands mais qui ont besoin de faire quelque-chose avec leurs mains pour se concentrer… Je ne l’ai encore jamais fait, mais je vais garder ça en tête tiens…
:sunny:


#16

Qu’est ce que tu as fait??? ben tu débutes…on n’est toutes passées par là…
conseil 1: ne pas s’accharner: si l’histoire n’accroche pas…tu laisse tomber, tu passes à autre chose, ce n’est pas le bon moment, pas le bon livre, peu importe, tu reessayeras…ou pas…plus tard…
conseil 2: théatraliser au maximum les histoires,faire des grosses voix pour le loup, des vois rigolotes…ne pas hesiter à s’entrainer…ne pas craindre le ridicule, il m’arrive de mimer les histoires quand je les lit…
conseil 3: choisir des histoires avec de l’action ou des moments drôles pour commencer. des histoires courtes avec des illustrations simples qui ne sont pas indispensables à la compréhension mais qui la soutiennent.
conseil 4: obtenir leur attention avant de commencer par une mini comptine, puis enchaîner directement: pas de travail sur la couverture en regroupement, pas de formulations d’hypothèses etc…tu embrayes directement sur la lecture!!!


#17

Dessiner ou colorier tout en écoutant une histoire , cela fonctionne vraiment bien , ça donne une sorte d’ “assise” à la concentration . Je fais des groupes lecture de romans en collège & les ados ont le droit de fermer les yeux , bidouiller en silence , dessiner etc . Ils me disent eux mêmes que ça les aide énormément , ils sont totalement plongés dans l’histoire de cette façon . On pourrait penser que deux tâches en même temps est au détriment de l’une d’elles mais dans ce cas précis on observe plutôt un renforcement de l’attention et du coup l’atmosphère est assez géniale !


#18

Ici, seuls les volontaires viennent écouter l’histoire. Je lis la même presque une semaine parfois. Certains viennent à chaque fois, d’autres se contentent d’une lecture.
Les autres travaillent un atelier, mais en silence total. Du coup, l’ambiance est très calme, vraiment particulière. Et pour rejoindre ce qui a été dit avant, ceux qui ont un atelier écoutent également.

Tous les conseils donnés sont super!


#19

Je m’interroge aussi sur le regroupement. J’ai une classe de 26 MS/GS. Comme vous, j’exige le silence, par respect pour les autres mais même lorsqu’ils ont appris à se taire et à attendre le tour pour parler, ils n’écoutent pas forcément, sont en train de jouer avec une poussière trouvée par terre, les cheveux du voisin. Ils ne tiennent pas assis, comme si les muscles de leur dos ne tenaient pas. J’ai l’impression que l’effort à faire pour rester assis par terre est surhumain. Je leur ai fabriqué des petits coussins en me disant que peut-être ils avaient mal aux fesses (comme moi) mais non, passé le moment de découverte, le coussin est plutôt sur leurs genoux que sous leurs fesses. Ils s’allongent sans arrêt et ce n’est pas pour provoquer, c’est vraiment difficile de tenir leur corps; Alors j’ai mis ceux qui ont le plus de mal sur une chaise posée sur la ligne mais certains sont tombés de la chaise tellement ils bougent ! Pourtant j’alterne entre des moments d’écoute et des activités où le corps est sollicité. Nous faisons plein de petits jeux pour travailler le contrôle mais je ne vois pas vraiment de changement. C’est surtout pour moi qu’il faut que ça change car je sens que ça m’énerve de sentir remuer de partout pendant que je lis une histoire par exemple. Je leur ai expliqué que j’avais besoin pendant la lecture de ne pas lever les yeux pour leur faire signe de se tenir correctement, que ça coupait la lecture et la rendait moins agréable. Ils veulent bien faire mais pas moyen. Je me demandais si je n’allais pas remettre des bancs pour le côté “contenant”. Le temps de regroupement dure 30mn. C’est le seul moment où leur corps est contraint, ça ne me parait pas long. Comment vont-ils supporter le CP ? Le problème des bancs est la place que ça prend dans la classe. Est-ce que l’un d’entre vous a trouvé une solution originale pour un regroupement moins remuant ?


#20

Avec mes PS/MS, 30 minutes ce serait vraiment trop long… On tient tout juste 10 à 20 minutes suivant les jours, et en demie-classe… et j’en ai encore certains qui ne veulent pas rester sur l’ellipse, beaucoup qui s’allongent aussi… ces derniers temps j’ai carrément zappé les regroupements du matin avant la récré (rituels) certains jours où je ne le sentais pas…
On fait un autre regroupement en classe complète en rentrant de récré, c’est “l’heure de l’histoire” et de quelques jeux collectifs ou bien aussi on chante… Quand on est tous trop fatigués ou énervés, au lieu de lire une histoire, je leur mets une histoire sur cd : ils adorent et ça me repose…
Ah oui, ce regroupement là est dans la salle de motricité où on a des bancs…